Au tour de Le Cléac'h de prendre le relais

Armel Le Cléac’h et François Gabart naviguent ce matin bord à bord au Sud de la Nouvelle-Zélande dans des conditions de navigation idéales.


Crédit photo : Jean-Marie Liot (DPPI) - Vendée Globe

En parcourant 458 milles à la moyenne de 19 nœuds lors des dernières vingt-quatre heures, Armel le Cléac’h (Banque Populaire) a repris la tête de la flotte au pointage jeudi, à 5 heures, 2,5 milles devant François Gabart (Macif). Les deux leaders naviguaient alors à vue au niveau des îles Auckland au sud de la Nouvelle-Zélande avec des vents de nord-ouest de plus de 30 nœuds. Un scénario qui ne laisse aucun espoir à leurs poursuivants, surtout que les conditions météo devraient encore être très favorables dans les prochains jours dans la traversée du Pacifique Sud pour le Finistérien et le Charentais. Troisième, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) reste à plus de 500 milles de Banque Populaire. Derrière, Alex thomson (Hugo Boss) résiste toujours au retour de Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) en conservant 39 milles d’avance.

 



Le grand écart



En comparant avec l’édition précédente du Vendée Globe, à l’issue du même temps de course, on observe une situation radicalement différente. En 2008, après 39 jours, ils étaient six bateaux qui se tenaient en moins de 400 milles. Aujourd’hui, l’écart entre le premier et le sixième, Jean Le Cam (SynerCiel), s’élève à plus de 1600 milles. Cet écart est avant tout dû au rythme d’enfer imprimé par les deux leaders. Progression des carènes qui permettent de gagner en puissance, plans de voilure de mieux en mieux travaillés, entrainement méticuleux, c’est par l’avant que les différences se font. En gagnant en potentiel de vitesse, Le Cléac’h et Gabart ont su rester plus longtemps à l’avant des systèmes dépressionnaires et, du même coup, ont aligné des vitesses moyennes impressionnantes sur la durée. Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) et Alex Thomson (Hugo Boss) seraient, si l’on pouvait transposer leur position en 2008, en train de batailler pour le leadership de l’épreuve. Autre indice : Alessandro Di Benedetto (Team Plastique), qui pointe 4 200 milles de la tête de flotte, devancerait largement au 39ème jour de course, trois des concurrents de l’édition 2008. Témoignage, s’il en fallait, que le navigateur franco-sicilien n’est pas là pour une aimable balade autour du monde, mais qu’il imprime à son bateau un rythme tout à fait honorable.



 

CLASSEMENT



Positions du 20/12 à 5 heures : 1.Armel Le Cléac´h (Banque Populaire) à 11 721 milles de la ligne d’arrivée; 2.François Gabart (Macif) à 2,5 milles du leader; 3.Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) à 516,5 m; 4.Alex Thomson (Hugo Boss) à 840,8 m; 5.Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) à 879,7 m; 6.Jean Le Cam (SynerCiel) à 1 662,7 m; 7.Mike Golding (Gamesa) à 1 786,5 m; 8.Dominique Wavre (Mirabaud) à 1 890,4 m; 9.Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) à 1 972,2 m; 10.Arnaud Boissières (Akéna Vérandas) à 2 631,6 m; 11.Bertrand de Broc (Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets) à 3 066,7 m; 12.Tanguy de Lamotte (Initiatives-Coeur) à 3 361 m; 13.Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) à 4 197,4 m. Abandons : Marc Guillemot (Safran); Kito de Pavant (Groupe Bel); Samantha Davies (Savéol); Louis Burton (Bureau Vallée); Jérémie Beyou (Maître CoQ); Zbigniew Gutkowski (Energa); Vincent Riou (PRB).



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction