Réveillon austral

Mots clés :

La vie est belle pour François Gabart et Armel le Cléac’h qui filent sans difficulté vers le cap Horn. Côté repas du réveillon, Jean Le Cam se soigne.


Photo Jean le Cam - SynerCiel

A l’heure des agapes de la Saint-Sylvestre, tout va bien pour François Gabart (Macif) et Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) qui rejoindront demain le cap Horn en bénéficiant d’un vent de nord-ouest maniable idéal pour quitter le Pacifique et débuter la remontée de l’Atlantique. Des leaders séparés par 20 milles qui naviguaient lundi après-midi entre 19,5 et 18 noeuds. Une cadence élevée qui repousse Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) à 364 milles et Alex Thomson (Hugo Boss) à 961 du tableau arrière de Macif.

 

Le Cam se soigne

 

Plus de 1 000 milles derrière le Britannique, Jean Le Cam (SynerCiel), qui a toujours pris soin d’embarquer de riches nourritures lors de ses tours du monde, n’a pas failli à la règle pour ce réveillon de la Saint-Sylvestre. « Le nouvel an, habituellement, je le passe avec mes amis autour d’un bon repas. Là je n’aurai que le bon repas, mais c’est déjà pas mal. A choisir entre un ris de veau et des petites pommes Duchesse, un Parmentier de canard ou un confit de canard. Je suis clairement gâté de ce côté là ! Et j’ai aussi découvert un nouveau paquet de Haribo ! Des crocodiles cette fois-ci ! ». D’autres solitaires ce contenteront d’un repas amélioré à base de lyophilisés, nettement moins appétissant.

 

Boissières combatif

 

Derrière, ils sont désormais un groupe de cinq bateaux à se tenir en 350 milles emmené par Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered). Nous allons certainement assister à de belles passes d’armes dans les prochains jours. A commencer par le remarquable baroud d’honneur que livre Arnaud Boissières (Akéna Vérandas) qui ne lâche rien sous les assauts répétés de Bernard Stamm (Cheminées-Poujoulat). Plus rapide de la flotte, le skipper suisse a parcouru 458 milles lors des dernières vingt-quatre heures, à la vitesse moyenne de 19,1 noeuds.

 


Soucis de pilotes pour Di Benedetto

 

En queue de peloton, si tout va bien pour Bertrand De Broc (Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets) et Tanguy de Lamotte (Initiatives-Coeur) qui progressent entre 14 et 15 noeuds, ce n’est pas la joie par contre pour Alessandro Di Benedetto (Team-Plastique) qui rencontre de sérieux soucis à bord. « J’ai des problèmes avec les deux pilotes automatiques. Impossible d’essayer la troisième centrale avec les mauvaises conditions et une mer croisée. Les deux pilotes, en n’importe quel mode, vent et même compas, partent avec des coups de barre dans le mauvais sens à 50 voire 60 degrés sans contrôle. J’ai beaucoup barré et réduit la toile pour faire des essais, couper les pilotes, les démarrer à nouveau, mais le problème reste. Là je peux écrire car le vent a baissé un peu, mais si ce problème continue je vais reprendre la barre pour éviter un empannage. J’avance sous-toilé pour le moment pour ne pas casser si le bateau empanne tout seul ». Autant dire un réveillon beaucoup moins réjouissant pour le Franco-italien que pour Le Cam...

 

LES VOIX DU LARGE

 

Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) : « Les routages me font passer le cap Horn dans la nuit du 1 au 2. Pour nous, il devrait faire jour donc ce n’est pas mal pour voir les éventuels morceaux de glace dans la zone. Les icebergs sont une source de stress. Il y a un peu d’inconnu, notamment avec les growlers (ndlr : petits morceaux ou fragments d’icebergs) qu’on ne peut pas détecter. Il y a beaucoup d’aléatoire dans tout ça. On espère que ça se passera bien mais on va être vigilant. On va être occupé à regarder à l’extérieur pour s’assurer que tout se passe bien. C’est un moment important, un moment particulier dans ma vie de marin. Je vais essayer de l’apprécier à sa juste valeur. Il y a quatre ans, on était en train de sauver Jean Le Cam. Je ne sais pas si vous vous souvenez…».

 

Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) : « Il fait nuit. Je vais bien. Je suis au sud de l’Australie. Je vais passer dans le Pacifique dans trois jours. J’ai eu quelques problèmes de pilote automatique, du coup je vais un peu moins vite pour éviter tout empannage involontaire. Pour la nouvelle année, j’espère résoudre mon problème de pilote automatique (rires). Sinon mon souhait est de bien finir mon Vendée Globe ».

 

Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec) : « Il y a une certaine lassitude. Un mois dans le Sud, c’est long. Depuis quelques jours, c’est fatigant d’être sans arrêt sous la grisaille. J’espère qu’on va retrouver de bonnes conditions bientôt. J’ai hâte d’arriver au cap Horn et de passer à une autre phase. Le Sud a été frustrant pour moi car je n’ai pas pu exprimer le potentiel de mon bateau comme je voulais. Maintenant je veux prendre du plaisir et j’espère que ça va aller ».

 

Tanguy de Lamotte (FRA, Initiatives-cœur) : « La journée a été très, très fraiche. Maintenant, je me suis réchauffé. J’ai un petit chauffage à bord mais il ne permet pas de chauffer tout l’habitacle. Donc je me mets sous la couette. C’est le meilleur moyen pour reprendre de la chaleur. (Sur 2013) Je suis passé en 2013 il y a quelques minutes donc je vous souhaite à tous une bonne année ! Je vais faire deux fois le réveillon puisque demain, je passe l’antiméridien. C’est assez exceptionnel. Une petite originalité dans cette course ».

 

CLASSEMENT

Positions du 31/12 à 16 heures : 1. François Gabart (Macif) à 7 471 milles de la ligne d’arrivée; 2.Armel Le Cléac´h (Banque Populaire) à 20,2 mille du leader; 3.Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec) à 364,3 m; 4.Alex Thomson (Hugo Boss) à 961,4 m; 5.Jean Le Cam (SynerCiel) à 2 041,8 m; 6.Mike Golding (Gamesa) à 2 444,2 m; 7.Dominique Wavre (Mirabaud) à 2 500,8 m; 8. Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) à 2 599,7 m; 9.Arnaud Boissières (Akéna Vérandas) à 2 790,4 m; 10.Bernard Stamm (Cheminées-Poujoulat) à 2 808,4 m; 11.Bertrand De Broc (Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets) à 3 845,8 m; 12.Tanguy de Lamotte (Initiatives-Coeur) à 4 083,4 m; 13.Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) à 5 105,3 m. Abandons : Marc Guillemot (Safran); Kito de Pavant (Groupe Bel); Samantha Davies (Savéol); Louis Burton (Bureau Vallée); Jérémie Beyou (Maître CoQ); Zbigniew Gutkowski (Energa); Vincent Riou (PRB).
 



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction