Philippe Chiappe, champion de F1 bateau

Mots clés : , ,

Fort d'un titre de vice-champion du monde de Formule 1 bateau (7 décembre dernier), Philippe Chiappe aborde l'année 2013 avec enthousiasme.


24 heures de Rouen. crédits photo: Olivier Barre

Un entraînement très onéreux

 

Le pilote normand du Team Drakkar reprendra les entraînements dès la fin du mois de janvier. "Il est très difficile de se préparer spécifiquement pour le bateau, il n'y a que le roulage de l'embarcation qui permet de s'entraîner", explique-t-il. Les séances d'essais sont comptées car elles coûtent 4 à 5000 euros pour 2 heures. "Ce n'est pas l'essance qui coûte le plus cher mais plutôt la mécanique, précise Philippe Chiappe. Un moteur c'est 10 000 euros et il faut tout changer à l'intérieur après une séance d'essais. En effet, le moteur est sollicité en continu pendant les 2 heures." Pour s'entraîner en dehors des séances d'essais (son bateau est resté à Abu Dhabi après les championnats du monde), le sportif enchaîne les séances de footing et de musculation.

 

De l'Europe aux Emirats Arabes Unis

Philippe Chiappe a commencé son ascension aux 24 heures motonautiques de Rouen en 1998, une compétition qui s'installe tous les ans, depuis 1964, sur la Seine. C'est aujourd'hui l'un des seuls grands rendez-vous français. "Le sport motonautique était européen, remarque le pilote. En France, il y avait par exemple les 6 heures de Paris mais la conjoncture économique, l'influence des élus écologistes et une faible médiatisation ont eu raison de ce sport." Le dernier grand prix sur le sol français a eu lieu en 2007 à La Rochelle. Aujourd'hui, la plupart des courses ont lieu au Moyen-Orient, en Asie et en Europe de l'Est.

 

Avantage aux pilotes expérimentés

Philippe Chiappe l'assure: les pilotes expérimentés sont favorisés en F1 bateau. "Les jeunes pilotes ont énormément de mal à ressentir la limite, précise-t-il. Il faut au moins dix ans d'expérience pour réussir." Les embarcations ne sont presque plus des bateaux: "ce sont quasiment des avions, en permanence sur un coussin d'air."

 

LIRE AUSSI:

Un pilote français vice-champion du monde

Bernard Stamm, le banni du Vendée Globe

Vendée Globe: La guerre des Malouines a débuté

 

 



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction