Prince de Bretagne : La naissance d’un géant



Avec son nouveau maxi-trimaran Prince de Bretagne, Lionel Lemonchois visera l’an prochain une troisième victoire consécutive dans la Route du Rhum.




crédits photo: Prince de Bretagne Sailing Team

A l’heure où les projecteurs sont principalement braqués sur le Vendée-Globe, la première navigation du maxi-trimaran Prince de Bretagne aux abords du golfe du Morbihan, la semaine dernière, est relativement passée inaperçue. Pourtant, ce nouveau pur sang océanique mérite qu’on s’attarde sur sa naissance. L’idée initiale de son skipper Lionel lemonchois : recycler un trimaran Orma 60 pieds (18,28 m) en l’allongeant à 24,38 mètres. Son choix s’est porté sur l’ex-Sodébo de Thomas Coville. Le défi du cabinet d’architecte VPLP / Verdier était de modifier le multicoque tout en gardant le même poids, soit 7,2 tonnes. Mission réussie avec un résultat prometteur. Une silhouette racée avec des lignes tendues et des étraves perce-vagues du plus bel effet. 



Objectif Route du Rhum 2014


 

Un maxi-trimaran à la barre duquel Lemonchois espère réussir une fantastique passe de trois dans la Route du Rhum 2014 après sa victoire toutes classes confondues en 2006 puis en 2010 en multicoque 50 pieds, déjà sous les couleurs de Prince de Bretagne. Après un an de chantier chez Multiplast à Vannes, Lionel Lemonchois est satisfait du résultat obtenu : « L’idée de départ était de faire un bateau qui entre dans le budget de Prince de Bretagne, inférieur à celui d’un monocoque Imoca participant au Vendée Globe. Après, quand Prince de Bretagne m’a demandé de réfléchir à quelque chose de plus imposant, de monter d’un cran dans la course au large, il n’y avait pas énormément de solutions, les MOD 70 ou un projet comme celui-là, plus osé. Mais comme les gens de Prince de Bretagne n’ont pas peur, ils ont choisi celui-là. La victoire en 50 pieds lors de la dernière Route du Rhum 210 leur a donné envie de faire mieux pour la prochaine. Et l’idée de faire du recyclage ne me déplaisait pas non plus. J’ai pris le 60 pieds Orma le plus large pour pouvoir faire un maxi le plus grand possible en essayant de garder les efforts assez proches de ce qu’était un 60 pieds Orma ». Le tout pour un budget de fonctionnement prévu de l’ordre de 600 à 700 000 euros par an. La première navigation a été satisfaisante: dans une brise légère de 10 noeuds, la nouvelle monture du Normand a cavalé à 17 noeuds. Encourageant pour la suite du programme qui devrait débuter par une traversée de l’Atlantique Nord en équipage puis un retour en France en solitaire, histoire de bien prendre en main le géant des mers.



Caractéristiques techniques de Prince de Bretagne :
 Longueur hors tout : 24,38 m. Largeur : 18,2m. Poids : 7,2 tonnes. Surface Grand Voile : 180 m2. Surface Solent : 137 m2 Surface de Gennaker : 261 m2. Surface de voilure au près : 317 m2. Surface de voilure au portant : 441m2.

 

LIRE AUSSI:

Le Barracuda 7, dernier né de la gamme Barracuda de Bénéteau

Aurore Asso, une apnéiste qui rêvait de voile

Le B.A ba de la plongée recycleur



SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction