Claus-Dietrich Lahrs, Président d’Hugo Boss

Mots clés : , ,

Auteur d’une belle course, Alex Thomson vient de s’adjuger la 3e place de la 7e édition du Vendée Globe. Une performance saluée par Claus-Dietrich Lahrs, Président d’Hugo Boss.


Figaro Nautisme : Que pensez-vous de la course d’Alex et des options qu’il a prises ?

Claus-Dietrich Lahrs : Alex a fait une belle course depuis le départ des Sables d’Olonne. Il a beaucoup de compétences et d’expérience. Il est également connu pour son côté non conventionnel. Il a pris parfois des options différentes des autres pendant la course, notamment sur le chemin du retour dans l’Atlantique Sud, pour tenter de recoller à la tête de course et de concurrencer les bateaux de nouvelle génération. En arrivant 3e, il bat le British World Record sur un tour du monde en solitaire avec une certaine marge, et bat également le record établi par Michel Desjoyeaux en 2008, ce qui prouve qu’il a pris les bonnes décisions. Je pense que ce qu’il a fait est énorme!

 

Quel était votre objectif avant le départ? L’avez-vous atteint?

Nous sommes dans le milieu de la voile depuis plus de dix ans, mais après deux participations malheureuses au Vendée Globe, nos objectifs étaient assez humbles. Même si de nombreux éléments vous échappent sur un tour du monde en solitaire la plupart du temps, nous nous étions fixés un certain nombre de choses. Si la victoire est votre seul but, vous risquez de vous décourager. Rien que de finir le Vendée Globe est une belle réussite pour tout le monde, et là, avec un podium, Alex dépasse nos attentes. Nous sommes tous très excités! Je suis très heureux pour Alex d’un point de vue sportif, mais également d’un point de vue personnel. Ce qu’il a fait est source d’inspiration et après les abandons sur les dernières éditions, c’est sans nul doute une belle récompense pour de nos efforts.

 

Pensiez-vous qu’il puisse faire une aussi belle course sur un bateau qui n’est pas de dernière génération ?

La technologie et le design du bateau ne représentent qu’une partie d’une course autour du monde en solitaire. Le départ du Vendée Globe a montré qu’avoir un bateau de dernière génération ne garantit pas le succès. Nous avions l’un des bateaux les plus fiables et les mieux testés de la flotte. J’étais confiant dès le départ au sujet des performances d’Alex.

 

Quel est votre plus beau souvenir de la course? Le pire?

Mon meilleur souvenir, c’est le jour qui a précédé le départ. Voir Alex aussi confiant, concentré et aussi souriant était très impressionnant, sachant qu’il partirait le lendemain pour trois mois pour les territoires les plus isolés et les plus dangereux au monde. Mais je n’ai pas de souvenir bon ou mauvais particulier. Savoir qu’Alex pouvait potentiellement abandonner à n’importe quel moment nous a tenu en haleine. Quand nous avons appris que l’un des éléments clefs du bateau, l’hydrogénérateur, était cassé pour la seconde fois, nous avons tous eu peur pour la sécurité d’Alex et sa progression dans la course. Ca a été un réel soulagement pour nous, et un bel accomplissement pour Alex, quand il a réussi à réparer l’hydrogénérateur, surtout vu les conditions difficiles en mer.

 

Le Vendée Globe reste une course française. Quel est l’impact de la course en Allemagne?

Le Vendée Globe, qui s’internationalise de plus en plus, a bénéficié d’une belle couverture médiatique en Allemagne. Sachant que des skippers allemands pourraient s’aligner sur le prochain Vendée Globe, nous pourrions voir l’intérêt se renforcer en Allemagne en 2016.

 

Etes vous satisfait du retour sur investissement?

Notre engagement dans la voile de manière générale et auprès d’Alex Thomson Racing en particulier nous offre une visibilité mondiale tout au long de l’année. Le Vendée Globe a joué un rôle majeur en 2012-2013, et a augmenté notre retour sur investissement de manière significative. Je suis très satisfait.

 

A quoi ressemble le futur d’Hugo Boss dans la voile?

La voile fait partie intégrante d’Hugo Boss depuis dix ans, et elle correspond parfaitement à notre communication corporate et aux valeurs que nous défendons. La Elle a joué un rôle important pour nous par le passé, et continuera de le faire dans le futur. 

 

Envisagez-vous de revenir sur le Vendée Globe?

Vu que nous poursuivons notre partenariat avec Alex Thomson, nous envisageons de refaire un Vendée Globe. Outre les autres courses auxquelles Alex Thomson participera, notre prochain objectif sera la Barcelona World Race en 2014.



SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction