Transat AG2R : un finish de toute beauté

Le duo Hardy-Ruyant a remporté cette nuit à St Barth la 14eme édition de la Transat AG2R LA MONDIALE. Sébastien Simon et Morgan Lagravière (Bretagne CMB Performance) prennent la seconde place devant Gildas Mahé et Nicolas Troussel (Breizh Cola). Seules quelques minutes les séparaient... Incroyable !


Alexis Courcoux

Adrien Hardy et Thomas Ruyant (Agir Recouvrement) ont remporté la 14e Transat AG2R LA MONDIALE ce vendredi, en coupant la ligne d’arrivée à 00h48 (heure locale) après 18 jours, 11 heures, 48 minutes et 22 secondes de course. Sébastien Simon et Morgan Lagravière (Bretagne CMB Performance) prennent la deuxième place une heure et neuf minutes après. C’est tout en audace que Gildas Mahé et Nicolas Troussel (Breizh Cola) ont su conquérir la troisième place.

A l’ouest dans la traversée du golfe de Gascogne, à fond dans la descente des côtes du Portugal.

A l’ouest ensuite, au virage virtuel signifié par la bouée de La Palma, aux Canaries, là où bien peu se sont aventurés. Dans le nord de la flotte, enfin, lorsque tous les prétendants se sont mis en position de mettre le nez à l’Ouest, direction Saint-Barth. Au nord encore quand Sébastien Simon et Morgan Lagravière ont décroché pour glisser vers le sud. Si l’on devait résumer ce qui fait un vainqueur dans la course au large, on dirait qu’ils ont toujours raison. Michel Desjoyeaux, vainqueur de la première édition de la transat AG2R dirait, lui, que le vainqueur est celui qui a fait le moins d’erreurs. Pour le coup, Agir Recouvrement signe également ce qui peut être considéré comme le record de la transat AG2R LA MONDIALE ou, à tout le moins, le temps de référence entre Concarneau et Saint-Barth en Figaro Bénéteau. Le précédent meilleur temps appartenait à Kito de Pavant et Pietro d’Ali, et il datait de 2006. Il s’en est fallu cependant de petits riens, tant Agir Recouvrement a dû forcer son destin pour creuser, enfin de manière définitive, un écart confortable sur Sébastien Simon et Morgan Lagravière. Ecart qui se traduira en 1 heure et 9 minutes tandis que la nuit commençait à tomber sur le port de Gustavia. Incontestablement, Sébastien Simon et Morgan Lagravière étaient parmi les plus rapides sur le plan d'eau ! Formés tous deux à l'école du dériveur (en Optimist et 420 pour Sébastien Simon, en 49er pour Morgan Lagravière au sein de l'Équipe de France olympique), ils furent aussi chacun de leur côté, sélectionnés pour le premier, au Challenge Espoir Bretagne CMB, pour le second avec le Team Vendée. Et rapidement, ils deviennent l'un et l'autre des fers de lance du circuit Figaro. Ils connaissent parfaitement la machine et même s'ils n'avaient jamais navigué ensemble, ni l'un contre l'autre, ils avaient la réputation d'être de redoutables compétiteurs, non seulement sur le court terme, mais aussi à l'endurance.

Vainqueurs du Trophée de la Performance sur l’ensemble de la course, les deux Vendéens de naissance n’en ont sans doute pas fini avec leur ascension. Sébastien Simon se fait construire un IMOCA pour courir le Vendée Globe 2020, et Morgan Lagravière, qui n’a couru qu’un bout du globe en 2016, est déterminé à y retourner. Pour les troisièmes, Figaristes chevronnés, la lutte aura été encore plus tendue. Pour faire court, Breizh Cola et Guyot Environnement ont quasiment fait route ensemble depuis une centaine de milles avant les îles des Canaries… Pour ne plus jamais se lâcher. Collés aux Canaries, collés dans la portion la plus au sud de la flotte jusqu’à leur arrivée, ces deux bateaux ne se seront rien concédé : 14 minutes et 15 secondes les ont séparés sur la ligne d’arrivée ce vendredi matin.



SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction