Top départ pour le RORC Transatlantic avec Soldini

Ce samedi sera donné à Lanzarote (Îles Canaries) le départ de la 5e édition de la course RORC Transatlantic organisée par le Royal Ocean Racing Club. Sur le plan d’eau, on retrouvera notamment Giovanni Soldini et son incontournable Maserati Multi 70. Le favori de l’épreuve ?


©Maserati

Ce samedi 24 novembre sera donné, à Lanzarote aux Îles Canaries, le départ de la 5e édition de la course RORC Transatlantic soit environ 2 995 milles de l'océan Atlantique aux îles Grenade, aux Caraïbes. Parmi les équipages engagés, on retrouve le Maserati Multi 70 et son skipper emblématique Giovanni Soldini. Des débuts qui s’annoncent difficiles car  « pendant le parcours d’approche, juste avant de rejoindre le détroit de Gibraltar, le trimaran italien a perdu son safran tribord » explique le team italien. « Ça s'est passé dimanche dernier », précise Giovanni Soldini. « Nous avons probablement percuté un grand filet ou des installations de pêche. Le système fusible s'est détaché, comme prévu, mais le safran s'est retrouvé coincé et fortement tiré vers le bas, en le brisant et faisant glisser hors de son attache ». Le système fusible du gouvernail, assemblé à bord du Maserati Multi 70 pendant l'été, est conçu pour limiter les dommages causés par tous objets flottants, et laisse le safran flotter au-dessus de l'eau. Ici, parce qu'il s'est pris dans le filet, la lame ne pouvait pas sortir de l'eau, mais le système fusible a pu sauvegarder les douilles, les tuyaux et l'attache. L'équipe italienne est déjà à l'œuvre pour résoudre le problème : le gouvernail en T perdu sera remplacé par un safran MOD classique pour que le trimaran soit en mesure de naviguer, mais il ne pourra pas s'élèver à bâbord.

Un team de six marins confirmés à bord du Multi 70

A bord du Maserati Multi 70, le skipper Giovanni Soldini est associé à six marins professionnels, tous membres d'équipage de la dernière édition de la Rolex Middle Sea : l'italien Guido Broggi (régleur de grand voile), Nico Malingri et Matteo Soldini (wincheur et régleur) ; les espagnols Carlos Hernandez Robayna (régleur) et Oliver Herrera Perez (navigateur numéro 1) et le français François Robert (piano).

Une concurrence féroce sur cette course transocéanique

Sur la ligne de départ, aux côtés du Maserati Multi 70 et de l'équipage de Soldini, on note son rival PowerPlay, l'anglais MOD 70 skippé par Ned Collier Wakefield, qui a déjà concouru aux côtés du trimaran italien en octobre dernier pendant la Rolex Middle Sea. Les deux trimarans, en plus de rivaliser l'un avec l'autre, devront défier le record de vitesse de la course en multicoques, qui appartient à Lloyd Thornburg. A bord du trimaran américain Phaedo3, il avait franchit la ligne d'arrivée en 5 jours, 22 heures, 46 minutes et 3 secondes en 2015. Dans cette édition de la course transocéanique, en plus des deux MOD 70, il y aura huit équipes supplémentaires comme le Class 40 Eärendil, Hydra e Sirius, le First 47.7 Kali, le Cookson 50 Kuka 3, le Baltic 130 My Song, le Sun Fast 3600 Black Sheep ou le XP 44 Xtra Staerk.

A lire aussi :

Loïck Peyron : « je vais perdre la Route du Rhum ! »

« C'est la vie !» : les premiers mots d'Alex Thomson à son arrivée à Pointe-à-Pitre



SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction