La Solitaire : départ à 13h pour La Cornouaille

La direction de course a annoncé hier aux 39 skippers que le départ de la deuxième étape de la 46e édition de La Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire était prévu pour ce mercredi à 13h, devant La Corogne. Le scénario s’annonce compliqué avec du vent fort jusqu’au cap Ortegal, puis une zone de transition orageuse à négocier et du spi dans les petits airs jusqu’à La Cornouaille. Après une nuit de repos dans le port espagnol, les marins se penchent aujourd’hui sur la stratégie à adopter. Suspense et rebondissements au programme…


Préparatifs de la flotte de La Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire à La Corogne. Crédit : COURCOUX Alexis

Les marins se sont amarrés lundi soir aux pontons de La Corogne usés, les yeux rougis par la fatigue et le sel. L’annulation de la course partie de Sanxenxo dimanche fut acceptée sans détour par la flotte de La Solitaire. Trop de vent, des bords à tirer le long de la côte espagnole, des risques de démâtages et des skippers qui n’avaient pas fermé l’œil depuis plus de 24 heures : trop de paramètres pour continuer la course sereinement.
Après une nuit réparatrice à terre, les esprits sont déjà tournés vers le prochain départ. La solidarité bien connue dans la grande famille des figaristes a permis aux skippers sans préparateurs de contrôler leur bateau dans de bonnes conditions. Les mâts ont été vérifiés, les voiles « checkées », les bricoles réparées. Et, la nuit prochaine, Bretagne - Crédit Mutuel Performance (Corentin Horeau) recevra son nouveau mât.

 

330 milles ouverts jusqu’à Concarneau

Il va y avoir du jeu ! Dès 13 heures, les solitaires s’élanceront dans la baie de La Corogne dans des conditions relativement clémentes (15-20 nœuds) avant de rencontrer une fois de plus ce vent de Nord-Est puissant. Durant plusieurs heures, les forçats vont remonter les côtes espagnoles avec 25 nœuds de vent, parfois 35 dans les rafales. Au près, sur une mer agitée, ce sera un long bord tribord amures accrochés à la barre, la capuche vissée sur la tête, les bottes dans les cale-pieds. Passé le cap Ortegal, le vent mollira progressivement. Ce sera pour les marins le temps de l’observation du ciel, de la mer, des concurrents… et des décisions. Il y aura une zone de transition à gérer, marquée par une dépression orageuse et des vents variables en force et en direction, sans doute un passage à niveau, le moment crucial de l’étape, avec des options à choisir. Puis, le vent tournera au sud permettant aux 39 bateaux de glisser sous spi avec 15 nœuds jusqu’à l’approche de la Bretagne, où il pourrait y avoir encore de l’instabilité. 330 milles sous haute tension…

 

ETA en Cornouaille : vendredi en début de soirée

La Cornouaille et le port de Concarneau attendent les marins avec impatience ! L’inauguration du village de la course a eu lieu hier en présence de Jean-François Garrec, Président de la CCI Quimper - Cornouaille, Nicole Ziegler, membre du Conseil départemental, Vice-présidente en charge de la mer et du littoral, Christine Le Tennier, Maire de Rosporden & Vice-présidente de Concarneau Communauté d’agglomération et André Fidelin, Maire de Concarneau. Les festivités ont d’ores et déjà commencées. La flotte de la 46e édition de La Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire devrait couper la ligne d’arrivée vendredi aux alentours de 19h. L’accueil promet d’être chaleureux ! Mais, il ne restera aux marins que deux jours de repos avant d’attaquer la 3e étape qui les emmènera jusqu’à Torbay via le Fastnet. La 46e édition de La Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire a des airs de marathon…

 



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction