La Solitaire : Une étape à hauts risques

Mots clés : , ,

La flotte de la 46eédition de La Solitaire du Figaro - Eric Bompard cachemire a prit le départ, de la troisième étape, hier peu avant 18h. Corentin Horeau (Bretagne - Crédit Mutuel Performance) n’a pas lâché la tête de course depuis la bouée Radio France.


Crédit photo : Alexis Courcoux

Des passages clés

Avant de quitter les pontons de La Cornouaille et du port de Concarneau, les skippers ne cachaient pas leur enthousiasme. Au programme de cette troisième étape : courants, cailloux, zones sans vent à négocier… Plusieurs passages clés comme les Birvideaux, Ouessant, l’île de Batz et la traversée de la Manche animeront l’étape et donneront du fil à retordre aux fins stratèges que sont les navigateurs.

 

A contre courant 


Au petit jour, les 39 marins s’offrent la baie d’Audierne les complications commencent, car c’est courant à contre pendant encore quatre bonnes heures qu’ils vont doubler cette grande baie. Si le vent de nord (10-12 nœuds) demeure plutôt stable, les petits coups stratégiques se mettent déjà en place. Yann Eliès (Groupe Quéguiner – Leucémie Espoir) a choisi une trajectoire un peu plus sud, tandis que Xavier Macaire (Skipper Hérault) et Adrien Hardy (Agir Recouvrement) se situent plus au nord.

 

Tapis roulant pour passer Sein

Sur Le courant devrait s’inverser et devenir favorable quelques milles avant l’île de Sein, et si tout va bien et que le vent continue à être stable, ils pourraient également doubler Ouessant sur un tapis roulant. Pour l’heure, les solitaires s’appliquent aux réglages, et se sont préparés à une journée active pour déjouer les pièges de la côte bretonne.



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction