Un challenge motonautique « propre » à Monaco en juillet

Le prestigieux Yacht Club de Monaco organise du 12 au 14 juillet une nouvelle course motonautique baptisée « Solar & Energy Boat Challenge », ouverte à tous les bateaux propulsés par des énergies propres. Les concurrents, étudiants en école d'ingénieurs et industriels, se verront remettre des coques de catamaran monotypes conçus spécialement pour la compétition.


Les concurrents, des étudiants, devront construire un cockpit et un système de propulsion performant à partir d'une coque de catamaran monotype, identique pour chacun d'entre eux.

Suite au succès des quatre premières éditions, le célèbre Yacht Club de Monaco (YCM) a décidé de développer son épreuve motonautique de bateaux solaires en l’élargissant à toutes les autres énergies propres. L’objectif est de « promouvoir et optimiser les systèmes de propulsion » explique le YCM. Un évènement unique au monde, organisé en collaboration avec la Fondation Prince Albert II de Monaco, la Fondation Hydros et l’Union Internationale Motonautique (UIM). « Notre souhait est de rassembler la nouvelle génération d’ingénieurs pour imaginer et construire le motonautisme de demain. Cela s’inscrit dans une volonté d’engagement environnemental général mené ici en Principauté par notre Président S.A.S. le Prince Albert II. Si nous voulons positionner Monaco, comme capitale du Yachting, nous nous devons d’être un acteur de ces avancées technologiques. Ces étudiants réinventent le nautisme, ils créent leur futur en construisant un avenir propre » rappele Bernard d’Alessandri, Secrétaire Général du Y.C.M.

Des coques de catamarans monotypes à énergies propres

Désireux d’élargir l’évènement à toutes les formes d’énergies renouvelables, le YCM lance une nouvelle épreuve inédite. Les concurrents, étudiants en école d'ingénieurs et industriels, se verront remettre des coques de catamaran monotypes (Monaco Energy class), conçus spécialement pour la compétition. Leur défi : construire le cockpit de leur unité et créer le système de propulsion le plus performant et endurant qui soit, le tout à partir d’une quantité d’énergie donnée. L’initiative va mettre en lumière les idées novatrices imaginées par ces jeunes ingénieurs, qui partageront chaque soir sur leurs travaux en « Open source ». Tous ont en commun la même ambition : créer, innover, repenser les propulsions du futur dans le plus pur respect de l’environnement.

Une course offshore Monaco-Vintimille

Enfin, en parallèle des courses dans la baie monégasque, une course offshore sera proposée au départ de Monaco, avec une arrivée à Vintimille en Italie. Les unités doivent répondre au cahier des charges techniques de la YCM Offshore Class, pouvant accueillir à bord trois personnes et dont la jauge a été définie en collaboration avec l’UIM.

« Alors que les deux ports ont pour vocation d’être interconnectés dans un futur proche, cette course servira de test grandeur nature aux utilisateurs de ces nouvelles énergies » ajoute le Yacht Club de Monaco. « A travers la mise en place de ce nouveau tracé, l’objectif est de mettre en avant l’énorme potentiel des jeunes ingénieurs soutenus par des chantiers navals. Nous avons un objectif commun, celui de construire ensemble les bateaux de plaisance de demain » explique l'Marco Casiraghi, à l’initiative du projet.

Du 12 au 14 juillet prochains, la baie du Port Hercule sera de nouveau le théâtre d’un spectacle original en accueillant de nombreuses équipes venant de toute l’Europe. Une véritable tradition en Principauté qui rassemblait, il y a plus d’un siècle déjà, des pionniers venus présenter leurs innovations en matière de motorisation sur des canots automobiles !

En parallèle, une course offshore sera proposée au départ de Monaco, avec une arrivée à Vintimille en Italie. Les unités devront répondre à un cahier des charges précis de la YCM Offshore Class / Figaro Nautisme

Un drone révolutionnaire

Le Solar & Energy Boat Challenge accueillera cette année le drone océanique Sphyma, le plus grand drone civil de surface au monde (17 mètres) dont le moteur électrique est alimenté par les énergies solaire, éolienne et hydrolienne. Le Sphyma réalisera cet été une mission d'évaluation des nuisances sonores sur les cétacés du sanctuaire Pelagos.

 

A lire aussi :

Manta : un quadrimaran révolutionnaire contre la pollution des océans

Le Commuter, le dernier modèle amphibie d'Iguana Yachts



SERVICE:
Pour préparer vos escales en toute sérénité, téléchargez l'appli Guides Escales du Bloc Marine.
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 0899 70 12 34**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 0899 70 12 34 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction