Vendée Globe
Au cœur de la course

Le Cléac'h stoppe l'hémorragie

Mots clés :

Armel Le Cléac’h ne concède plus de terrain à François Gabart qui est attendu mardi à l’équateur.


Crédit photo : Jean-Marie Liot (DPPI) - Vendée Globe

A la lecture du classement de lundi, à 5 heures, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) aura eu la satisfaction de constater qu’il a stoppé l’hémorragie vis à vis de François Gabart (Macif). Même si l’addition est salée avec un retard de 263 milles. Par le travers de Recife au Brésil, Gabart filait encore allègrement sur l’autoroute des alizés de l’hémisphère sud en remontant l’Atlantique à 15,8 noeuds pendant que le skipper finistérien progressait 1,5 noeud plus vite. Derrière, Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec) et Alex Thomson (Hugo Boss) ont lâché prise et pointaient respectivement à 708 et 835 milles de Macif. Un écart considérable à 3 600 milles seulement du but.



 

Gabart mardi à l’équateur



François Gabart devrait atteindre l’équateur mardi. Il lui restera alors à rallier les Sables d’Olonne. Si l’on tient compte du temps mis par Michel Desjoyeaux lors de la dernière édition, un peu plus de douze jours, il pourrait rallier la ligne d’arrivée dans la journée du 27 janvier. Mais il faudra attendre le passage du pot au noir, situé légèrement au nord de l’équateur, pour avoir une meilleure estimation de la date d’arrivée des premiers aux Sables d’Olonne. En 2009, le futur vainqueur avait traversé cette fameuse Zone de Convergence Intertropicale (ZCIT) sans coup férir. Pour l’heure, la situation n’est pas des plus simples dans l’Atlantique Nord, entre les possibles ruptures d’alizés et le positionnement de l’anticyclone des Açores. Dès lors, on conçoit que les marins restent d’une grande prudence dans leurs prévisions : la voie pour passer, sans avoir à faire le grand tour par l’ouest, semble pour l’heure, fort étroite.

 



Golding offensif



A la conquête de la cinquième place, Mike Golding (Gamesa) recolle  petit à petit à Jean Le Cam (SynerCiel) et pourrait revenir au contact à la faveur d’une zone de faible gradient à franchir. De même les trois mousquetaires Dominique Wavre (Mirabaud), Arnaud Boissières (Akéna Vérandas) et Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) devraient aussi grignoter une bonne partie de leur retard sur le duo franco-britannique. Le navigateur espagnol tente un coup, en persistant sur une route très à l’est, quand ses deux adversaires directs ont choisi de se recentrer.



 

De Broc attendu au Horn



Bertrand de Broc (Votre Nom autour du Monde avec EDM Projets) dans la journée, Tanguy de Lamotte (Initiatives-cœur) demain, Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) dans trois à quatre jours : le 17 janvier, plus aucun bateau ne devrait naviguer encore dans le Pacifique Sud. Le navigateur franco-italien devrait donc passer le cap Horn après environ 68 jours de course, ce qui met sa performance, à un jour près, au niveau de celle d’Arnaud Boissières sur le même bateau en 2009. Arnaud avait fini à l’époque septième du Vendée Globe. S’il fallait encore une preuve de l’excellent niveau de cette édition, les temps de références des derniers, tout autant que les performances des premiers, témoignent bien du rythme maintenu par tous les solitaires de cette édition 2012-2013.



 

CLASSEMENT



Positions du 14/01 à 5 heures : 1.François Gabart (Macif) à 3 652 milles de la ligne d’arrivée; 2.Armel Le Cléac´h (Banque Populaire) à 263,7 milles du leader; 3.Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec) à 708,3 m; 4.Alex Thomson (Hugo Boss) à 835 m; 5.Jean Le Cam (SynerCiel) à 1 835,3 m; 6.Mike Golding (Gamesa) à 1 882,3 m; 7.Dominique Wavre (Mirabaud) à 2 153,9 m;  8.Arnaud Boissières (Akéna Vérandas) à 2 175,5 m; 9.Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) à 2 182,3 m; 10.Bertrand De Broc (Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets) à 3 551,6 m; 11.Tanguy de Lamotte (Initiatives-Coeur) à 3 705,2 m; 12.Alessandro Di Benedetto (Team Plastique) à 4 498,8 m. Abandons : Marc Guillemot (Safran); Kito de Pavant (Groupe Bel); Samantha Davies (Savéol); Louis Burton (Bureau Vallée); Jérémie Beyou (Maître CoQ); Zbigniew Gutkowski (Energa); Vincent Riou (PRB); Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat)


LIRE AUSSI:

Blog météo: Où et quand François Gabart a probablement gagné le Vendée Globe ?

Aurore Asso, une apnéiste qui rêvait de voile



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction