Une culture de la voile au Sri Lanka

Carnet de voyage
Lundi 24 août 2015 à 14h45

Le Sri Lanka pourrait devenir un pôle nautique important dans la région sud et sud-est asiatique grâce aux efforts de la fondation "Building A Future" qui œuvre depuis 2006 pour la création d’emplois dans les secteurs de la pêche et du nautisme au sein des populations côtières défavorisées.

Le Sri Lanka pourrait devenir un pôle nautique important dans la région sud et sud-est asiatique grâce aux efforts de la fondation "Building A Future" qui œuvre depuis 2006 pour la création d’emplois dans les secteurs de la pêche et du nautisme au sein des populations côtières défavorisées.

Naissance de la BAF
Développer une véritable culture de la voile au Sri Lanka, telle est la mission de la fondation Building A Future, créée en 2006 pour venir en aide aux populations côtières défavorisées dépendantes des ressources de l’océan. Au lendemain du tsunami qui a dévasté la côte sud du Sri Lanka en décembre 2004, une association est mise en place pour intervenir d’urgence dans la reconstruction des maisons et des bateaux de pêche de la région. Cette association (Solideal Loadstar Rehabilitation Trust), à l’initiative de Pierre Pringiers, Consul honoraire de Belgique au Sri Lanka, est financée à hauteur de cinq millions d’euros grâce aux différentes organisations (Croix-Rouge française, Croix-Rouge belge, Lions Club International Belgique) et donateurs privés du monde entier. Reconnue comme le meilleur programme de reconstruction de logements après le tsunami par le HCR (Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés), elle a permis d’apporter de l’aide à plus de 15 000 personnes. Ces efforts ont encouragé Pierre Pringiers et ses partenaires à voir encore plus loin dans l’avenir du pays. C’est ainsi qu’en mars 2006, la fondation Building A Future voit le jour. Depuis, la BAF participe activement au développement socio-économique du Sri Lanka.

 

Objectifs
Les porteurs de ce projet ont bien compris l’importance de l’océan et c’est dans un contexte politiquement stable que l’association peut, aujourd’hui, mener à bien ses missions. Après plus de deux décennies de guerre civile, le Sri Lanka aspire à la paix depuis mai 2009, et est devenu, au cours de ces dernières années, une destination touristique populaire avec plus d’un million de visiteurs par an. Le pays ne manque pas d’attrait et compte de nombreux avantages liés au nautisme. Sa situation géographique au milieu de l'océan Indien, son climat, ses plages tropicales et ses multiples baies naturelles sur 1 340 km de côtes constituent des conditions favorables pour la navigation. Selon les fondateurs de la BAF, l'industrie maritime peut contribuer directement au développement de l'île et améliorer les conditions de vie de la population. La fondation veut notamment combattre le chômage chez les jeunes à travers la création d’entreprises classiques ou sociales, moderniser le secteur de la pêche en innovant dans des pratiques durables, et former des jeunes sri-lankais aux métiers de la mer.

 

Projets
Depuis son existence, la BAF est initiatrice de plusieurs projets liés à la voile, dont la création de huit PME dans les secteurs de la construction navale, l’ingénierie, les équipements et matériaux nautiques, ainsi que tous les services liés à l’industrie (maintenance, sortie en mer pour la pêche au gros et observation des baleines, charter, location de bateaux...). Plus récemment, la fondation a signé un accord avec le CFHC (Ceylan Fisheries Harbor Corporation) en charge des ports de pêche pour la construction de trois mini-marinas (infrastructures quasiment inexistantes dans le pays) dans trois ports (Mirissa, Beruwela et Hikkaduwa). Elle a également créé la première école de voile sur la côte sud de l'île, la Sri Sail, qui offre des cours avec instructeurs européens qualifiés, et a fondé deux associations dont la Ruhunu Sailing Association qui permet aux enfants défavorisés d’apprendre gratuitement la voile.
En 2008, une voilerie a été créée avec des jeunes sri lankais formés au métier de sailmaker. Aujourd'hui, la voilerie est membre du réseau britannique Sailmakers. Ce partenariat permet à l’atelier de se professionnaliser en vue de devenir une plaque tournante pour la production et la réparation des voiles dans la région sud et sud-est asiatique (Sri Lanka, Maldives, Inde, Bangladesh, Myanmar, Seychelles, Maurice). La voilerie s’agrandit et déménage dans un nouveau bâtiment de 2 700 m2. La BAF travaille également en collaboration avec l'association Gold of Bengal sur l'introduction de la fibre de jute naturelle dans l’industrie nautique. Et dans le secteur de la pêche, elle a mis en place un projet (projet Sashimi) qui consiste à développer des multicoques de pêche en haute mer à double propulsion voiles et moteurs, pour une pêche plus écologique, économique et durable.
Les activités économiques générées par le développement de ces associations et entreprises ont permis de créer des emplois pour plusieurs centaines de familles. Forte de son expérience au Sri Lanka, la fondation souhaite dorénavant étendre ses missions dans les pays voisins de la région de l’Asie du Sud et du Sud-Est.
 

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.