Explorer le pays du Père Noël en canoë et en kayak

Carnet de voyage
Samedi 24 décembre 2016 à 5h41

Ce n'est pas en Laponie que vit le Père Noël... Mais en Finlande, où se trouve le Village du Père Noël ! Situé sur le cercle polaire arctique, au nord de Rovaniemi, il attire chaque année des milliers de curieux et de petits rêveurs. Après avoir salué les rennes et les lutins en décembre, pourquoi ne pas planifier vos vacances de printemps (et oui déjà) pour découvrir le reste de la Finlande ? Non pas en traîneau mais en canoë ou en kayak !

Ce n'est pas en Laponie que vit le Père Noël... Mais en Finlande, où se trouve le Village du Père Noël ! Situé sur le cercle polaire arctique, au nord de Rovaniemi, il attire chaque année des milliers de curieux et de petits rêveurs. Après avoir salué les rennes et les lutins en décembre, pourquoi ne pas planifier vos vacances de printemps (et oui déjà) pour découvrir le reste de la Finlande ? Non pas en traîneau mais en canoë ou en kayak !

Réputée pour ses paysages grandioses et ses vastes étendues d’eau, la Finlande attire chaque année de nombreux amateurs de canoë et de kayak, et ce du printemps à l’automne. « Il est possible de pratiquer le canoë et le kayak en Finlande de début avril à novembre, indique Terhi Hook, directeur du développement produit chez Visit Finland. Néanmoins en avril et en mai, les températures sont moins élevées qu’en été et les rivières peuvent être en crues dans certaines régions. » Selon lui, « l’été reste la meilleure période pour venir visiter le pays. En juin et en juillet, les rivières sont assez hautes et les températures de l’air et de l’eau sont agréables ».

Le canoë et le kayak sont deux disciplines qui font partie intégrante de la culture finlandaise. La plus grande course de canoë kayak en relais, Suomi Meloo – Kanoottiviesti, aura d’ailleurs lieu du 6 au 12 juin prochains. Plus de 400 participants sont attendus sur cette course de près 500 kilomètres sur lacs et rivières. « C’est plus un événement détendu qu’une vraie course, commente Terhi Hook. Les équipes de 6 à 12 personnes pagaient pendant six jours de Lappeenranta Viipiri (Russie) à Helsinki en passant par Vorolahti, indique Terhi Hook. Le but de la course, créée en 1985, est de promouvoir le tourisme en canoë et en kayak ».

Un pays, de multiples possibilités

Avec ses 1 500 kilomètres de côtes, ses dizaines de milliers de lacs, ses îles et ses rivières, la Finlande décline les possibilités à l’infini. « Les meilleurs endroits pour pratiquer le canoë et le kayak sont les petits lacs et les rivières. Le kayak de mer est plus difficile, mais nous avons un vaste archipel le long des côtes. Il y a beaucoup de rivières dans le Sud du pays qui permettent de faire du kayak sans trop de difficultés. De nombreux prestataires proposent des cours, des tours guidés et des excursions pour les débutants », avance Terhi Hook, qui recommande la région d’Helsinki et de Vaasa pour le kayak de mer, et notamment le site de Kvarken Unesco World Heritage et l’archipel Turku. « Ceux qui ne viennent pas longtemps en Finlande pourront faire du kayak à Helsinki ou à côté des villes de Porvoo ou de Lohja. Cela permet de naviguer tout en ayant le temps de découvrir la ville ». Le Sud du pays propose également des conditions de navigation idéales. « Pour le canoë sur rivière, je conseillerais la région de Ruka-Kuusamo et le parc national d’Oulan, ou encore Muonionjoki en Laponie, où se dispute la Midnight Sud Canoeing, ou encore la rivière Kymijki au Sud-Est », poursuit-il.

La région des grands lacs, berceau de l’âme finlandaise

Avec son labyrinthe de lacs immaculés, d’îles, de rivières et de canaux entrecoupés de forêts vierges et d’isthmes s’étendant sur des centaines de kilomètres, la région des grands lacs, plus grand secteur lacustre d’Europe avec un millier de lacs, est elle aussi une destination incontournable pour les aficionados de canoë et de kayak, particulièrement de juin à août, où la température est la plus douce dans la région. C’est dans cette partie de la Finlande que se trouve le lac Saimaa, le plus grand lac du pays et la quatrième réserve d’eau douce naturelle d’Europe. Parsemées de nombreuses îles reliées entre elles par des détroits propices à la pratique du canoë ou du kayak, les eaux calmes du lac et l’absence de vagues sont idéales pour les pagayeurs débutants, enfants inclus. La variété des paysages séduira quant à elle les kayakistes confirmés. À noter toutefois qu’il n’est pas recommandé aux débutants de traverser les grands lacs. « Le parc national Kolovesi est un paradis pour les pagayeurs. Les falaises rocheuses qui s’élèvent au-dessus des canaux étroits contribuent à la beauté de la région, affirme Terhi Hook. Il est possible d’admirer des anciennes peintures sur roches qui permettent d’en apprendre plus sur la manière dont les habitants vivaient en harmonie avec la nature, il y a de ça des milliers d’années. C’est également l’un des meilleurs endroits pour espérer apercevoir des phoques annelés ». Phoques ou pas phoques, la région des grands lacs devrait satisfaire tous les amateurs de canoë et de kayak.


L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.