Un mois d'août sous le soleil de la Sardaigne

Carnet de voyage
Mercredi 3 août 2022 à 15h30

Chaque semaine, la rédaction sélectionne une destination pour s’évader le temps de quelques jours. Durant cette semaine, nous vous proposons de partir en Méditerranée et de poser vos valises en Sardaigne, dans la très belle région de Cagliari. Si vous êtes amateurs de fortes chaleurs et d'un temps bien ensoleillé, vous serz heureux, avec une eau quasi tropicale proche de 30°C.

Sella del Diavolo, Cagliari ©Wikimedia
Chaque semaine, la rédaction sélectionne une destination pour s’évader le temps de quelques jours. Durant cette semaine, nous vous proposons de partir en Méditerranée et de poser vos valises en Sardaigne, dans la très belle région de Cagliari. Si vous êtes amateurs de fortes chaleurs et d'un temps bien ensoleillé, vous serz heureux, avec une eau quasi tropicale proche de 30°C.

La Sardaigne, deuxième île de la Méditerranée en terme de superficie (24 000 km² environ), juste derrière sa voisine et compatriote, la Sicile, est une région d'Italie, autonome depuis 1948. Séparée de la Corse par les bouches de Bonifacio, elle est située au milieu de la mer Méditerranée occidentale. Sa position centrale a favorisé depuis des siècles les rapports commerciaux et culturels, comme les intérêts économiques et militaires. Son chef-lieu ou capitale est Cagliari, ville du sud de l'île de quelques 150 000 habitants, et est connue, entre autres, pour son vin et sa liqueur de myrte.

Un climat très méditerranéen

Le climat de la Sardaigne est de type méditerranéen, avec des étés chauds et secs, atténués par des brises marines très dynamiques et propices aux sports de voile. Les températures peuvent atteindre 35°C à 40°C en juillet et août dans les terres, mais le littoral reste plutôt proche de 27°C à 30°C. L'ensoleillement est en moyenne de 300 jours par an. On peut se baigner dans la mer d'avril à octobre et pratiquer les sports nautiques. Le climat de la Sardaigne est marqué par le vent, facteur de risque pour les incendies de forêts qui s'y produisent chaque été. Ces vents dominants sont le Mistral (frais et sec, provenant du nord-ouest) et le Sirocco (chaud et humide), qui souffle essentiellement à la fin de l'été, et qui provient du désert tunisien. Cet été 2022 est marqué par de fortes chaleurs qui durent depuis le mois de mai, à l'image de la France et du reste de l'Italie. Conséquence, les températures de l'eau de mer sont comprises entre 26° et 29°C en fonction des criques et des plages, ce qui est 3° à 5°C au-dessus des moyennes. C'est une température de l'eau que l'on trouve en Martinique par exemple !

Nautisme Article
Cagliari© Wikimedia

Grosses chaleurs et faible risque d'orages

Cette année, la météo méditerranéenne est marquée par la persistance de fortes chaleurs, du beau temps et de vents faibles, ce qui contraste avec l'été dernier qui avait été très venté. Les plaisanciers s'en souviennent encore ! Ce contexte se maintient ses prochains jours, au moins jusqu'au week-end du 15 août, et sans doute après. Vous aurez du beau temps tous les jours avec un ciel tout bleu et un soleil de plomb. Ces fortes chaleurs permanentes peuvent quand même limiter les excursions car c'est parfois pénible à supporter. Mais, sur un catamaran, sur le sable ou à la piscine, il y a de quoi passer de bons moments. Les nuits tièdes seront propices à l'ambiance festive. Les amateurs de chaleur ne seront pas déçus ! Les vents resteront assez calmes avec les traditionnelles brises, mais il faudra se méfier des rafales pouvant accompagner, localement, les orages. En effet, en fin de semaine prochaine, autour du 10 août, une petite évolution orageuse pourra se développer, mais devrait rester assez éparse, et plutôt limitée dans l'intérieur des terres.

Cagliari, berceau de la culture nuragique

Nautisme Article
Cagliari© Wikimedia

Apparue au cours du premier âge de bronze, c'est-à-dire au XVIIIème siècle avant Jésus-Christ, la culture nuragique dérive de son monument la plus caractéristique : le nuraghe, une tour ronde en forme de cône tronqué. Il en subsiste quelques 7 000 aujourd'hui, avec notamment Su Nuraxi, le village le mieux conservé, situé à une cinquantaine de kilomètres au nord de Cagliari et classé au patrimoine mondial. Vous pourrez également visiter le musée consacrée à cette civilisation dans la capitale sarde. D'autres monuments de cette ville méritent le détour, tels que le quartier fortifié du château, l’amphithéâtre romain ou encore la basilique Saint Saturnino.

Cagliari est située au sud de l'île, au fond d'une baie magnifiquement exposée plein sud, à l'abri des vents et des vagues les plus forts. Pour y séjourner, les mois de mai et de juin sont généralement les plus propices : la chaleur reste encore supportable avant de s'accentuer courant juin. A cette époque de l'année, la température à Cagliari est de l'ordre de 15° à 17°C la nuit et de 25°C à 28°C en journée, avec les brises habituelles. La température de la mer est déjà proche de 20° à 22°C.

Coups de cœur : le port et la plage du Poetto

Nautisme Article
La plage du Poetto© Pixabay

La nuit tombée, rendez-vous dans le quartier du port pour découvrir le dynamisme de cette cité de caractère. L'ambiance très « méditerranéenne » du lieu ne pourra que vous séduire ! Par ailleurs, avec la chaleur annoncée pour toute la semaine, direction la magnifique plage du Poetto, à Cagliari. Avec ses eaux claires et calmes, il sera plus qu’agréable d’y passer du temps. Très étendue, vous y serez à l'aise malgré l'affluence touristique très forte en cette période de l'année. Bien desservie par les transports en commun, vous trouverez également sur place de nombreux restaurants, bars et même discothèques. Bref, de quoi profiter des vacances jusqu'au bout de la nuit... !

Avant de partir, pensez à consulter les prévisions sur La Chaîne Météo Voyage.

L'équipe
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Gilles Chiorri
Gilles Chiorri
Associant une formation d’officier C1 de la marine marchande et un MBA d’HEC, Gilles Chiorri a sillonné tous les océans lors de nombreuses courses au large ou records, dont une victoire à la Mini Transat, détenteur du Trophée Jules Verne en 2002 à bord d’Orange, et une 2ème place à La Solitaire du Figaro la même année. Il a ensuite contribué à l’organisation de nombreux évènements, comme la Coupe de l’America, les Extreme Sailing Series et des courses océaniques dont la Route du Rhum et la Solitaire du Figaro (directeur de course), la Volvo Ocean Race (team manager). Sa connaissance du monde maritime et son réseau à l’international lui donnent une bonne compréhension du milieu qui nous passionne. Il collabore avec les équipes de METEO CONSULT et Figaro Nautisme depuis plus de 20 ans.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Charlotte Lacroix
Charlotte Lacroix
Charlotte est une véritable globe-trotteuse ! Très jeune, elle a vécu aux quatre coins du monde et a pris goût à la découverte du monde et à l'évasion. Tantôt à pied, en kayak, en paddle, à voile ou à moteur, elle aime partir à la découverte de paradis méconnus. Elle collabore avec Figaro Nautisme au fil de l'eau et de ses coups de cœur.
Max Billac
Max Billac
Max est tombé dedans quand il était petit ! Il a beaucoup navigué avec ses parents, aussi bien en voilier qu'en bateau moteur le long des côtes européennes mais pas que ! Avec quelques transatlantiques à son actif, il se passionne pour le monde du nautisme sous toutes ses formes. Il aime analyser le monde qui l'entoure et collabore avec Figaro Nautisme régulièrement
Denis Chabassière
Denis Chabassière
Naviguant depuis son plus jeune âge que ce soit en croisière, en course, au large, en régate, des deux côtés de l’Atlantique, en Manche comme en Méditerranée, Denis, quittant la radiologie rochelaise en 2017, a effectué avec sa femme à bord de PretAixte leur 42 pieds une circumnavigation par Panama et Cape Town. Il ne lui déplait pas non plus de naviguer dans le temps avec une prédilection pour la marine d’Empire, celle de Trafalgar …
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
METEO CONSULT
METEO CONSULT
METEO CONSULT est un bureau d'études météorologiques opérationnel, qui assiste ses clients depuis plus de 30 ans. Les services de METEO CONSULT reposent sur une équipe scientifique de haut niveau et des moyens techniques de pointe. Son expertise en météo marine est reconnue et ses prévisionnistes accompagnent les plaisanciers, les capitaines de port et les organisateurs de courses au large depuis ses origines : Route du Rhum, Transat en double, Solitaire du Figaro…