Omer Malaz, patron de Numarine : « La crise nous a plongés dans le noir »

Dimanche 24 février 2013 à 9h47

Omer Malaz a fondé le chantier Numarine il y a plus de dix ans (2002). A Istanbul, il emploie près de 140 employés pour construire des yachts de luxe.

Omer Malaz a fondé le chantier Numarine il y a plus de dix ans (2002). A Istanbul, il emploie près de 140 employés pour construire des yachts de luxe.

Comment expliquez vous vos prix plus bas que ceux de vos concurrents ?


Le faible coût de la production en Turquie où le salaire horaire est de 12 euros. Les taxes sur les salaires sont également moins élevées qu’en France avec un peu moins de la moitié du salaire net. Nous avons également choisi de ne pas passer par la sous-traitance. Tout est fabriqué à Istanbul et nos machines se plient à nos désirs (ndlr : l’équipement est occasionnellement loué à d’autres constructeurs). Par conséquent, le poste le plus important à l’usine est celui de coordinateur, celui qui suit les 10 000 pièces nécessaires à la réalisation d’un bateau. Nous comptons 40 000 heures de travail pour un Numarine 78 HT.

 

Comment avez-vous vécu la crise de 2008 ?
 

Nous avons bénéficié d’un apport de fonds juste avant la crise de septembre 2008. En effet, le groupe financier Abraaj capital, basé à Dubai, a acheté 70% des parts du groupe (ndlr : rachetées en 2012 par le fondateur, Omer Malaz). Cela nous a permis d’affronter la crise avec du cash. C’était très important car nous avons perdu notre clientèle en 2008. En effet, jusque là nos clients étaient quasi-uniquement européens. Ainsi, pour l’année 2008, sur 20 bateaux construits nous avons dû en livrer 18 à l’Europe. Cette année là, notre 6e année d’existence, était notre meilleure année en terme de volume. Quand la crise est arrivée, tout a évidemment changé. J’ai eu l’impression que la lumière s’éteignait d’un seul coup en septembre 2008 et l’année 2009 fut absolument horrible. Mais finalement, cette crise nous a obligé à chercher de nouveaux clients et nous avons maintenant trois zones supplémentaires : l’Amérique du Sud, le Moyen-Orient et l’Asie. Nous sommes revenus à des niveaux de vente satisfaisants en 2012 avec 12 unités. 


Actuellement, qui sont vos meilleurs clients ?

 

Hong-Kong et le Vénézuela, où nos distributeurs sont très performants. Les clients de Hong-Kong sont très exigeants. Contrairement aux Européens, ils ne signent qu’au dernier moment lorsqu’ils sont sûrs du moindre détail. Au Venezuela, nous traitons avec de fins connaisseurs qui ont toujours navigué. Nous espérons maintenant développer notre clientèle en Inde et au Brésil.


Le 78 HT est votre dernier né présenté au dernier salon de Cannes et plus gros bateau exposé au salon d’Istanbul (jusque ce dimanche). Quelle est son originalité ?

 

C’est tout simplement le bateau dont je rêvais. Comme je ne sais pas dessiner, j’ai fait appel à mon équipe de designers. Can Yalman, tout en fougue, a ainsi apporté la silhouette reptilienne. Moi, j’avais comme impératif une meilleure utilisation de l’espace que sur les yachts existants. Je voulais un compartiment pour l’équipage bien séparé de mon espace privé (ndlr : l’équipage accède à son compartiment par un escalier aussitôt accessible à droite en entrant par l’arrière). Je voulais aussi un très grand bain de soleil à l’avant, ce qui était très rare il y a encore trois ans. Sur le plan technique, nous avons choisi des matériaux composites pour gagner en légèreté, ce qui permet d’avoir un yacht 25 à 30% plus efficace en carburant que les autres bateaux de même taille.

 

Quelles sont les conditions de navigation à bord du 78HT ?

 

C’est un bateau qui permet d’affronter une mer formée. C’est indispensable quand on veut sortir naviguer à proximité de la Turquie. La mer Egée est impitoyable, surtout en juillet et août avec de forts vents.

 

 

Retrouvez ci-dessous le un diaporama photo du 78HT au salon d’Istanbul.

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.