La Classe C : véritable laboratoire de la Coupe de l’America

Samedi 2 février 2013 à 14h23

Antichambre de la Coupe de l’America et incontestable laboratoire d’innovation, la « petite » Coupe de l’America ne manque pas de susciter l’intérêt des plus grands navigateurs français.

Antichambre de la Coupe de l’America et incontestable laboratoire d’innovation, la « petite » Coupe de l’America ne manque pas de susciter l’intérêt des plus grands navigateurs français.

Si aucune équipe française n’est en lice pour conquérir la « grande » Coupe de l’America à San Francisco, trois sont en quête de la « petite » qui se déroule à Falmouth du 23 au 28 septembre 2103.
Pourquoi la petite ? Dans l’ombre de la Coupe de l’America, une série de catamarans a été créée par l’IYRU (institution internationale ancêtre de l’ISAF) : la Classe C. Cette série possède une jauge à la fois simple et restreinte permettant aux architectes d’imaginer et de tester de nombreuses innovations. La Classe C devient alors un véritable laboratoire d’essais du multicoque. Dès 1974, les Australiens sur « Miss Nylex » battaient les Néo-Zélandais en utilisant un plan de voilure entièrement rigide, faisant suite à trois années d’études. Le cahier des charges tient en quelques chiffres : le catamaran ne doit pas dépasser les 25 pieds (7,620m) en longueur et 14 pieds en largeur (4,267m). La surface de voile est limitée à 300 pieds (27,280m²) sans spinnaker ni voile d’avant, tout le reste étant libre.


Pour son retour en Europe, une première depuis 1970, la petite Coupe de l’America (little America’s Cup pour les anglo-saxons) devrait accueillir dix nationalités différentes parmi lesquelles on retrouvera le Canada, les Etats-Unis, l’Italie, le Portugal, la Suisse, le Royaume-Uni, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Suède et la France. Cette classe, sorte de pôle d’innovation des plus grands multicoques, ne manque pas d’attirer quelques grands noms de la voile française. Faute de financement suffisant pour engager un projet sur la « grande » Coupe de l’America, deux Français habitués des mers se retrouvent à la barre de deux équipes de Classe C.

 

 

« Crucial d’y participer en vue de la future Coupe de l’America »

Le dernier vainqueur de la Volvo Ocean Race sur Groupama, Franck Cammas, voit dans cette série un laboratoire idéal pour rester en phase avec les nouvelles techniques de navigation des grands multicoques. L’usage de l’aile rigide et des foils figurent comme des points clefs de la performance des futurs catamarans. « Techniquement et sportivement, il est crucial que mon bureau d’étude et ses dix années d’expérience participe à cette édition de la petite Coupe de l’America car à moyen terme, mon objectif est de participer à la 35ème édition de la vraie Coupe de l'América, affirme Franck Cammas». Même leitmotiv dans le Finistère où le double vainqueur du Vendée Globe, Michel Desjoyeaux, déclare que « cette petite Coupe en Classe C est pour nous l'occasion de travailler sur la technologie des ailes rigides que l'on voit sur la vraie Coupe de l'America. Et si on veut garder toutes les portes ouvertes dans ce domaine pour l'avenir, il faut prendre le train en marche avant qu'il ne s'échappe » avoue-t-il.

 

 

Outre ces deux ténors de la voile, un autre défi français est engagé, mené par Benjamin Muyl et Hervé Penfornis, deux concepteurs de multicoques ayant, entre autre, contribués à la très bonne campagne des Néo-Zélandais dans la Coupe de l’America. Avec eux, le jeune Gwenolé Gahinet et l’expérimentée Karine Fauconnier entendent bien mener leur « Patient Lady VI » vers la victoire. Un premier galop d’essai du 22 au 26 mai à l’Ecole Nationale de Voile de Quiberon permettra de juger lequel de ces projets est le plus abouti. Michel Desjoyeaux, Franck Cammas, Benjamin Muyl et Jérémie Laguarigue, à la tête du projet Suisse « Hydros » se retrouveront autour de trois bouées pour des courses en flotte, match-racing et concours de vitesse. Pour la première fois depuis la création de la série, le trophée pourrait bien traverser la Manche à l’issue de l’ultime bataille navale de Falmouth en septembre prochain.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.