Suspense relancé en tête

Jeudi 17 janvier 2013 à 18h35

Un pot au noir capricieux a permis à Le Cléac'h de revenir sur Gabart et d'envisager la victoire.

SAILING - PRE-VG 2012-2013 - BANQUE POPULAIRE ©La Chaîne Météo
Un pot au noir capricieux a permis à Le Cléac'h de revenir sur Gabart et d'envisager la victoire.

TOUT est possible, à moins de dix jours de l'arrivée. Le passage du pot au noir avec ses grains et ses vents erratiques n'a pas été de tout repos pour François Gabart (Macif) qui a vu fondre comme neige au soleil le confortable matelas d'avance qu'il s'était constitué à la faveur d'une belle option après le cap Horn. En deux jours, son poursuivant Armel Le Cléac'h lui a repris 168 milles et pointe dorénavant à moins de 90 milles de son tableau arrière.

Pas grand-chose à l'échelle de cette traversée de l'Atlantique qui attend encore les marins et leur monture, usés par plus de 20 000 milles de course. «Je suis en position de chasseur, ce qui me permet de m'adapter encore aux évolutions météorologiques à venir, expliquait Armel Le Cléac'h mercredi à la vacation de la mi-journée. On essaie d'avoir la bonne configuration de voiles, de trouver le meilleur chemin possible et de tracer la route parfaite. On ne chôme pas, il y a de quoi faire...» François Gabart ne s'y est pas trompé en lançant le même jour: «Je suis bien placé pour gagner, mais il peut se passer encore plein de choses!»

Les deux marins nous ont habitués à un mano a mano à couper le souffle dans le Grand Sud: ils vont pouvoir reprendre leurs bons réflexes de régatier pour la fin du parcours qui s'annonce très indécise. Un tel écart sur le chemin du retour vers les Sables-d'Olonne n'est pas inédit puisqu'en 2000-2001 Michel Desjoyeaux et Ellen MacArthur s'étaient retrouvés à égale distance de l'arrivée à dix jours de la fin de course.

Armel Le Cléac'h et François Gabart vont devoir maintenant se positionner pour passer l'anticyclone des Açores qui barrera leur route jeudi prochain. «Ce sera probablement la journée la plus difficile avec la négociation de ce phénomène météo qui s'avère mobile, analyse Éric Mas, directeur de l'information météo chez Météo Consult-La Chaîne Météo. Ils devront aussi compter sur Jean-Pierre Dick qui a passé l'équateur ce jeudi et met toutes ses forces dans la bataille pour compléter le podium.» Alors qu'il était freiné par des soucis techniques, le skipper niçois a pu finaliser deux réparations importantes: la consolidation de l'étai sur le pont (endommagé le 7 janvier) et le déblocage et le remplacement de la deu­xième drisse en haut du mât (bloquée depuis le 22 décembre).

Tout est donc encore possible

Au classement de 16 heures ce jeudi, le skipper de Virbac-Paprec 3 était à 390 milles du leader. Pour Jean-Pierre Dick, le challenge est important car il assure courir son dernier Vendée Globe après une sixième place en 2004-2005 et un abandon sur le Vendée Globe 2008-2009. Derrière lui, Alex Thomson (Hugo Boss) mène une course remarquable sur son plan Farr 2007. «Ma traversée du pot au noir devrait être moins problématique pour moi que pour les autres, se réjouissait jeudi le skipper britannique. Mais vu que ce n'est pas la première fois que j'entends ça et que ça ne se vérifie pas, je préfère me méfier.» Tout est donc encore possible pour le podium et les dix derniers jours de course s'annoncent passionnants. Le vainqueur devrait arriver aux Sables-d'Olonne à la fin du week-end prochain du 26-27 janvier.

Classement jeudi à 16 heures: 1. Gabart (Macif)
à 2 727 milles de l'arrivée ; 2. Le Cléac'h (Banque populaire) à 92 m. du premier ; 3. Dick (Virbac-Paprec 3) à 390 m. ; 4. Thomson (Hugo Boss)
à 681 m. ; 5. Le Cam (SynerCiel) à 2 066 m...

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.