Le trafic maritime source de pollution

Lundi 14 janvier 2013 à 14h48

Son nom signifie "port aux parfums" mais Hong Kong est davantage réputée pour son air vicié dû aux usines, aux voitures et de plus en plus au trafic maritime, l'une des premières sources de pollution atmosphérique dans la mégapole chinoise.

Les rejets toxiques sont responsables de la mort de 3.200 personnes chaque année à Hong Kong, selon une étude universitaire.

 

Le gouvernement pourrait annoncer un tour de vis la semaine prochaine dans le cadre d'un plan général destiné à rendre l'air plus respirable dans cette ville visitée chaque année par plus de 400.000 embarcations de tout type -cargos, paquebots, yachts, ferries et bateaux de pêche.

"Les navires produisent désormais plus de matières polluantes que ce que nous pensions et cela devient un problème majeur dont nous devons nous saisir", estime Simon Ng du centre d'études Civic Exchange.

 

La détérioration de la qualité de vie pour ses sept millions d'habitants risque de faire perdre à Hong Kong son statut de centre financier et commercial international, au profit de sa concurrente Singapour par exemple, dit-il.

 

La combustion de mazout de mauvaise qualité (fioul lourd) par les navires devrait avoir supplanté en 2012 les centrales thermiques et les chaufferies au palmarès des premières sources d'émission de dioxyde de soufre, un gaz incolore provenant essentiellement des fiouls et des charbons, poursuit Simon Ng.

Il impute aux seules émissions dues à la combustion de mazout près de 400 décès survenus l'an dernier.

 

Hong Kong est selon lui à la remorque des pays développés en termes de recyclage ou de pistes cyclables. Quant au trafic maritime, alors que l'Europe du Nord et l'Amérique du Nord limitent à 1,0% la teneur en soufre du mazout pour les navires entrant dans leurs ports, Hong Kong autorise jusqu'à 3,5%.

En 2012, le gouvernement a décrété une réduction de 50% des droits portuaires aux navires utilisant du mazout à 1% de soufre mais les écologistes raillent une demi-mesure.

"Nous voulons réglementer", a pourtant promis Christine Loh, "ministre" déléguée à l'Environnement de Hong Kong, lors d'une conférence sur la qualité de l'air en décembre dernier.

 

"Nous voulons que cela devienne obligatoire et que ce plan s'étende au-delà de la frontière, à nos voisins de (la province du) Guangdong", a-t-elle assuré.

 

Très réticente, l'Association des armateurs de Hong Kong fait valoir de son côté que la réduction des droits portuaires ne couvre que 30 à 40% des coûts annuels de reconversion à une énergie moins polluante. Cette reconversion est estimée à environ 2 millions de dollars US (1,5 million d'euros) par entreprise.

"Demander aux transporteurs de dépenser l'argent qu'ils n'ont pas afin de changer de carburant est assez délicat", avance le patron de l'association, Arthur Bowring, invoquant la conjoncture "terrible" qui rend vaine toute prévision de volume de fret.

 

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.