L'indispensable pilote automatique



Jeudi 10 janvier 2013 à 10h33

Sur le Vendée Globe, le pilote automatique barre 90 à 95 % du temps. Il est indispensable à tout solitaire. 

Sur le Vendée Globe, le pilote automatique barre 90 à 95 % du temps. Il est indispensable à tout solitaire. 

Ce mercredi soir, Bernard Stamm a annoncé son abandon officiel après quatre jours d'intenses difficultés à l'approche du cap Horn. En effet, après une avarie sur ses hydrogénéteurs (collision avec un OFNI dimanche 6 janvier), il disposait uniquement de 5 % de charge électrique. Pour assurer la sécurité de son bateau, il a dû consacrer toute cette électricité à l'alimentation de son pilote automatique et couper toutes les autres sources d'énergie comme le radar, la radio VHF ou le dessalinisateur. Afin de continuer sa route vers les Sables d'Olonne, Bernard Stamm a dû se ravitailler en carburant auprès d'un autre bateau, adandonnant irrémédiablement la course. 

Quant au skipper Polonais, Zbigniew Gutkowski, il avait dû abandonner le 21 novembre dernier en raison de la panne de son pilote autoamtique: « Je sais que j’ai fait tout ce que je pouvais pour réparer mes problèmes électroniques, expliquait-il alors. Mais je ne peux pas continuer comme ça. N’ayant aucun pilote automatique, je dois abandonner. C’est comme conduire sur une route de nuit, avec de nombreux virages et de nombreux arbres, soudain les lumières s’éteignent et vous ne pouvez pas ralentir. Quelles sont vos chances de survie ? Aucune ! ». S’il y a bien un élément du bateau qui est vérifié deux fois plutôt qu’une avant le départ d’une course en solitaire, c’est le pilote automatique. Sans lui, point de salut.

 

Compagnon indispensable du solitaire

 

Pendant le Vendée Globe, le pilote automatique barre à la place du skipper ce qui lui permet de préparer sa stratégie en analysant la météo, de manoeuvrer mais aussi bien sûr de manger et de dormir. 

Un pilote automatique est un système mécanique, électrique ou hydraulique qui permet de maintenir un bateau sur une route déterminée sans l'intervention du barreur. Sur les voiliers, certains modèles de pilote automatique permettent de maintenir le bateau sur une route définie par rapport à un angle de vent prédéterminé. Les pilotes automatiques les plus basiques sont tout simplement connectés à un compas électronique et programmés pour maintenir un cap. Des systèmes plus sophistiqués intègrent un calculateur contenant des algorithmes de calcul, ainsi qu'un capteur compas pour combiner les informations de navigation du GPS et du lecteur de cartes avec les données des capteurs vent, vitesse et profondeur des instruments. Il en résulte un contrôle souple de la barre et des performances élevées de pilotage dans toutes les conditions de mer.


Une fois le cap programmé dans un lecteur de cartes ou configuré par le marin, le pilote automatique prend la relève et mène le bateau sur les routes ou vers les points de destination prédéfinis en agissant directement sur le ou les safrans dans un sens ou dans un autre. Les corrections de cap appliquées au pilote peuvent être effectuées à partir du pupitre de commande principal, ou à partir d'une télécommande pouvant être utilisée à partir de n'importe quel endroit du bateau. Comme dans le domaine de l'aviation, le skipper peut à tout moment reprendre la main par la simple pression d'une touche ou le réactiver tout aussi facilement.



Pour les acteurs du pilotage automatique, le Vendée Globe est la vitrine technologique par excellence. Les constructeurs progressent grâce aux retours des concurrents. Ainsi, sur la ligne de départ, NKE avait embarqué des pilotes sur les voiliers de Samantha Davies sur Savéol, Jérémie Beyou sur Maître coq, Louis Burton sur Bureau Vallée, Arnaud Boissières sur Akena Verandas, Bertrand de Broc sur Votre Nom Autour Du Monde et enfin  Alessandro Di Benedetto sur Team Plastique.

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.