Gabart plus rapide dans l'est

Samedi 5 janvier 2013 à 6h57

Samedi matin, François Gabart était plus rapide qu’Armel Le Cléac’h en s’étant décalé dans l’est. Bernard Stamm, dans l'attente du verdict du jury international qui juge en appel sa disqualification, est une nouvelle fois le concurrent le plus performant de ces dernières 24 heures. A suivre...


Samedi matin, François Gabart était plus rapide qu’Armel Le Cléac’h en s’étant décalé dans l’est. Bernard Stamm, dans l'attente du verdict du jury international qui juge en appel sa disqualification, est une nouvelle fois le concurrent le plus performant de ces dernières 24 heures. A suivre...


Après avoir navigué bord à bord dans le tunnel des mers du sud, les deux concurrents choisissent enfin des options différentes pour affronter l'anticyclone qui leur barre la route : François Gabart a choisi de le contourner par l’est tandis qu’Armel Le Cleac’h tente le nord. « Armel est un peu plus joueur, observe le navigateur Romain Attanasio. Il choisit de couper la bulle. » Le Breton espère combler l’écart qui s’est creusé avec François Gabart un peu avant le cap Horn. De son côté, François Gabart a préféré l’option qui paraît la plus raisonnable en contournant l’anticyclone par l’est. Il rallonge sa route mais espère ensuite toucher des vents de nord-est pour accélérer.

Pour l'instant, l'option de François Gabart semble la plus payante. Au premier classement samedi, à 5 heures du matin, le skipper de Macif comptait 22 milles d’avance sur Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) en étant décalé 110 milles en latéral dans l’est, et à 9 heures, l'écart s'était creusé de 10 milles supplémentaires. Dans le même temps, les vitesses des deux leaders ont chuté de 15 et 12 noeuds à 7.7 et 4.7 noeuds.  Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec), à 326 NM, file à 14.9 noeuds et un peu plus de 300 milles plus loin, Alex Thomson (Hugo Boss) a été flashé à 14.6 noeuds au classement de 9 heures. 

 

Stamm le plus rapide



Plus de trois jours de navigation derrière le skipper britannique, Jean Le Cam (SynerCiel) se rapprochait rapidement du cap Horn en devançant un groupe de quatre bateaux où Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) fait parler toute la puissance de son monocoque 60 pieds de dernière génération. Dans l’attente du verdict du jury international qui juge en appel sa disqualification prononcée en première instance, le Suisse a une nouvelle fois été le plus rapide de la flotte en parcourant 414 milles lors des dernières vingt-quatre heures et en s’emparant de la huitième place au détriment de l’Espagnol Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered). Encore ce matin (classement de 9 heures), Stamm file à plus de 17 noeuds.

 

Boissières souffre d’ampoules



Dixième, Arnaud Boissières vit actuellement des moments difficiles. Le skipper d’Akéna Vérandas doit faire face à des conditions de mer délicates dans lesquelles l’enchainement des manœuvres n’est pas chose aisée. Cali souffre d’ailleurs d’ampoules qui compliquent fortement sa vie à bord : « Ça commençait à me faire vraiment très mal. Les deux mains sont touchées. Sur chacune d’entre elles, deux doigts me font très mal. Quand j’appuyais sur les ampoules, du pus en sortait. Jean-Yves Chauve (médecin du Vendée Globe) m’a prescrit un traitement. Ce n’est pas grave, c’est juste très gênant à tous les niveaux, que ce soit pour les manœuvres mais aussi pour taper sur le clavier de l’ordinateur. Je mets de la crème, puis j’enfile mes gants. D’ici quelques jours, ça devrait aller mieux ». En queue de peloton, Bertrand de Broc (Votre Nom Autour du Monde avec EDM Projets) remonte difficilement vers la porte Pacifique-ouest dans des vents très instables alors que Tanquy de Lamotte (Initiatives-coeurr) et Alessandro Di Benedetto (Team-Plastique) progressent aisément entre 15 et près de 18 noeuds dans un flux de nord-ouest bien établi.

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.