Thomas Normand arrête la course au large

Par Figaro Nautisme
Vendredi 28 décembre 2012 à 16h50

La décision surprend : le champion de France bizuth de la course au large en solitaire décide d’arrêter la compétition. Le jeune figariste assume cette décision mûrement réfléchie.

La décision surprend : le champion de France bizuth de la course au large en solitaire décide d’arrêter la compétition. Le jeune figariste assume cette décision mûrement réfléchie.

 Thomas Normand navigue depuis l’âge de 9 ans. « J'ai passé 17 ans à naviguer entre 150 à 180 jours par an », observe-t-il. Ces deux dernières années, il a enchaîné les très bons résultats, fruits de ces années de sacrifice : en 2011, il remporte le classement général en mini avant de passer en Figaro pour arriver en tête du classement bizuth de la Solitaire du Figaro 2012. C’est justement avant le départ de cette course que Thomas Normand a commencé à réfléchir à une nouvelle carrière. « La Financière de l’Echiquier m’a annoncé qu’elle souhaitait mettre un terme à notre partenariat, se rappelle le jeune skipper. Je suis donc parti en mer avec ce vide pour l’année à venir et en mer on cogite beaucoup. Comme la nature n’aime pas le vide, j’ai décidé de le combler. » Thomas Normand souhaite s’appuyer sur son expérience et sur ses études en management pour continuer à travailler dans l’univers de la course au large, à terre. Il admet que le retrait de son sponsor a joué un rôle dans sa décision, ainsi que le contexte économique difficile. « Mais j’imagine que cette situation est temporaire, l’intérêt pour la voile est toujours là, ajoute-t-il. Au niveau financier, j’aurais aussi pu m’appuyer sur la dizaine de partenaires qui complétaient mon sponsoring mais j’ai choisi de tourner la page de la course au large. »


Trop de sacrifices
 

« Quelque part, j’aurais bien continué, concède Thomas Normand. L’exemple de Yann Elies qui décroche la victoire en Solitaire du Figaro lors de sa treizième participation donne envie de travailler pour, mais je ne me voyais pas consacrer 10 à 15 ans de vie à un même support. Et, à part quelques exceptions, c’est ce qu’il faut pour gagner. Et c’est aussi ce qui rend encore plus belle la victoire de Yann Elies. » Thomas Normand répète que cette décision a été dure à prendre : « C’est un virage à 90°C mais c’est un virage mûrement réfléchi, je le ressens au plus profond de moi et il faut aussi savoir s’écouter », insiste-t-il. Le navigateur, jeune marié, n’a pas souhaité impliquer ses proches dans sa décision. « Je voulais que cette décision vienne de moi pour ne pas regretter dans dix ans en me disant que j’avais toutes les billes en main pour réussir, précise-t-il. Quand j’ai annoncé la nouvelle à mes proches, ils ont tout de suite bien réagi car ils connaissent les concessions que j’ai dû faire jusque-là. »
Aujourd’hui, Thomas Normand prépare son année 2013 au sein de l’écurie de course Absolute Dreamer qui porte le projet de Jean-Pierre Dick sur le Vendée Globe. Est-ce que le suivi de cette course lui a donné des regrets ? « Au contraire !, lance-t-il aussitôt. Je suis assez rassuré de ne pas être à leur place. Quand on a Jean-Pierre au téléphone le matin, le bruit derrière-lui est hallucinant. En Figaro, au bout de trois fois trois jours de course, nous avons les jambes en coton. Eux, sur le Vendée, ce sont des surhommes. » Thomas Normand est admiratif des coureurs du Vendée Globe mais il connaît aussi les sacrifices qu’ils ont accepté pendant des années pour prendre le départ et réussir cette course. « Ces moment-là sont magiques mais ils ont un prix. Ils demandent beaucoup de concessions dans la vie personnelle, des sacrifices physiques et des prises de risque. » Thomas Normand ressent d’autant plus ces sacrifices pendant les fêtes de fin d’année, alors que les concurrents sont seuls à lutter sur les mers du sud et que lui peut profiter de sa famille. Un retour en course au large dans quelques années n’est pas non plus au programme : « Il ne faut jamais dire jamais mais j’ai pris cette décision en me préparant à ne plus jamais recourir. » A la fin du mois de janvier, Thomas Normand sera en mesure d’annoncer ses prochains projets de terrien.

 


L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.