Poncin Yachts espère renouer avec les profits en 2012-2013

Mardi 18 décembre 2012 à 14h29

Le spécialiste des catamarans haut de gamme a eu chaud : passage en procédure de sauvegarde, restructuration financière et cessions d’actifs. Mais en 2012, Poncin Yachts a choisi de miser sur le haut de gamme pour renouer avec les profits.

Le spécialiste des catamarans haut de gamme a eu chaud : passage en procédure de sauvegarde, restructuration financière et cessions d’actifs. Mais en 2012, Poncin Yachts a choisi de miser sur le haut de gamme pour renouer avec les profits.

En 2011/2012, Poncin Yachts avait un objectif : la réorganisation financière du groupe. La conséquence la plus marquante de cette ambition a été la vente définitive de sa filiale Harmony Yachts, propriétaire du site industriel de Marans en Charente Maritime, le 6 décembre dernier. Le même jour, le spécialiste de la plaisance annonçait le renforcement de sa trésorerie grâce au financement à l’innovation de 0,8 millions d’euros, de la part d’Oseo, pour son programme Catana 59. Ces annonces ont fortement rassuré les marchés financiers puisque le vendredi 7 décembre, Poncin Yachts a signé l'une des plus fortes hausses des valeurs de petite et moyenne tailles à la Bourse de Paris.


Le luxe comme bouée de sauvetage
 

L’offre commerciale de Poncin Yachts se concentre désormais sur le segment des catamarans de luxe - des bateaux de 50 pieds et plus - soit l’une des rares niches qui résiste à la crise du marché nautique. Cette gamme, qui offre des marges brutes conséquentes, est très largement destinée à une clientèle étrangère, le chantier Catana réalisant 90% de son chiffre d’affaires à l’export. Le dernier né du chantier, le Catana 59, présenté en septembre dernier au Festival de la plaisance de Cannes, a déjà trouvé son public : cinq commandes ont été enregistrées, dont la dernière au Salon Nautique de Paris. Les unités ont convaincu des clients australien, français, russe, suisse et belge. A peine trois mois après son lancement, le premier modèle de la nouvelle génération de Catana dispose donc d’un carnet de commande de 10 M€. Cette commercialisation offre une visibilité sur 18 mois avec des dates de livraison situées en 2014 pour les dernières ventes, la première unité sera livrée au printemps 2013.

 

La R&D pour la vitesse

 

« Pour réussir, il faut avoir un vrai territoire, explique David Etien, directeur financier du groupe. Le nôtre, c’est la vitesse et le luxe. » Pour lancer le Catana 59, Poncin Yachts a consacré plus de 2 M d’euros en terme d’investissement recherche & développement. « Cette R&D servira les deux prochains modèles", précise David Etien. Dans les 18 mois à venir, le chantier livrera un 53 pieds et un 70 pieds, avec la même plateforme technique, la même philosophie que le Catana 59. "Nous avons le sentiment d'avoir conçu un vrai programme architectural sur le 59 que nous souhaitons décliner pour un petit et un très grand frère", explique Olivier Poncin, le PDG. Poncin Yachts s’inspire des innovations testées sur les voiliers de course comme l’utilisation du carbone ou des dérives courbes. « Pour répondre aux attentes de nos clients en terme de vitesse, nous avons un souci constant de légèreté: il faut être esthétique mais sans céder à des éléments au poids délirant », ajoute le directeur financier de Poncin Yachts. Le Catana 59 est livré avec un certficat de pesée. "Par rapport au modèle précédent, nous avons gagné deux tonnes en choisissant le carbone et deux tonnes sur l'aménagement", précise Olivier Poncin.
Le groupe tient à conserver une construction entièrement française, « car nous tenons à la noblesse des matériaux », explique David Etien qui précise qu’en terme de commercialisation : « Nous avons besoin de vendre 25 bateaux par an pour être heureux » Avec un prix moyen par unité à 1,3 million d’euros, le groupe vise un potentiel d’une grosse trentaine de millions d’euros de chiffre d’affaires.


Le groupe Poncin Yachts peut aussi compter sur les services de sa seconde filiale, Port Pin Rolland qui a atteint ses plus hauts niveaux historique en 2011/2012. Port Pin Rolland permet la manutention et la réparation de bateaux à voile et à moteur des clients du groupe.

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.