Près de 5400 milles pour la transatlantique du café

Lundi 10 décembre 2012 à 8h47

La Transat Jacques Vabre partira du Havre le 3 novembre prochain, direction Itajai, au sud du Brésil, pour une transatlantique qui comptera 500 milles de plus que la précédente édition. 

La Transat Jacques Vabre partira du Havre le 3 novembre prochain, direction Itajai, au sud du Brésil, pour une transatlantique qui comptera 500 milles de plus que la précédente édition. 

« Avec Safran, cela nous fait du bien de nous projeter sur de nouvelles échéances, sur de longues distances », répète Marc Guillemot, pressé de reprendre l'entraînement après son abandon précoce sur le Vendée Globe. Le parcours 2013 de la Jacques Vabre est long de 5400 milles, sur la route directe jusqu'au Brésil. « Itajai est un grand port maritime avec toutes les facilités pour charger les bateaux et les rapatrier le plus rapidement possible », rassure Manfred Ramspacher, qui précise que la liaison par avion est également aisée: direct jusque Sao Paulo puis un court vol intérieur. "Nous avions une volonté de renouvellement et comme il y a déjà eu plusieurs événements voile au Nord du Brésil, nous avons privilégié le sud du pays pour renouveler l'intérêt ", explique Manfred Ramspacher, l'organisateur de la Transat Jacques Vabre. « Tout proche d'Itaji, il y a une cité balnéaire qui correspond tout à fait à l'image de carte postale. » Le maire d'Itajai souhaite de son côté éveiller ses concitoyens à la voile et au tourisme nautique. Il avait déjà franchi un pas en ce sens en accueillant la Volvo Ocean Race.

 

Des duos à l'attaque

 

« J'aime bien l'alternance des courses en solo et en duo car ces dernière permettent de créer de belles histoires humaines et surtout de partager des histoires », explique Marc Guillemot qui n'a pas encore choisi son partenaire. En 2009, le skipper de Safran avait fait équipe avec Charles Caudrelier, puis avec Yann Elies en 2011. D'autres concurrents malheureux du Vendée Globe ont déjà annoncé leur souhait de prendre le départ de cette Transat: Kito de Pavant (Groupe Bel) et Louis Burton (Bureau Vallée).
« Nous attendons une belle bagarre sportive », se réjouit Manfred Ramspacher, qui prévoit l'ensemble du plateau Imoca et une trentaine de classe 40. La participation des Mod 70 est en débat, il faudra au moins cinq bateaux pour valider l'entrée de cette classe. « Au départ du Havre, poursuit l'organisateur, nous allons proposer un prologue avec un long parcours côtier. » Pour égaliser les arrivées à Itajai, Manfred Ramspacher a prévu un parcours supplémentaire pour les classes les plus rapides à la latitude de Recife, au Brésil. « Nous voulons proposer une égalité de traitement et nous réfutons la notion de classe Reine, insiste l'organisateur. Le dernier sera aussi bien accueilli que le dernier.  » En entendant ces mots, une partie du public, rassemblé au Salon Nautique pour l'officialisation du parcours, a spontanément applaudi. « Avec les vents légers des côtes brésiliennes, il va pouvoir se jouer des choses jusqu'au bout », nous confiait ensuite l'organisateur, entouré de la quinzaine de représentants brésiliens venus à Paris pour préparer cette Transat Jacques Vabre 2013.


 

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.