La Solitaire fait le show sur la Garonne

Samedi 8 décembre 2012 à 14h02

La Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire partira de Bordeaux le week-end du 1er juin au moment de la Fête du fleuve

LOISIRS-BORDEAUX-FETE-FLEUVE ©La Chaîne Météo

La Solitaire du Figaro Eric Bompard Cachemire partira de Bordeaux le week-end du 1er juin au moment de la Fête du fleuve

C'est inédit. En 2013, la Solitaire du Figaro prendra un départ pour la première fois sur l'estuaire de la Gironde. Le village de la course sera installé en plein coeur de Bordeaux, depuis le Pont de pierre jusqu'aux Miroirs d'eau. «Nous souhaitons pour les années à venir, aller découvrir de nouveaux territoires et des villes au potentiel de population et économique forts, explique Pierre Bojic, directeur général de Pen Duick. Bordeaux est une ville prestigieuse avec un fort bassin de population, très dynamique au mois de juin.» La Solitaire sera donc en vedette au coeur de la ville et profitera du public de la Fête du fleuve: 250.000 personnes se sont massées sur les quais lors de la dernière édition de cet événement populaire. «Nous aurons sans doute la plus grosse fréquentation jamais enregistrée pour un départ», se réjouit Pierre Bojic.

 

Les skippers quitteront le quai des Chartrons dès le samedi 1er juin. Ils descendront le fleuve en parade au milieu des vignes, avant de passer en mode régate le lendemain, à hauteur de Pauillac. «En raison de la marée, les bateaux ne pouvaient pas sortir de l'estuaire de la Gironde en une seule navigation», précise le directeur de course, Gilles Chiorri. Les concurrents vont devoir jongler avec le trafic maritime, un courant fort - de l'ordre de 4 à 6 noeuds - des bancs de sable et un plan d'eau restreint entre les deux rives du fleuve. «Nous verrons sans doute une flotte très serrée avec de multiples croisements», ajoute le directeur de course. En fin d'après-midi, les figaristes croiseront le phare de Cordouan, direction le Portugal. Le nom de la première ville étape, elle aussi inédite, ne sera révélé qu'au mois de janvier en raison d'échéances électorales sur place.

 

Ce qui est certain, en revanche, c'est que cette première étape sera longue et sportive. «Sur le papier, c'est l'étape la plus difficile, explique Gilles Chiorri. Et les skippers n'ont pas l'habitude de longer les côtes espagnoles d'Est en Ouest.». L'étape suivante sera une remontée technique vers le Golfe de Gascogne avec une arrivée dans une ville espagnole qui sera annoncée en 2013. Place ensuite à la troisième étape, plus classique, vers la Bretagne nord avec un passage par le Chenal du Four et ses redoutables renverses de marées. «Ce sera difficile, surtout avec la fatigue de fin d'étape», explique Gilles Chiorri. Le nouveau port de plaisance de Roscoff, ville d'arrivée de cette troisième étape, sera le bienvenu pour procurer un peu de repos aux concurrents.

 

L'ultime étape de la 44è édition de la Solitaire conduira ensuite la flotte vers Dieppe. «Nous avons voulu proposer un parcours équilibré en terme de distance, il nous semblait donc logique de remonter vers le Nord de la France, explique Pierre Bojic. Comme cette étape est classique, nous maîtrisons bien les heures potentielles d'arrivées.» Si le parcours 2013 ne contient pas d'escale anglo-saxonne, cette dernière étape proposera néanmoins une traversée de la Manche et une navigation côtière le long de l'Angleterre. «Nous allons saluer nos amis d'outre-manche, indique Gilles Chiorri. C'était un passage obligé vu le fort contingent anglo-saxon que nous pressentons sur cette édition». Un ou deux skippers irlandais et trois à six anglais sont en effet attendus cette année.

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.