Un coup de sifflet final qui arrive trop tôt pour PRB

Lundi 26 novembre 2012 à 17h17

Ce dimanche, Vincent Riou, l’un des grands favoris du Vendée Globe, a dû officialiser son abandon sur avarie. C’est une aventure qui s’arrête prématurément pour son sponsor, PRB.

Ce dimanche, Vincent Riou, l’un des grands favoris du Vendée Globe, a dû officialiser son abandon sur avarie. C’est une aventure qui s’arrête prématurément pour son sponsor, PRB.

« Vincent m’a appelé à 7 heures du matin après avoir heurté une bouée, il faisait encore nuit donc il pouvait simplement parler d’un point d’impact, pas encore de l’étendue des dégâts, explique Jean-Jacques Laurent, patron de PRB. Lors de cette conversation, j’ai surtout voulu lui remonter le moral. Je lui ai rappelé que le matériel était assuré, que ce n’était que de la casse matériel. Dans ces cas-là, le principal, c’est de savoir que l’homme va bien. »


Un futur à définir
 

Vincent Riou fait route vers Salvador de Bahia après avoir procédé à une première réparation. La collision avec une bouée métallique a provoqué une déchirure d’1 mètre 30 à l’avant tribord du bateau, à un peu moins de cinq mètres de l’étrave. « Lorsque le bateau est gité à 20°, la déchirure se situe au niveau de la flottaison », expliquait samedi le skipper de PRB. Le choc a également fortement endommagé son tirant d'outrigger tribord. Pour Jean-Jacques Laurent, son sponsor, « cette avarie laisse un goût d’inachevé car Vincent s’apprêtait à aborder le Sud avec beaucoup de détermination », mais il remarque aussi que le bateau est encore compétitif. « Vincent Riou cherche avant tout à ramener son bateau. J’attends de le retrouver, fin décembre, pour parler du futur, précise-t-il. Ce qui est certain c’est que nous sommes engagés à ses côtés jusque fin décembre 2013. »
 

Conséquences financières limitées
 

PRB est un skipper historique du Vendée Globe, en haut du podium en 2000-2001 avec Michel Desjoyeaux puis en 2004-2005 avec Vincent Riou. « Cette fois-ci, nous n’aurons pas de podium, bien sûr, reprend Jean-Jacques Laurent. Mais comme j’aime à le répéter, le Vendée Globe il faut le gagner avant le départ avec les clients. Le reste – les vacations, les retombées presse – ce sont des bonus. Nous avons eu 15 jours de bonus. » PRB comptait sur le tour du monde pour limiter l’impact de la crise, l’aventure sera de plus courte durée que prévu. Pour le prochain Vendée Globe, le sponsor vendéen pose ses conditions : « Il faut limiter l’explosion des budgets, autrement, nous ne pourrons pas suivre », assure le patron de PRB. Depuis 1996, les budgets ont augmenté de 30% par édition. « Après, ceci est ma réflexion d’entrepreneur avec des problématiques de budgets, il faut aussi continuer à avoir des bateaux performants pour conserver l’esprit d’aventure », précise Jean-Jacques Laurent. Dans les semaines à venir, le patron de PRB gardera un œil sur la course, « tout en étant beaucoup moins souvent sur la grille du classement », ce passionné du large sera également de passage au Salon nautique de Paris (ndlr : du 8 au 16 septembre).


L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.