Philippe Jeantot, le Vendée Globe en héritage

Dimanche 25 novembre 2012 à 11h30

 Plongeur, marin et fondateur du Vendée Globe, Philippe Jeantot aura eu un destin hors-normes. Un peu d’histoire...

 Plongeur, marin et fondateur du Vendée Globe, Philippe Jeantot aura eu un destin hors-normes. Un peu d’histoire...

 Né le 8 mai 1952 à Tananarive (Madagascar), Philippe Jeantot est un personnage hors-normes. Il a d'abord été plongeur à la Comex sur des plates-formes pétrolières, où il a notamment effectué une plongée profonde record à 501 mètres. Gagnant bien sa vie, il finance un premier voilier en acier de 44 pieds. Après deux ans de croisière, il s'inscrit au premier BOC Challenge (1982-1983), le tour du monde en solitaire avec escales. Sponsorisé par le Crédit Agricole, il fait construire pour cette course un monocoque de 60 pieds sur plan Ribadeau-Dumas, et gagne l'épreuve en remportant toutes les étapes. Dans la foulée, il fait construire le catamaran Crédit Agricole II par le chantier Multiplast à Vannes, puis le monocoque Crédit Agricole III pour le BOC 1986-1987 qu'il remporte à nouveau.

 

Un tour du monde sans escale ?

C’est là que germe dans l’esprit de Philippe Jeantot, Guy Bernardin et du Sud-Africain Bertie Reed, l’idée audacieuse de tenter de boucler un tour du monde à voile en solitaire…mais cette fois sans escale et sans assistance ! Possédant un chantier naval aux Sables d’Olonne susceptible de prendre en charge une partie de la logistique technique, Jeantot semble le mieux habilité pour organiser le défi. Rapidement, la course est baptisée « Globe Challenge » et 13 marins adhèrent au projet. Le double lauréat du BOC Challenge réussit à convaincre le Conseil Général de Vendée, la Ville des Sables d’Olonne et le Crédit Agricole de mettre la main à la poche. Le 26 novembre 1989, le coup de canon est donné, l’aventure commence. Avec une particularité : l’organisateur est aussi concurrent ! Ce qui posera évidemment quelques petits soucis administratifs. Tout en naviguant, Philippe Jeantot passe de longues heures au téléphone avec son épouse Corinne pour gérer la comptabilité de la course. Titouan Lamazou est le premier vainqueur, Jeantot se classe quatrième.

 

L’essor du Vendée Globe

Pour la deuxième édition en 1992-1993, Jeantot se consacre entièrement à l’épreuve en mettant un terme à sa carrière sportive. Il faut dire que l’engouement est tel qu’il ne peut plus mener de front deux activités. En 1996-1997, la compétition planétaire s’appelle désormais « Vendée Globe ». Une troisième édition terrible qui voit Raphaël Dinelli, Tony Bullimore et Thierry Dubois chavirer tour à tour dans l’Océan Indien. Si les trois marins s’en tirent miraculeusement, ce n’est pas le cas du Canadien Gerry Roufs qui disparait dans la traversée du Pacifique Sud. Sur le pont jour et nuit au PC Course, Jeantot coordonne avec un grand professionnalisme les secours en mer avec les autorités australiennes et le Britannique Pete Goss qui viendra sauver Dinelli.

 

Le début des ennuis

En 2000-2001, Jeantot organise sans le savoir son dernier Vendée Globe. Poursuivi par l’administration fiscale qui lui reproche d’avoir en partie détourné des revenus de la société organisatrice du Vendée Globe, il est condamné une première fois en 2003. Les montants exigés par le Fisc sont si élevés que Jeantot ne peut s’acquitter de la dette. Tous ses biens sont alors confisqués, à commencer par la propriété du Vendée Globe qui est racheté au Tribunal de commerce des Sables d’Olonne par le Conseil Général de Vendée, alors présidé par Philippe de Villiers. Et les ennuis se succèdent. Le 25 juillet 2004, Philippe est victime d’un accident de parapente. Gravement blessé à la jambe droite, il va mettre de long mois à se rétablir tout en gardant des séquelles. Fin des épisodes judiciaires en 2007 où Jeantot écope de trois ans de prison avec sursis. Depuis cette date, le créateur du Vendée Globe se fait discret, refusant toute sollicitation et interview quand le Vendée Globe revient sur le devant de la scène. Personne n’oubliera que grâce à son charisme et une volonté sans faille, Philippe Jeantot aura mis sur orbite l’un des plus grands événements maritimes de la planète.

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.