11e jour de course

Par Figaro Nautisme
Mercredi 21 novembre 2012 à 12h14

Les premiers plongent dans l’hémisphère sud en mode régate, les derniers affinent leurs stratégies pour le Pot au Noir. Cette 11e journée de course s’annonce encore pleine de surprises.

Les premiers plongent dans l’hémisphère sud en mode régate, les derniers affinent leurs stratégies pour le Pot au Noir. Cette 11e journée de course s’annonce encore pleine de surprises.

L’état de la flotte

 

Armel Le Cleac’h creuse son avance sur ses poursuivants : 41 MN sur son dauphin, François Gabart, et 46 MN sur le 3e, Vincent Riou. « Armel poursuit une navigation très rectiligne, très régulière, très propre, c’est assez impressionnant, observe Frédéric Duthil, skipper de la Solitaire du Figaro. En plus, j’ai l’impression qu’il ne tire pas trop sur son bateau. Pour le connaître un peu, c’est un marin très prudent. » Derrière le trio de tête, Bernard Stamm et Jean-Pierre Dick suivent dans un mouchoir de poche, talonnés par Alex Thomson à 63 MN du leader. Les 5 bateaux qui poursuivent Armel Le Cleac’h ont enclenché le mode régate. « Depuis le départ, les moments où je n'ai pas au moins un petit copain à l'AIS sont rares ! », observe François Gabart dans son message de la nuit. « Tant mieux cela veut dire que la course tient toutes ses promesses, la régate est belle. C'est top, on peut mesurer l'influence de tous les réglages, de tous les petits bords que l'on fait. » Puis il ajoute avec malice : « Dommage qu'Armel ne soit pas de la partie... D'habitude ça lui plait ce genre de batailles... Bof il a dû penser qu'il valait mieux ouvrir la voie devant !... Bravo à lui. Il navigue impec' ». Le trio décalé de l’Ouest – Mike Golding, Jean Le Cam, Dominique Wavre – avance ce midi à une dizaine de nœuds après une rapide traversée du Pot au Noir. Arnaud Boissières (9.5 nœuds) est lancé à la poursuite de ce trio d’inséparables : « Il faut être sur le qui-vive. Le moindre nuage, le moindre grain peut être fatal ou au contraire donner un plus à la vitesse du bateau. » Le skipper d’Akena Véranda affronte le Pot au Noir ce mercredi, il ne devrait être sorti d’affaire que jeudi après-midi. En queue de classement, Zbigniew Gutkowski a repris sa descente vers le sud, il semble avoir résolu ses soucis techniques. Le skipper polonais est actuellement à 1758 MN du leader.

Enfin, Jérémie Beyou, victime d’une avarie de quille et contraint à l’abandon ce lundi, est à pied d’œuvre pour réparer le vérin de sa quille. Après avoir tout démonté, le skipper de Maître Coq espère reprendre la mer dès jeudi, direction les Sables d’Olonne.

 


Notre analyse météo


Armel Le Cleac’h a passé l’équateur aux alentours de 8h20 (heure française) ce mercredi matin. Ses cinq poursuivants devraient passer cette ligne symbolique vers 16h (15h TU), la sortie du Pot au Noir leur a permis de récupérer l’alizé de sud-est et de progresser à des vitesses moyennes de 10 à 12 nœuds bâbord amure. Dans ce contexte météo, ce groupe reste assez compact même si Hugo Boss s’est fait un peu distancé dans la nuit de mardi à mercredi.Le tiers de la flotte sera dans l’hémisphère sud demain jeudi, avec l’anticyclone de Sainte-Hélène dans le viseur. L’anticyclone sera centré par 33S/5E à 1020 hPa et tendra à se rétracter sur sa position.
A la 10e place du classement, on retrouve Arnaud Boissières qui connaît ce mercredi les tourments du Pot au Noir. La porte qu’il a choisie lui permet d’éviter la pétole mais il subit en contrepartie des grains orageux persistants – rafales à 40 nœuds ou plus - qui pourraient mettre à mal son voilier. Le skipper ne devrait pas être pénalisé côté vitesse mais il est peu probable qu’il rattrape le trio qui le précède.
Passons maintenant aux prévisions de la fin de semaine. Vendredi, il y aura peu d’évolution générale aux latitudes de navigation de la tête de la flotte mais la situation changera plus au sud. Avec le creusement d’une dépression par 30S/28W, l’anticyclone pivotera vers un axe SW/NE. Samedi, l’axe de l’anticyclone sera N/S le long de 3e ouest. Dimanche il s’éloignera rapidement vers l’Afrique du sud, poussé par un système dépressionnaire se formant entre le 40e et 60e sud. Cela deviendra très intéressant car les skippers seront amenés à choisir des stratégies différentes.
Après avoir suivi les stratégies opposées de François Gabart et Vincent Riou (pronostics de la semaine dernière), il nous a paru intéressant de faire un gros plan (voir les cartes ci-dessous) sur la route de Mike Golding (GA pour Gamesa), suivi de très près par Jean Le Cam et Dominique Wavre. Un trio placé à une distance raisonnable du groupe de tête. Choisiront-ils une option radicale pour recoller au groupe de tête ? C’est ce que nous verrons cette semaine.

 

Nos pronostics
 

Nous gardons Armel Le Cleac’h en première position, suivi par Jean-Pierre Dick, qui s'est positionné à l'Ouest sur la trajectoire du leader. Nous parions sur une troisième place de François Gabart, le figariste étant très à l’aise en mode régate.


Et vous ? Rejoignez-nous sur twitter pour partager vos pronostics. Et rendez-vous demain, à midi pour un nouveau « Pronostics Vendée Globe ».

 

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.