Clap de fin d'un autre Vendée Globe

Par Schreiner, Laurence
Mercredi 7 novembre 2012 à 11h16

Le tournage d'« En solitaire » se poursuit dans le décor bien réel du départ du Vendée Globe. Yann Riou, marin et consultant sur le film raconte.

©La Chaîne Météo

Le tournage d'« En solitaire » se poursuit dans le décor bien réel du départ du Vendée Globe. Yann Riou, marin et consultant sur le film raconte.

Yann Riou a repris du poil de la bête depuis l'arrivée triomphale de Groupama sur la Volvo Ocean Race, en juillet dernier. Il a laissé pousser sa barbe poivre et sel comme au meilleur temps des plus longues étapes du tour du monde en équipage et avec escales. Pour le cinéma, cette fois. Media man sur le monocoque victorieux de Franck Cammas, le marin a été approché pour travailler sur le tournage du film «En solitaire» qui a pour toile de fond le Vendée Globe, autre tour du monde et tour de force, en solitaire et sans escales. Et parmi ses missions, faire naviguer le bateau et assurer la doublure du premier rôle, François Cluzet.

 

Débuté en septembre, à Lorient, où quelques grandes écuries de courses ont leur base, le tournage se poursuit actuellement aux Sables d'Olonne, dans le cadre bien réel des derniers préparatifs au départ, le 10 novembre, du Vendée Globe. Mercredi, prises de vues de l'arrivée fictive du monocoque 60 pieds, l'ancien DCNS de Marc Thiercelin en 2008 revendu au coproducteur Gaumont associé au groupe naval de défense. Jeudi, ce sera la traditionnelle remontée du chenal des Sables d'Olonne. «Et samedi, après le vrai départ de la course, nous ferons la voiture balai pour convoyer le bateau aux Canaries», raconte Yann Riou.

 

«Nous sommes trois marins à faire avancer le bateau, avec Alex Pella et Olivier Cusin. Et deux à terre, pour le bateau. Avec chacun d'autres missions spécifiques, la mienne consistant à doubler François Cluzet et également à faire le making of du tournage», précise-t-il encore, ravi de ce choc entre de deux mondes. «Nous sommes consultants pour toutes les scènes en mer car ils ne connaissent absolument pas la voile. Ils veulent rester proches du réel même si c'est d'abord une fiction.» Comme les prises de vues, pour des raisons esthétiques de l'eau filant sous l'étrave, réalisées sous le vent.

 

«L'aventure du tournage est assez unique. Là où d'habitude travaille une cinquantaine de personnes, nous somme seize seulement sur le bateau conçu pour le solitaire. Les gens ne sont pas amarinés et les conditions parfois très rudes, avec des grains et de la houle. Je suis assez impressionné par leur courage, enchaîner ainsi des journées de dix heures...», reconnaît Yann Riou.

Le marin trouve des passerelles avec son expérience de la Volvo Ocean Race. «Il y a des similitudes au niveau de l'organisation des journées, rythmées par le briefing, l'observation de la météo et l'objectif qui en découle pour les séances. Et on retrouve ce mélange de gens de milieux différents qu'on avait sur la Volvo. Le challenge est également humain et technique comme dans nos projets sportifs.»

 

Le rire jaillit souvent du décalage des cultures, entre demandes peu réalistes et réflexions peu pertinentes. «Sur ce tournage, un noyau se connaît bien et cela se sent», glisse Riou. «En Solitaire» réunit notamment et à nouveau, depuis «Ne le dis à Personne» et «Les Petits mouchoirs», François Cluzet, Guillaume Canet et Christophe Offenstein, chef opérateur attitré de Canet et qui dirige là son premier film. Le tournage de quatre mois repassera par Lorient en décembre. La sortie du film est prévue en novembre 2013.

© La Chaîne Météo
© La Chaîne Météo
L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.