Bilan provisoire : un mois de juillet frais et humide

Par Figaronautisme.com
Lundi 25 juillet 2011 à 1h12

Des conditions perturbées persistantes Ce mois de juillet n'a décidément aucun caractère estival... C'est, à

pluies juillet ©La Chaine météo
Des conditions perturbées persistantes Ce mois de juillet n'a décidément aucun caractère estival... C'est, à
Des conditions perturbées persistantes

Ce mois de juillet n'a décidément aucun caractère estival... C'est, à la date du 23 juillet, l'un des plus frais de ces 30 dernières années. Il faut remonter à juillet 1981, voire à juillet 1977 sur certaines régions, pour retrouver de pareilles conditions météo pour un mois de juillet. Cette situation s'explique, du point de vue météo, par la persistance depuis le début du mois d'une anomalie de basses pressions entre les îles britanniques et l'Europe du nord et de l'ouest. Dans ce contexte, des dépressions évoulent entre les îles britanniques et Scandinavie ; elles font barrage aux hautes pressions présentes sur l'Atlantique et nous envoient dans un flux de nord-ouest récurent de l'air très frais, d'où les températures largement déficitaires que nous connaissons actuellement sur le pays.
Cette situation est d'autant plus exceptionnelle qu'elle survient après un printemps estival et une longue période de sécheresse généralisée, exception faite des régions méditerranéennes.



Températures de l'eau de mer fraîche, vents forts, neige en montagne au-dessus de 2000 mètres,

Avec une récurrence marquée des épisodes de mistral et de tramontane, la température d'eau de mer sur le golfe du Lion se situe très en-dessous des moyennes de saison. A Sète, la température de l'eau de mer a chuté à 15°C samedi 23 juillet... Au Cap Sagro (Corse), on a relevé le 20 juillet des rafales de vents jusqu'à 170 km/h... En montagne, des perturbations actives donnent lieu à des précipitations assez abondantes, du vent fort, du froid et des orages, et même à quelques chutes de neige sur le nord des Alpes, comme dimanche 24 juillet à Val Thorens (2300 mètres) avec une couche de 5 cm mesurés.
Ces conditions ne sont donc guère favorables aux vacanciers...


Précipitations excédentaires, ensoleillement en berne


Du point de vue strictement météo, les pluies marquées depuis le début du mois de juillet sont déjà supérieures sur les 4/5ièmes du territoire aux pluies généralement observées pendant ce mois : c'est surtout le centre-Est qui connaît le cumuls de pluies les plus forts. A Lyon, on relève 125 mm de pluies depuis le 1 er juillet contre 60 mm mesurés normalement. A Dijon également, on relève un excédent pluviométrique (92 mm au lieu de 51 mm sur la même période considérée). A Nice, on relève 40 mm au lieu de 15 mm habituellement en raison des orages qui atteignent le littoral.
A noter de forts cumuls de pluies journaliers à Melun le 20 juillet (43 mm) ou bien encore les 120 mm recueillis dans la région de Montélimar le 17 juillet dernier...

Au niveau de l'ensoleillement, là aussi, pas de miracle avec une insolation déficitaire partout. Depuis le 1er juillet on relève à Paris 116 heures d'ensoleillement contre 250 pour un mois de juillet entier, 180 heures à Lyon au lieu de 320 heures ou bien encore 188 heures à Perpignan contre 320 heures... Certes le mois de juillet n'est pas terminé, mais on n'attend pas le retour d'un temps pleinement ensoleillé avant le milieu de la semaine prochaine...


Des températures très fraîches, dignes d'un mois de septembre

Avec la persistance du vent de nord, les températures accusent un déficit de 2°C en moyenne sur le pays depuis le début du mois. Ce mois de juillet figure parmi les plus frais depuis 1981 au moins. A Paris, le déficit accuse 2°C ainsi qu'à Dijon. Ailleurs, le déficit de température est compris entre -1 et -3°C.

Cette fraîcheur est marquée aussi bien le matin (les températures inférieures à 10°C à l'aube sont fréquentes du nord au centre du territoire) que l'après-midi avec des maximas qui peinent parfois à atteindre les 15 à 17°C comme à Paris, Brest, Roubaix ou bien encore Nancy la semaine dernière (19 juillet).

A noter qu'à la date du 23 juillet, ce mois de juillet est plus "frais" que le mois de juin 2011... Le côté positif de ces conditions météo automnales que nous subissons depuis début juillet est l'atténuation de la sécheresse.


Quel temps cette semaine ?

La première partie de cette semaine verra le maintien d'un temps encore instable et frais, une amélioration et le retour de conditions réellement estivales étant envisagées en fin de mois...


Suivez l'évolution des conditions météo sur votre commune, heure par heure, sur votre téléphone au 32.01*
vent © La Chaîne Météo
pluie © La Chaîne Météo
L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.