Chutes de neige : sèche, collante ou mouillée ?

Par FIGARO nautisme
Lundi 6 février 2012 à 20h01

Les chutes de neige tombées entre ce samedi soir et ce dimanche ont paralysé une moitié ouest du pays. Contrairement aux

Les chutes de neige tombées entre ce samedi soir et ce dimanche ont paralysé une moitié ouest du pays. Contrairement aux
Les chutes de neige tombées entre ce samedi soir et ce dimanche ont paralysé une moitié ouest du pays.
Contrairement aux apparences, il existe différents types de neiges…qui ont chacune des conséquences différentes sur nos routes, nos habitats, ou encore les températures.




Etoiles, plaquettes ou aiguilles




Ces différentes formes de neige varient en fonction des paramètres qui sont à l’origine de leur formation, c’est-à-dire :
- de la température de la masse d’air que l’on a au-dessus de la tête (sur plus de 1000 m), mais aussi de la température en surface et au sol
- de l'humidité de cette masse d'air, c’est-à-dire de la quantité d’eau qu’elle contient.
- du vent par son effet de refroidissement
Ces différents paramètres agissent sur la cristallisation et l’agglomération des cristaux en flocons. En dessous de -15°C il se forme généralement des étoiles, en dessous de -10°C des plaquettes et en dessous de -5°C des aiguilles.




Sèche, humide ou mouillée



On distingue trois 3 types de neige : sèche, humide ou mouillée.
La neige sèche (fréquente en montagne) se forme par temps très froid, avec des températures inférieures à -5°C. Légère et poudreuse, elle contient peu d'eau liquide.


La neige humide ou collante (fréquente en plaine) tombe entre 0°C et -5°C. Elle contient plus d'eau liquide ce qui la rend lourde et pâteuse.
La neige mouillée tombe entre 0°C et 3°C. Elle contient beaucoup d'eau liquide. Très lourde, elle est facilement évacuée par le trafic routier, mais peut aussi fondre et regeler sous forme de plaques de glace.
La neige collante est de loin la plus embêtante. Elle adhère à la route, aux câbles électriques sur lesquels elle forme une gaine de glace, sur les toits, les branches d’arbre… jusqu’à sa rupture sous le poids de la neige.




Combien pèse la neige ?



Un mètre cube de neige sèche peut peser 100 kg (soit, sur 1m² 1kg par cm d’épaisseur), de la neige humide 300kg, de la neige mouillée jusqu’à 800 kg. Il vaut donc mieux avoir des toits inclinés pour que la neige glisse avant une trop forte accumulation.




L’incidence de l’enneigement sur les températures



L’enneigement peut être bénéfique concernant l’évolution des températures : la couche de neige contenant beaucoup d’air va former une couverture isolante en maintenant le sol autour de 0°C sous la couverture alors que la température peut être nettement négative au-dessus. Cependant, elle peut également être aggravante pour la vague de froid. La température de l’air au-dessus des sols blancs va descendre encore plus du fait du rayonnement nocturne et du pouvoir réfléchissant de la neige (effet miroir) qui va diminuer l’effet du rayonnement reçu du soleil.

Suivez l’évolution des chutes de neige sur votre commune au 3201* sur votre téléphone.