Un hiver historiquement sec en Languedoc

Par Figaronautisme.com
Mercredi 29 février 2012 à 10h48

Depuis le début de l'hiver météorologique (1er décembre), les précipitations se sont montrées

Manque d eau
Depuis le début de l'hiver météorologique (1er décembre), les précipitations se sont montrées
Depuis le début de l'hiver météorologique (1er décembre), les précipitations se sont montrées particulièrement rares en Languedoc-Roussillon. Les conditions anticycloniques ont largement dominé sur la région ainsi que les flux d'ouest à nord-ouest avec une masse d'air qui s'est asséchée en passant par dessus le Massif-Central et les Pyrénées. Résultat, un déficit pluviométrique record sur la région!

Un déficit pluviométrique de plus de 90% en Languedoc

Sur le département de l'Hérault, les cumuls de pluie n'atteignent pas 10 millimètres sur les trois derniers mois : 4 millimètres à Sète (déficit de 98%) et 9 mm à Montpellier (déficit de 95%) où c'est l'hiver le plus sec depuis le début des observations en 1946 ! Le Gard est également très touché par la sécheresse avec seulement 14 mm pour une moyenne de 202 mm soit un déficit de 93%.
Les Corbières et le Roussillon sont un peu moins touchés avec un déficit de 55% pour Carcassonne et 83% pour Perpignan.

Une sécheresse de surface mais un niveau des nappes phréatiques encore correct


Avec de fréquents épisodes de tramontane sur la région et l'absence de précipitations, les sols sont déjà extrêmement secs ce qui favorise d'ailleurs le départ de feux de guarrigues. La végétation quant à elle est à peine démarrée mais il faudra rapidement des précipitations au printemps pour éviter des dégats aux cultures.

Du côté des nappes phréatiques les deux hivers précédents avaient été arrosés si bien que le niveau des nappes bien qu'en diminution reste légèrement excédentaire en Languedoc-Roussillon.

Retrouvez toutes les prévisions heure par heure sur votre commune au 3201*