Jérémy Florès, prodige du surf européen

Par Figaro Nautisme
Dimanche 5 mai 2013 à 14h30

Tombé dans le surf dès sa plus tendre enfance, Jérémy Florès fait aujourd'hui partie de l'élite mondiale de la discipline. Il s'est fixé un objectif ambitieux pour cette saison : intégrer le top 5 mondial. Portrait.

Tombé dans le surf dès sa plus tendre enfance, Jérémy Florès fait aujourd'hui partie de l'élite mondiale de la discipline. Il s'est fixé un objectif ambitieux pour cette saison : intégrer le top 5 mondial. Portrait.

Le surf semble inscrit dans les gênes de Jérémy Florès. « Mon père m’a mis tout petit sur une planche de surf à La Réunion. Je ne savais pas encore marcher ! J’ai grandi avec une planche et c’est devenu très tôt ma passion, nous confie le natif de La Réunion qui a grandi à Madagascar. Lorsque le championnat du monde ASP nous laisse un peu de temps, je vais surfer des grosses vagues ». Afin de donner les meilleures chances au jeune prodige de percer au plus haut niveau, sa famille décide de partager son temps entre l’Australie et la France. Loin des bancs de l’école, Jérémy Florès suit sa scolarité via le Cned et passe un maximum de temps sur l’eau. Une stratégie qui s’avère payante. Très tôt, Jérémy s’impose dans les championnats nationaux, en Australie et en France. On le compare même à son idole d’enfance, Kelly Slater, dont il regardait en boucle les cassettes VHS avant de se lancer dans la compétition. On lui promet rapidement une grande carrière. Kelly Slater soulignera d’ailleurs que Jérémy est meilleur que lui au même âge. Reste à confirmer. Sacré champion d’Europe ASP en 2005 et champion du monde du circuit WQS en 2006, il devient à 18 ans le plus jeune surfeur de l’histoire à intégrer l’élite professionnelle sur le circuit ASP. « Rookie of the Year » pour sa première saison sur le circuit, il termine l’année 2007 au 8e rang mondial. Une performance de taille qu’il réitère l’année suivante, en terminant à nouveau dans le top 10 de l’élite mondiale. Champion du monde ISA en 2009, il se blesse au pied et doit renoncer à boucler la saison, mais réussit à rester dans l’élite. Il faudra attendre 2010 pour qu’il remporte sa première grande victoire sur l’ASP World Tour, et pas des moindres : il s’impose sur le Pipe Masters à Hawaii dans la Mecque du surf, événement dédié à la mémoire d’Andy Irons, disparu en 2010. Jérémy lui vouait une profonde admiration et une très forte amitié. Auteur d’un 20/20 en 2011 à Teahupoo, comme Kelly Slater six ans plus tôt, Jérémy Florès se blesse à la cheville sur le Quiksilver Pro France et ne peut pas terminer la saison.

 

Objectif top 5 mondial

 

Tout semble sourire à Jérémy Florès. Mais pour celui qui a terminé 10e du WCT l’an dernier, ce n’est pas dû au hasard. « Pour réussir dans le milieu, il faut s’investir à 100%, ne rien laisser au hasard dans sa préparation, car aujourd’hui, le surf professionnel est exigeant. Il ne suffit pas de surfer, il faut suivre une préparation physique sérieuse, gérer son alimentation…Il faut aussi être bien entouré. J’ai la chance d’avoir un sponsor (Quilsilver, ndlr) qui est comme une famille, avec des athlètes de haut niveau dans son team, qui nous donne des moyens. Mais surtout, il faut de la volonté ». Cette saison, il s’est fixé un objectif ambitieux : intégrer le top 5 mondial. « Un top 5 serait énorme étant donné que le top 34 mondial est quasiment exclusivement anglo-saxon à l’exception de quelques Brésiliens. Nous ne sommes que trois Européens (Jérémy Florès, Michel Bourez et Tiago Pires) à évoluer dans l’élite. Et l’an passé, j’ai fini 10e mondial et premier européen. Je sais que j’ai les moyens d’arriver parmi les cinq meilleurs ».

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier
Guillaume Fourrier est un vrai passionné de la mer. Il pratique la pêche en mer depuis l'âge de 13 ans et a aujourd'hui à son actif près de 20 records de France, d'Europe et du Monde pour la prise de gros spécimens. Originaire de Boulogne-sur-Mer, il a sillonné les eaux de la façade Atlantique mais également celles de la Méditerranée. Il a également trempé ses lignes sur des contrées exotiques comme la Nouvelle-Calédonie, où il séjourna plusieurs mois à la recherche de gros poissons du lagon. Il pêche aujourd'hui en Normandie, son nouveau port d'attache.