Coupe de l'America : Le sans-faute des Néo-Zélandais

Dimanche 8 septembre 2013 à 2h16

Deux manches très disputées ont ouvert cette 34ieme Coupe de l'America à San Francisco où les Néo-Zélandais ont frappé fort d'entrée en remportant leurs deux duels face au defender américain.

Deux manches très disputées ont ouvert cette 34ieme Coupe de l'America à San Francisco où les Néo-Zélandais ont frappé fort d'entrée en remportant leurs deux duels face au defender américain.

Extraordinairement spectaculaire ! Pour la première fois depuis le lancement de la compétition officielle le 4 juillet dernier avec la Coupe Louis Vuitton, on a assisté à de véritables duels entre Américains et Néo-Zélandais. Pour la première fois il y a même eu deux changements de leader au cours d'une même course, la première d'une journée qui restera dans l'histoire.


Sur le ring de la baie de San Francisco, ventilé par une brise de 16 à 21 nœuds, les deux duellistes, Dean Barker et James Spithill ont offert au public amassé tout au long des quais un combat d'une très haute intensité. Par deux fois les Kiwis d'Emirates Team Zealand (ETNZ) ont pris le meilleur sur les Américains d'Oracle Team USA, réalisant une journée parfaite. "Je suis fier de la façon dont les l'équipage s'est comporté", a déclaré Dean Barker, très modestement qui a pourtant livré un récital à la barre d'Aotearoa, son catamaran de 22 mètres.


Les Américains avaient pourtant pris la tête


Avec deux secondes de retard à la première marque, les Américains sont dans le match. Accusant 4 secondes à la porte sous le vent les hommes de James Spithill s'en remettent à la vista de leur tacticien John Kostecki, le druide d'Oracle, qui a remporté le premier de ses 11 titres de champion du monde sur ces mêmes eaux. La magie opère et les Américains croisent pour la première fois devant les Néo-Zélandais, soulevant les applaudissements du public.


Au jeu du chat et de la souris ETNZ et plus fort et reprend la tête au croisement suivant devant les gradins remplis de Marina Green. Au passage de la marque de près, les Kiwis gardent leur adversaire à distance (25 secondes). Volant parfaitement et exécutant leurs manœuvres à la perfection à plus de 40 nœuds, l'AC72 de Dean Barker clôt victorieusement cette première manche en 23´30 minutes, reléguant James Spithill à 36 secondes. Pour la première fois de la compétition, les spectateurs ont assisté à deux changements de leader dans une course d'une incroyable intensité.


Les Kiwis plus rapides selon Spithill


Pas convaincus de leur vitesse, les Américains décident de changer de foc pour la seconde confrontation. Une fois encore le départ est à l'avantage des Néo-Zélandais qui ne mènent que de 2 maigres secondes à la première marque. S'ensuit un jeu de marquage qu'on nommerait "à la culotte" en sport collectif. Pas le temps de souffler que les AC72 pointent déjà à la porte sous le vent qu'ils choisissent tous deux de contourner sur la bouée bâbord. Au vent, Oracle compte 46 secondes de retard, une perte de temps en partie due aux virements moins bien exécutés que ceux des Néo-Zélandais, parfaitement achevés.

"Nous avons perdu (surtout) en raison d'une différence de vitesse", avouait le barreur d'Oracle Team USA, James Spithill en conférence de presse. Une donnée telle que la vitesse est primordiale sur ces multicoques capables de manœuvrer avec autant - si ce n'est plus - d'aisance que les monocoques sur ces types de régates en duel appelées match-race. Il semblerait donc que les Kiwis aient un avantage de vitesse au près qu'on a d'ailleurs pu apercevoir au cours de la seconde manche lorsque leur AC72 s'est subitement dressé sur ses safrans et ses foils, à 1,5 mètre de hauteur.


Le Kiwi ne vole pas mais ces Kiwis là sont très proches de décoller au près, ce qui leur conféreraient un avantage supplémentaire sur leur adversaire qu'ils relèguent ce samedi à 4 points d'écart en raison de la pénalité de deux points infligée au defender pour tricherie avant le début de l'événement. Les Néo-Zélandais sont à 7 victoires de rapporter le trophée à Auckland, les Américains à 11 de pouvoir le conserver. Deux manches sont prévues ce dimanche à 13h15 et 14h15.

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.