Rencontre avec des rameurs hors du commun

Vendredi 24 janvier 2014 à 7h01

L’équipage de Moon River, en escale à Antigua, a fait la rencontre de navigateurs à la rame. Adèle Smith nous raconte l’odyssée de ces quatre Britanniques.

L’équipage de Moon River, en escale à Antigua, a fait la rencontre de navigateurs à la rame. Adèle Smith nous raconte l’odyssée de ces quatre Britanniques.

Le 4 décembre dernier, une équipe de soldats de la Coalition en Afghanistan, dont deux amputés, a entrepris de traverser l’Atlantique à la rame. Partis des Canaries dans le cadre de la course Tallisker Whisky Challenge, les quatre Britanniques sont arrivés mardi soir à Antigua. Adèle Smith a rencontré Scott Blaney, 27 ans, ancien garde de Buckingham Palace, blessé à Helmand en 2007.

Adèle Smith - Pourquoi avez-vous entrepris une telle odyssée ?
Scott Blaney - Nous levons des fonds pour soutenir les anciens soldats de la Coalition en Afghanistan, blessés comme nous. Nous sommes quatre dans le bateau, un double amputé, moi, amputé de la jambe droite, et deux autres militaires. Nous sommes arrivés troisièmes (16 équipes en compétition) et avons parcouru 3000 miles (4800 km) en 48 jours, c’est une formidable aventure.

Comment vous êtes-vous préparé ?
Le capitaine Mark Jenkins (coéquipier) m’a contacté quatre mois avant le départ pour me demander si j’étais libre. J’ai dit oui, alors il m’a dit : « On va traverser l’Atlantique ensemble à la rame, vas t’entraîner ». Je me suis surtout musclé le dos et ce qui me reste des jambes, j’ai un peu appris à lire les cartes marines car je ne connaissais absolument rien de la mer.
Et j’ai appris à enfiler une combinaison de survie en un temps record pour une éventuelle urgence.

Comment se passe une journée typique en mer ?
On rame deux heures à deux, jour et nuit, et on se repose deux heures. Pendant les heures de repos, on se brosse les dents, on se lave, pas de douche évidemment. On essaie de dormir un peu dans la cabine à l’arrière du bateau (9 m sur 1.8). 48 jours à ce rythme, c’est épuisant ! On mange des rations lyophilisées de 800 calories à chacun des trois repas avec des en-cas pour les fringales. Ce n’est pas mauvais du tout : on avait du poulet au curry, des spaghettis bolognaises, du chili con carne. Pour se distraire, on écoute de la musique mais c’est tout. Le repas du soir est à 18 heures. Pour les besoins, c’est par-dessus bord et croyez-moi ce n’est pas facile !

Quel est votre souvenir le plus marquant de cette traversée ?
On a eu des vagues énormes et il y a eu des moments où je n’en menais pas large. Le pire, ça a été le chavirage en plein océan. J’étais dans la cabine et j’ai entendu un vacarme énorme. Le bateau a été touché si violemment par une vague qu’il s’est retourné. Mes coéquipiers Cayle et James ont été éjectés de leurs sièges et sont tombés à la mer. Le bateau s’est vite retourné, mais ça a été terrifiant.

Comment avez-vous fait pour vous accrocher ?
Penser à mes camarades blessés m’a permis de garder le moral tout au long de la traversée. J’ai aussi une équipe, des coéquipiers très solidaires. Chaque fois que quelqu’un faiblit, les autres sont là pour l’encourager. Ils vous rappellent pourquoi vous faites ça, ils font des blagues. Ça détend l’atmosphère !

Quelle leçon tirez-vous de cette expérience ?
J’ai beaucoup appris pendant ces 48 jours, je pense qu’on est beaucoup plus fort mentalement qu’on ne le croit.


 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.