Plonger il y a 365 millions d'années

Lundi 28 avril 2014 à 11h02

Des caméras dernier cri, des plongeurs fascinés et au centre du film un grand poisson à l'allure préhistorique: le coelacanthe, cousin de nos ancêtres venus sur la terre ferme il y a 365 millions d'années.
Un an après, les images d'une expédition sans précédent débarquent sur Arte ce samedi.

 

Des caméras dernier cri, des plongeurs fascinés et au centre du film un grand poisson à l'allure préhistorique: le coelacanthe, cousin de nos ancêtres venus sur la terre ferme il y a 365 millions d'années.
Un an après, les images d'une expédition sans précédent débarquent sur Arte ce samedi.

 

Coelacanthe, plongée vers nos origines, de Gil Kebaili, a été tournée il y a un an dans la baie de Sodwana, dans le sud-est de l'Afrique du Sud. "100 mètres d'eau. Vu de la lune, c'est un mince ruban à peine négligeable", raconte le biologiste et plongeur Laurent Ballesta, à l'origine du projet. Mais en plongée, "c'est un voyage dans le temps" ou une "faille spatio-temporelle", "de la science fiction". Le coelacanthe est un poisson unique qui "conserve des informations très importantes sur la sortie des eaux des vertébrés", a expliqué Gaël Clément, paléontologue et membre de l'expédition. Il est le cousin éloigné d'un groupe disparu qui a donné naissance aux tétrapodes, les premiers vertébrés à quatre pattes, dont une branche arrivera jusqu'à l'homme, et le coelacanthe porterait en lui les traces du passage entre le poisson et ces créatures terrestres. Pour cette expédition, quatre semaines ont été nécessaires pour rechercher les coelacanthes, filmer et décoder dans les profondeurs leurs mouvements si particuliers grâce à des caméras spécialement conçues, prélever leur ADN, ou encore les doter d'une balise pour connaître leur quotidien.

 

Chasseur nocturne

 

S'il a évolué au cours des temps, sa silhouette n'a pas tant changé, et surtout, il a des os dans quatre de ses nageoires - le seul poisson dans ce cas - et une poche d'air qui serait une ébauche de poumon primitif. Jusqu'en 1938, on ne connaissait le coelacanthe que sous une forme fossile, ce qui avait fait croire à sa disparition à la même époque que les dinosaures. Puis, un pêcheur sud-africain en a ramené un dans ses filets, évènement considéré alors comme l'une des plus grandes découvertes zoologiques du XXe siècle.

Il a fallu attendre 15 ans pour découvrir un autre spécimen. Depuis, seuls un peu plus de 300 individus ont été répertoriés en Afrique du Sud, à Madagascar, aux Comores et en Indonésie. Des spéciments ont été pêchés pour être examinés, mais jamais le coelacanthe n'avait été observé scientifiquement dans son milieu naturel.

Le documentaire revient sur cette équipée avec des plongées extrêmes, à haut risque. La joie immense de croiser, dès la première descente, ces poissons placides à la robe bleue tachetée de blanc et aux gros yeux vitreux. Puis les longues heures à remonter, palier par palier, la déception au coeur de ne pas en avoir croisé les jours qui suivent. Sans parler des déconvenues techniques.

L'expédition et le film s'achèvent sur la dernière plongée. Une balise est alors fixée sur un coelacanthe d'1m30. L'équipe scientifique espère que l'engin, programmé pour se détacher neuf mois plus tard, parvienne jusqu'à la surface et envoie vers un satellite un résumé des informations collectées.

En revanche, elle n'ose espérer retrouver la petite balise, contenant des détails bien plus précis, au milieu de l'océan tumultueux. Et pourtant, ce fut le cas, le 9 février.

Aussi, on sait désormais que le coelacanthe vit dans des eaux entre 18 et 22°C, sort toutes les nuits de sa grotte pour aller chasser, ou descendre encore jusqu'à 380 mètres de profondeur.

En revanche, il faudra encore "énormément de temps" pour modéliser en 3 D ses mouvements, "une nage très complexe" et "essayer de comprendre comment pouvaient nager les animaux à l'origine des vertébrés terrestres", explique le chercheur Gaël Clément.

Au moins une autre expédition sera nécessaire pour placer des balises sur d'autres coelacanthes.

Autant d'informations précieuses pour aussi mettre en place une politique de conservation. Car s'ils "ont l'air d'avoir résisté à tout", souligne Gaël Clément, "ils ne sont absolument pas habitués à la présence humaine, et la pêche intensive les met en danger".

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.