La Solitaire: Beyou remporte le prologue

Par Figaronautisme.com
Samedi 31 mai 2014 à 18h35

Premier rendez-vous cette 45e édition, le Prologue de La Solitaire du Figaro Eric Bompard cachemire a permis aux concurrents de se jauger, de reprendre leurs marques pour certains, de tester leur nouvelle grand-voile pour d'autres, et de montrer de quel bois il se chauffait pour Jérémie Beyou ! Le skipper de Maître Coq a mené de main de maître le parcours de 7,5 milles devant Deauville, sans tenir compte des superstitions: il se dit dans le Landerneau des Figaristes que le gagnant du prologue ne gagne pas La Solitaire. Les marins sont parfois superstitieux. Il se dit dans le Landerneau des Figaristes que le gagnant du prologue ne gagne pas La Solitaire. Jérémie Beyou n'en a que faire : « Je suis heureux de cette victoire. Ce truc superstitieux, ça m'énerve, tranche Jérémie Beyou. C'est bon pour le moral de gagner le prologue ! » Mauvais moment en revanche pour les deux femmes de la course, Claire Pruvot (Port de Caen Ouistreham) et Isabelle Joschke (Generali – Horizon Mixité) contraintes d'abandonner dès la première bouée au vent suite à une collision. Le constat est malheureux pour Isabelle : « Il y a eu un choc assez important dans le balcon arrière et dans le bordé. J'ai des dégâts qui sont conséquents. Ce n'est pas dramatique parce qu'on est à une semaine du départ et que tout se répare. »

 

La collision vue par les deux navigatrices:

 

Isabelle Joschke (Generali – Horizon Mixité) : « En arrivant à trois- quatre longueurs de la bouée au vent, en tribord amures, donc prête à envoyer mon spi, Claire est arrivée bâbord amures en route de collision avec moi. Elle était assise à la barre et comme elle me regardait en train de manœuvrer, je ne me suis pas inquiétée du tout, j'ai pensé qu'elle était en train d'abattre pour passer derrière moi et à ma grande surprise pas du tout, elle a continué dans la direction de mon bateau et finalement elle m'est rentrée dedans. Comme il y avait un peu de vent et que les bateaux allaient assez vite, il y a eu un choc assez important dans le balcon arrière et dans le bordé. J'ai des dégâts qui sont conséquents. Ce n'est pas dramatique parce qu'on est à une semaine du départ et que tout se répare. Je ne suis pas paniquée, mais je pense qu'il y a du travail. Ce sont des choses qui arrivent, je ne vais pas dramatiser la situation ».

 

Claire Pruvot (Port de Caen Ouistreham) : « C'est en arrivant sous la marque au vent. Je suis obligée de revirer en bâbord, il y a un bon paquet de bateaux, mais il y a vraiment moyen que je repasse derrière Isabelle. A ce moment-là, le temps de transférer, j'ai mis le pilote et en voulant l'arrêter j'ai appuyé sur « auto », et ça bloque la barre pendant quelques secondes avant que je puisse la remettre sur stop. Je vois que je vais taper, je n'ai pas la main sur la barre. Il n'y a pas moyen d'éviter le truc car Isabelle ne peut rien faire. Il y a des dégâts sur son bateau, elle a abandonné la manche et du coup moi aussi j'abandonne. L'idée, c'est d'aller l'aider, car en plus elle n'a pas de préparateur pour les premiers jours. C'est vraiment bête comme situation, nous ne sommes déjà pas beaucoup de filles sur la course ! »

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.