Sud Ouest : les plages prêtes à affronter l'été

Jeudi 26 juin 2014 à 11h05

Six mois après les tempêtes de fin décembre, premières d'une série dévastatrice cet hiver, les plages meurtries du Sud-ouest peaufinent leur cicatrisation à temps pour le flux estival.

Six mois après les tempêtes de fin décembre, premières d'une série dévastatrice cet hiver, les plages meurtries du Sud-ouest peaufinent leur cicatrisation à temps pour le flux estival.

Difficile à imaginer ces jours-ci en voyant le bal de pelleteuses charriant des roches de 3-4 tonnes pour renforcer les "fondations" de la dune à Lacanau-Océan, mais la station-phare de Gironde accueillera bien d'ici dix jours ses milliers de baigneurs quotidiens.

De la Côte Basque à l'île de Ré, tout ce que les régions Aquitaine et Charentes comptent de côte, sableuse surtout, a subi entre décembre et mars les assauts successifs des gros coefficients de marée et des tempêtes "Dirk", "Petra", "Hercule", "Christine", "Brigitte". Promenades disloquées, parapets ou escaliers emportés, plages jonchées de déchets (bois, plastiques, bidons) au point que l'accès en fut interdit plusieurs week-ends...

A la veille de l'été, la métamorphose est impressionnante et les touristes peineront à voir les traces des tempêtes ou le recul du trait de côte de 10 à 20 mètres en maints endroits.

 

"On a ouvert nos plages depuis le 1er mai au nord et au sud. On est prêt à recevoir tout le monde et on ouvrira la plage centrale le 1er juillet", assure le maire de Lacanau, Laurent Peyrondet. "Sans ces trois mois de travaux d'urgence, on n'aurait pas pu faire la saison", souligne l'élu, qui estime la facture à 2,8 millions d'euros et mise aussi sur le "réengraissement naturel" de la plage en cette période, espérant au moins 2 mètres de sable.

A Anglet, le cargo espagnol "Luno", échoué et brisé en trois en février, a disparu depuis le 15 juin, ses 14.000 tonnes de ferraille ont été démantelées, évacuées. Bientôt dépolluée de résidus métalliques, la plage des Cavaliers rouvrira le 1er juillet.

Sur l'île de Ré, 21 chantiers ont été ouverts pour deux millions d'euros. "Surtout du sable, des enrochements, pour reconstituer et fixer les dunes qui avaient reculé", parfois de 15 mètres comme à La Couarde, explique Lionel Quillet, président de la Communauté de communes de l'île. Or, au village de La Couarde, "la dune est le dernier obstacle avant la catastrophe".

A l'échelle du littoral aquitain, 7,2 millions d'euros de ces travaux "d'urgence" ont été engagés, l'Etat en assumant 30%.

 

"Les gens nous voient faire des travaux, se disent : ma foi, on est sauvés", souligne Laurent Peyrondet. "Mais on sait très bien que dans 40 ans, notre plage centrale n'existera plus. Il faut se préparer à relocaliser, peut-être défendre, mais il faut que ça rentre dans l'esprit des gens: l'érosion n'est pas un vain mot", ajoute l'élu. Il envisage différents scénarii, allant d'une "défense dure" du front de mer, qui sacrifierait la plage, à des "relocalisations" (avec dune laissée plus ou moins sauvage). Lacanau est un des sites-clefs pour les "stratégies littoral" échafaudées à l'horizon 2040 sous l'égide du GIP (Groupement d'intérêt public) Littoral Aquitain. Au final, ce sont sans doute les coûts induits dans ces hypothèses de repli qui décideront ou dissuaderont.

 

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.