Marseille: Reprise du travail à la SNCM

Jeudi 10 juillet 2014 à 9h59

Une reprise du travail se profilait à la SNCM à la suite d'un accord permettant d'écarter le redressement judiciaire pour une période de quatre mois, trouvé mercredi soir entre actionnaires et syndicats de la compagnie maritime en difficulté.

Une reprise du travail se profilait à la SNCM à la suite d'un accord permettant d'écarter le redressement judiciaire pour une période de quatre mois, trouvé mercredi soir entre actionnaires et syndicats de la compagnie maritime en difficulté.

"Nous sommes en capacité de proposer une reprise du travail", a déclaré devant la presse le secrétaire général de la CGT de la SNCM, Jean-François Simmarano, à l'issue de ce 3e jour de discussions conduites par le médiateur du gouvernement Gilles Bélier, précisant que des AG des salariés, en grève depuis le 24 juin, étaient prévues jeudi matin.

Le délégué syndical de la CGT Marin Frédéric Alpozzo, plus prudent, a renvoyé à la décision des AG, expliquant que "l'intersyndicale allait se réunir dans la soirée".

"Un relevé de conclusions a été signé par toutes les parties et doit être approuvé demain matin par les AG. (...) J'espère que les AG voteront demain la reprise du travail", a dit dans une courte déclaration le président de la compagnie Olivier Diehl, souhaitant que "tous nos clients reviennent avec confiance sur nos bateaux".

Comme le demandaient les organisations syndicales, "la question du redressement judiciaire est écartée jusqu'à la fin de l'année", a indiqué à ses côtés le délégué CFE-CGC des officiers, Pierre Maupoint de Vandeul.

Le moratoire doit durer quatre mois, jusqu'à fin octobre temps qui doit être mis à profit pour une "médiation" pour rechercher une solution de restructuration et organiser un nouvel actionnariat.

La trésorerie est, elle, assurée jusqu'à la fin de l'année, grâce aux 60 millions d'euros de prime d'assurance du navire avarié Napoléon Bonaparte, que les actionnaires voulaient initialement garder sous séquestre pour financer un nouveau plan social, ont précisé les syndicats.

Conséquence de ce compromis: la CGT a annoncé qu'elle allait débloquer "dès ce (mercredi) soir" le Kalliste, navire de La Méridionale bloqué dans le port de Marseille depuis le 1er juillet".

"Toutes les conditions d'une sortie de crise semblent ce soir réunies", a estimé le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier, dans une courte déclaration transmise en fin de soirée à l'AFP.

Cette avancée notoire dans le dossier SNCM intervient alors que le Premier ministre Manuel Valls avait affiché plus tôt dans la journée sa fermeté, annonçant des "mesures" pour faire cesser le blocage de navires, au moment où reprenaient les négociations entre actionnaires et syndicats de la compagnie.

Répondant à l'exaspération des acteurs économiques corses face à ce mouvement social, Manuel Valls leur a proposé une rencontre à Matignon jeudi, avant d'annoncer que le gouvernement prendrait "toutes les mesures nécessaires" pour débloquer "les navires".

Le président de la chambre d'agriculture de Corse, Jean-Marc Venturi, a répondu favorablement à cette invitation, jugeant "apaisants" les propos du Premier ministre. Une délégation de sept représentants sera reçue à Matignon jeudi après-midi.

Interrompues pendant plusieurs heures mercredi, les négociations entre actionnaires et syndicats de la compagnie maritime avaient repris peu avant 17H00 en préfecture de Marseille, jusqu'à leur conclusion vers 20h.

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.