A Mayotte, le tourisme reprend des couleurs

Mercredi 23 juillet 2014 à 16h50

Après deux années de baisse, le tourisme a repris des couleurs à Mayotte enregistrant une hausse de 14% en 2013 et un bon début 2014 selon les professionnels. Cette petite île française de l'océan Indien accueille actuellement environ 50.000 touristes.

Après deux années de baisse, le tourisme a repris des couleurs à Mayotte enregistrant une hausse de 14% en 2013 et un bon début 2014 selon les professionnels. Cette petite île française de l'océan Indien accueille actuellement environ 50.000 touristes.

En 2011, année marquée par une grève de 44 jours contre la vie chère, et en 2012, la fréquentation touristique avait reculé respectivement de 9 et de 5%, selon l'enquête INSEE qui note en revanche une hausse de 14% pour 2013. Après être descendue sous la barre des 50.000 visiteurs pendant deux ans, le nombre de touristes est ainsi remonté à 52.400 l'an dernier.

De son côté, le comité départemental de tourisme de Mayotte relève un "bon" début de saison touristique, selon une enquête de conjoncture qu'il a réalisé sur la base d'une quarantaine de professionnels (hôtels, gîtes, chambres d'hôtes, prestataires nautiques, terrestres, loueurs de véhicules...).

"Après que le ciel nous soit tombé sur la tête avec les événements de 2011 et le réveil très difficile de 2012, le travail fourni et la persévérance ont permis de renverser la tendance en 2013", se réjouit Rastami Abdou, président du comité du tourisme de Mayotte, 101e département français depuis 2011.

Il ambitionne d'accueillir quelque 200.000 visiteurs par an à l'horizon 2020 et pense que l'image "ternie" de Mayotte après la grève contre la vie chère, conclue par un accord sur la réduction des prix de 11 produits de première nécessité, est maintenant éloignée.

 

Hébergement et desserte à améliorer


86% des professionnels touristiques interrogés qualifient le début de saison touristique 2014 de bon, voire de très bon.

Pour Rastami Abdou, les actions de promotion de Mayotte, dans les salons touristiques par exemple, ont payé. De même, l'île a créé des représentations en Allemagne, en Suisse ou en Belgique, ce qui a pu contribuer à cette embellie touristique.

"L'évolution statutaire (départementalisation et statut de RUP, région ultra-périphérique, accordé par l'Union européenne, ndlr) est aussi un paramètre qui rend l'image de l'île crédible par la stabilité politique que garantit ce statut à cette destination lointaine qu'est Mayotte", considère aussi le président du comité du tourisme.

Toutefois, il reconnaît qu'il y a des améliorations à faire du côté de la capacité et la qualité d'hébergement, de la desserte aérienne, aussi bien du point de vue des liaisons que des tarifs. Il faut noter que la moitié des touristes qui se rendent à Mayotte viennent visiter des proches ou des amis --le tourisme dit "affinitaire" -- et contribuent à plus de la moitié des dépenses totales.

Au total en 2013, les touristes ont dépensé 29 millions d'euros durant leur séjour.

"Nous disposons d'une matière première de bonne qualité, à nous les acteurs du tourisme et les pouvoirs publics de la valoriser", conclut, optimiste, le président du comité du tourisme. 77% des professionnels interrogés dans l'enquête de conjoncture se déclarent très confiants pour la suite de la saison compte tenu des réservations enregistrées.
 

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.