Insolite: Une plage canine en Italie

Mercredi 20 août 2014 à 7h36

"Ici, c'est la plage des chiens, nous sommes seulement des invités", plaisante José Luis, un habitué venu avec Morena sa jeune chienne Labrador à la "BauBeach", une des rares plages canines à proximité de Rome.

Dans un pays qui compte près de six millions de chiens enregistrés auprès du ministère de la Santé italien (chiffres de 2012), les bandes de sable de la Botte restent pour la plupart interdites au meilleur ami de l'homme.

"Une aberration quand on sait que les chèvres ou les chevaux sont eux autorisés", s'agace auprès de l'AFP Patrizia Daffinà, pionnière et fondatrice en 1998 de l'association "BauBeach" ("bau" étant le "wouaf" des chiens italiens, ndlr), première plage canine à voir le jour en Italie.

"La politique touristique du développement balnéaire lancée dans le pays au sortir de la Seconde Guerre mondiale a chassé les chiens de nos plages pour leur donner une image de propreté", regrette cette ancienne scénariste pour le cinéma italien, aujourd'hui plus cynophile que cinéphile.


Une plage au poil


Sur le front de mer de Maccarese, petite localité à quelques kilomètres au nord de Rome, à deux pas de la plage privée réservée à la police italienne, la "BauBeach" s'étend sur quelque 7.000 m2, pouvant ainsi accueillir plus de 100 chiens en même temps.

Pour pouvoir profiter de cet espace privilégié, les maîtres doivent se munir du carnet de santé de l'animal et s'affranchir d'une inscription annuelle de 13EUR à laquelle s'ajoute un billet d'accès journalier de 4EUR, 3EUR pour les chiens adoptés dans un chenil.

"Hormis les chiennes en chaleur, tous les chiens peuvent profiter de notre plage, du rottweiler au caniche, aucune discrimination de race n'est pratiquée chez nous", précise Patrizia qui l'an dernier a enregistré plus de 7.000 entrées entre mai et septembre, "un chiffre en constante progression".

Lorsqu'un doute persiste sur la bonté de caractère d'un chien, ce dernier, à l'instar d'une entrée en boîte de nuit, doit se soumettre à un examen rapide effectué par un membre "doté d'un bon flair" de la "BauBeach", avant de se voir ou non refuser l'accès à la baignade.

Une fois la laisse détachée, "condition absolue, selon Patrizia, pour laisser le chien sociabiliser, s'amuser en toute liberté et s'affranchir de tensions potentielles", transat, parasol et gamelle s'offrent à l'animal, le tout sous le contrôle d'un vétérinaire.


Une vie de chien


Alors que les "toutous" de petits gabarits préfèreront plonger dans un petit bassin artificiel pour y récupérer un bâton ou simplement barboter avec leur maître, les nageurs aguerris -- y compris les énormes terre-neuves -- iront eux se frotter aux vagues de ce coin de la Méditerranée.

Allongée sur un transat avec entre ses jambes sa chienne Melissa, Roberta est venue depuis Rome "grâce au bouche à oreille": "C'est super, mon chien s'amuse et moi je me repose, on fait d'une pierre deux coups !".

Le bain terminé, assommés par l'effort et la chaleur, les chiens peuvent réguler leur température interne -- d'un degré supérieur à celles des humains (37°) -- en s'abreuvant dans leur gamelle et en s'allongeant à l'ombre d'un parasol installé au ras du sol spécialement pour eux.

Malgré toutes ces attentions réservées aux canidés, les "accompagnateurs" ne sont pas non plus délaissés: du bar, où il peuvent garder un oeil sur leur bête qui gambade au loin, à la plage d'une propreté irréprochable, tout est fait pour que la journée se déroule "au poil".

Placée sous le drapeau vert du bio, la "BauBeach" est nettoyée à l'aide de produits non-polluants par une équipe en permanence mobilisée.

"Voir son chien nager, s'amuser avec d'autres chiens, ca te rend heureux parce que lorsque ton animal va bien, tu vas bien toi aussi", sourit le maître de Morena pendant que celle-ci s'ébroue avant de s'amuser à creuser un énième trou. Une vraie vie de chien.
 

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.