Christian Le Pape, sage de la course au large

Vendredi 29 août 2014 à 7h35

Figure emblématique de la voile, Christian Le Pape, directeur du Pôle Finistère Course au Large de Port-la-Forêt, a contribué à la professionnalisation de la voile en formant une grande partie des ténors de la course au large. Portrait.

Figure emblématique de la voile, Christian Le Pape, directeur du Pôle Finistère Course au Large de Port-la-Forêt, a contribué à la professionnalisation de la voile en formant une grande partie des ténors de la course au large. Portrait.

Issu d’une lignée davantage tournée vers la terre que vers la mer, Christian Le Pape se découvre sur le tard une véritable passion pour la mer et pour la voile. « Je suis né à Quimper dans une famille plutôt d’origine paysanne. Je n’ai commencé à faire du bateau avec des amis que vers l’âge de 15 ou 16 ans. J’ai ensuite fait du dériveur à un bon niveau pendant quelques années », se rappelle-t-il. Mais au lieu de partir à l’assaut de toutes les mers du globe comme certains de ses amis, il décide d’entrer dans la fonction publique. « J’ai fait beaucoup de croisières et de course au large mais finalement, j’ai choisi la fonction publique au lieu de l’aventure, confie celui qui a beaucoup navigué avec ses amis Jean Le Cam et Hubert Desjoyeaux. Le solitaire m’effrayait un peu. Alors je suis devenu professeur d’EPS option voile en Bretagne, ce qui m’a permis d’obtenir de la crédibilité dans le domaine ».
De formation voile mais avant tout sportive, il décide de fonder un pôle d’entraînement, devenu centre d’excellence, avec le soutien de Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam ou encore Roland Jourdain au début des années 90. « Le pôle existe en tant qu’association depuis 1992 et il est devenu le pôle France en 1995 », précise Christian Le Pape. Année après année, il contribue à la professionnalisation de la voile dans l’Hexagone, avec une prise en compte très sportive de la course au large. « Nous sommes passés en 30 ans de l’aventure à l’aventure sportive et aujourd’hui au sport aventure. La dimension sportive est déterminante dans les profils des navigateurs d’aujourd’hui, mais également dans leur apprentissage, avance-t-il. Aujourd’hui, les marins sont des sportifs de haut niveau voire de très haut niveau et plus des aventuriers. Le Vendée Globe, par exemple, est devenu une compétition planétaire. C’est la confrontation au plus haut niveau autour de la planète qui attire les marins et non l’aventure, même si ça fait partie de la course ». Depuis la création du pôle, de nombreux marins de tous horizons sont passés par Port-la-Forêt, de Michel Desjoyeaux à François Gabart, en passant par Charles Caudrelier, Armel Le Cléac’h ou encore Franck Cammas.

 

Un rôle polyvalent

 

Aujourd’hui encore, Christian Le Pape joue un rôle assez polyvalent auprès des grands marins. « J’ai un rôle de formateur pour les jeunes qui arrivent, de détecteur à travers les filières Bretagne CMB Voile et Macif mais également de conseiller et de coordinateur pour les plus anciens, explique-t-il. Nous leur donnons des conseils sur leur évolution de carrière, sur le choix des partenaires, des courses et des projets. J’ai un peu un rôle d’expert et de sage vu que je connais le milieu depuis 30 ans ». Ainsi, Christian Le Pape a permis à plusieurs générations de marins de s’imposer dans un milieu qui était auparavant trusté par les Anglo-Saxons. « C’est une réelle fierté pour moi, confie-t-il. Mais je n’aurais rien pu faire sans l’équipe qui m’entoure et les experts qui apportent leurs compétences dans leurs domaines respectifs. Ce n’est pas un seul individu qui porte une structure et un projet mais plusieurs personnes qui travaillent ensemble et qui échangent. Nous sommes six permanents à avoir un rôle de coordinateur. Chacun gère des spécialistes. ».


La psychologie, un aspect primordial

 

La psychologie joue également un rôle essentiel dans une carrière de marin. « Je les aide à faire le bon choix sans pour autant favoriser l’un ou l’autre. J’aide chacun à trouver son style, à faire ses gammes pour devenir un virtuose. Chacun à une sensibilité différente. L’idée est de leur donner confiance en eux et qu’ils réussissent avec leur propre style sans essayer d’imiter un autre ». Aujourd’hui, 52 marins de tous horizons sont inscrits au pôle, du Figaro à l’Ultime en passant par l’IMOCA. « Ce brassage d’âges, de supports et de niveaux fait notre force car chacun à quelque chose à apporter aux autres. Je sers de lien entre toutes ces générations qui nous font confiance. Je suis heureux de voir la réussite de certains coureurs comme Charles Caudrelier qui est représentatif de cette génération, que l’on a détecté, formé et accompagné ».

 


Christian Le Pape vu par Charles Caudrelier

Comme beaucoup d’autres, Charles Caudrelier, skipper du Volvo Ocean 65 de Donfeng Race Team, a fait ses gammes à Port-la-Forêt, sous la houlette de Christian Le Pape. Pour lui, le Finistérien audacieux a largement contribué à la professionnalisation de la voile en France en devenant le premier un véritable entraîneur pour la course au large. « C’est un sportif dans l’âme qui aime les sportifs mais également leur côté psychologique. Il m’a beaucoup guidé dans mes choix et m’a aidé à comprendre des détails, à construire ma victoire sur la Solitaire du Figaro, commente Charles Caudrelier. Il n’y a pas de solution miracle, cela n’existe pas, mais il aide chacun à être autonome tout en tenant compte des défauts et des qualités de chaque marin. Il aide chacun d’entre nous à réussir avec sa propre méthode, sans imiter les autres ».
 

 

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.