Les ports du Havre, Rouen et Paris veulent améliorer les accès fluviaux

Lundi 20 octobre 2014 à 11h30

En retard sur ses concurrents européens, Haropa (ports du Havre, de Rouen et de Paris) lance aujourd'hui au Havre une concertation publique visant à améliorer les accès fluviaux à Port 2000, une plate-forme dédiée à l'accueil de porte-conteneurs géants inaugurée en 2006.

En retard sur ses concurrents européens, Haropa (ports du Havre, de Rouen et de Paris) lance aujourd'hui au Havre une concertation publique visant à améliorer les accès fluviaux à Port 2000, une plate-forme dédiée à l'accueil de porte-conteneurs géants inaugurée en 2006.

Il s'agit pour les trois grands ports maritimes de l'axe Seine (Le Havre, Rouen et Paris), regroupés au sein de l'alliance Haropa, d'augmenter le trafic fluvial en provenance et à destination des infrastructures havraises.

"Cela nous permettra de gagner en compétitivité, mais aussi de présenter un meilleur bilan environnemental", a expliqué à l'AFP Antoine Berbain, directeur général délégué d'Haropa.

"Aujourd'hui, seuls 9% des conteneurs empruntent la voie fluviale. On doit se fixer l'objectif de 15% d'ici 2025", a-t-il ajouté.

Ouverte jusqu'au 29 décembre, la concertation publique permettra d'étudier trois scénarios visant à aider Le Havre à rattraper son retard sur Anvers et Rotterdam, ses principaux concurrents du nord de l'Europe.

Première option: la construction d'une "chatière", une immense digue qui nécessiterait de mobiliser 100 millions d'euros et de mettre en oeuvre de lourds travaux.

La deuxième impliquerait l'extension de l'actuel pôle multimodal, estimée quant à elle à 23 millions d'euros. Enfin, la troisième consisterait en l'optimisation des routes nord et sud de Port 2000, ce qui aurait le mérite de ne pas nécessiter de nouveaux investissements en termes d'infrastructures.

Pour Sylvie Barbier, présidente de l'association Écologie pour Le Havre (EPLH), "soucieuse de développer des alternatives au transport routier", la concertation "doit permettre d'étudier les avantages et les inconvénients de chaque solution d'un point de vue environnemental, économique et social".

Quatre réunions publiques sont prévues au total: deux au Havre, une à Rouen et l'autre à Paris. "Le sujet du transport fluvial au Havre concerne l'ensemble de l'axe Seine", a justifié M. Berbain.

A l'issue de ces échanges, Marianne Azario, garante désignée par la Commission nationale du débat public (CNDP), rendra un bilan de la concertation.

Le conseil de surveillance du grand port maritime du Havre aura alors à choisir entre l'une des trois solutions et une décision devrait être prise d'ici la fin du premier trimestre 2018.

S'il a perdu du terrain par rapport à Anvers et Rotterdam, le port du Havre reste le premier en France pour le trafic de conteneurs. En 2016, 2,5 millions d'unités ont transité par ses quais.

 

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.