Les méduses vous sauvent la vie

Jeudi 22 août 2013 à 9h38

Chaque été, elles reviennent en masse sur nos plages. Mais les méduses et leurs tentacules urticantes ne sont pas là uniquement pour nous gâcher la vie: elles peuvent aussi booster les recherches scientifiques, aider au sauvetage maritime et même donner une nouvelle jeunesse à votre peau.

Chaque été, elles reviennent en masse sur nos plages. Mais les méduses et leurs tentacules urticantes ne sont pas là uniquement pour nous gâcher la vie: elles peuvent aussi booster les recherches scientifiques, aider au sauvetage maritime et même donner une nouvelle jeunesse à votre peau.

Dans les profondeurs, flottant entre deux eaux, quelques méduses se repèrent vite grâce à leur fluorescence. C'est notamment le cas de l'Aequorea Victoria qui vit sur la côte ouest des Etats-Unis. Les scientifiques n'ont pas établi avec certitude l'intérêt de cette réaction chimique pour la méduse - repousser un prédateur, alerter un partenaire... - mais ils ont très bien compris son atout pour la recherche scientifique. Cette protéine appelée GFP, qui devient verte fluo sous la lumière bleue, a même fait l'objet d'un prix Nobel de chimie en 2008. Les chercheurs ont alors eu l'idée d'utiliser la protéine dans son milieu naturel, à savoir au sein même des cellules vivantes. Ils l'ont donc attachée à un gène qu'ils souhaitaient suivre. Quand ce dernier s'exprime, la fluorescence est activée. Elle permet ainsi de suivre la croissance de tumeurs cancéreuses, l'évolution des bactéries pathogènes et elle est même d'un usage courant pour apprendre à greffer des gènes.
Les propriétés chimiques sont également utilisées en cosmétique car le collagène de la méduse est très proche de celui de l'humain. Chaque Rhizostoma, ce gros globe translucide que l'on retrouve sur les plages de la Manche, contient ainsi 1% de collagène pour 1% de sel et 98% d'eau. La Rhopilema Esculenta se retrouve de son côté dans nos estomacs. Elle est agrémentée en salade avec une sauce sucrée-acidulée dans la cuisine chinoise et japonaise.



Une méduse pour le sauvetage en mer

Même sans découper une méduse en morceaux, celle-ci peut vous sauver la vie. Les scientifiques ont juste eu besoin de l'observer nager, en contractant son ombrelle pour se propulser par bonds successifs. En effet, des chercheurs américains ont inventé un robot inspiré de la méduse pour des applications dans l'exploration sous-marine ainsi que pour des opérations de sauvetage en mer. Ce robot, appelé Robojelly du nom de la méduse en anglais, fonctionne à l'hydrogène ambiant. Il est donc inépuisable. "A notre connaissance, c'est la première fois qu'on réussit à alimenter un robot sous-marin avec de l'hydrogène ambiant comme source d'énergie", a assuré Yonas Tadesse, de l'institut polytechnique de Virginie, au moment de son lancement. L'engin est alimenté en énergie par des réactions chimiques créées à sa surface: l'oxygène et l'hydrogène qui composent l'eau ambiante réagissent avec du platine déposé à la surface du robot pour produire de la chaleur. Cette chaleur alimente ensuite les muscles artificiels du robot pour assurer la propulsion. Les méduses si détestées sur nos plages ont donc allumé la lumière dans les laboratoires de recherche génétique, lissé notre peau, ravi nos papilles et révolutionné nos robots.

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.