Un nouveau géant questionne la sécurité en mer

Mardi 4 juin 2013 à 15h56

François Hollande a inauguré, ce mardi à Marseille, le plus grand porte-conteneurs au monde en capacité. Son gigantisme est au cœur des préoccupations des autorités maritimes.

François Hollande a inauguré, ce mardi à Marseille, le plus grand porte-conteneurs au monde en capacité. Son gigantisme est au cœur des préoccupations des autorités maritimes.

Ce mardi, François Hollande a inauguré le plus grand porte-conteneurs mondial à Marseille. Avec ses 396 mètres de long et ses 54 mètres de large, le Jules Verne  peut transporter 16 000 conteneurs de vingt pieds. C’est un symbole de puissance extraordinaire pour son armateur marseillais CMA-CGM, propriétaire des trois plus gros porte-conteneurs au monde, mais son gigantisme inquiète une partie de la communauté maritime. La CGT des marins du grand Ouest voit dans ce nouveau géant des mers "un moyen de gagner plus rapidement de l'argent en minimisant les frais de transport mais aussi en multipliant les risques". Paul Molac, député écologiste du Morbihan, s’inquiète de son côté des moyens de sauvetage mis à disposition des préfets maritimes et qui évolueraient moins vite que le gigantisme des navires de commerce. L’élu s’est donc adressé au ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, pour lui demander les moyens de faire face à « cette évolution accélérée des navires de commerce vers le gigantisme. » Les porte-conteneurs se développent en hauteur, contrairement aux pétroliers par exemple, et se caractérisent par une forte prise au vent qui pourrait compliquer des manœuvres de sauvetage. A titre d’exemple, le Jules Verne est un tel mastodonte qu’il nécessite 16 amarres à quai et qu’il dérive à neuf nœuds (16 kilomètres/heure) lorsqu'il stoppe ses moteurs par vent de force 10. En mars dernier, la préfecture maritime de l’Atlantique a donc organisé un exercice de sauvetage impliquant le porte-conteneurs géant Marco Polo, de taille et de capacité comparables au nouveau venu Jules Verne.


A bateau exceptionnel, mesures exceptionnelles
 

L'intérêt de cet entraînement avait été mis en lumière dès 2007. En effet, les autorités maritimes avaient dû mobiliser deux remorqueurs ultra-puissants, l’Abeille Bourbon et l’Abeille Liberté, pour prendre en charge un porte-conteneurs de moindre capacité, le MSC Napoli et ses 2700 conteneurs, en perdition au large de la Bretagne. Aussi, le 9 mars dernier, la préfecture maritime de l’Atlantique a profité du passage du CMA-CGM Marco Polo, grand frère du Jules Verne, entre ses escales nord-européennes et son retour en Méditerranée, pour organiser un exercice grandeur nature. L’objectif était de savoir si ses moyens de sauvetage étaient suffisants pour cette zone de navigation très fréquentée. Pour l’occasion, le Marco Polo a donc simulé une avarie de propulsion. Les plus grand porte-conteneurs disposent de près de 110 000 chevaux. Le jour de l’exercice, le Marco Polo a été remorqué sans difficulté par l’Abeille Bourbon, sachant que les conditions météorologiques étaient particulièrement favorables. « Et que se passerait-il si ce genre de navire tombait en avarie en dehors de la zone d’action de l’Abeille Bourbon ? », s’interroge le député écologiste Paul Molac. Le golfe de Gascogne est dépourvu de remorqueur géant depuis le départ de l’Abeille Languedoc pour le détroit du Pas-de-Calais et c’est l’Abeille Bourbon qui se déplacerait de Brest, en cas de souci, pour intervenir.
Enfin, la course au gigantisme n’est pas terminée puisque la compagnie Maersk Line attend la livraison de deux navires pouvant transporter jusqu’à 18 000 conteneurs chacun. L’un devrait entrer en service d'ici la fin de l'année et le second en 2015.

 

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.