A venir : les 900 Nautiques de Saint-Tropez

Samedi 7 mars 2015 à 11h12

La pression monte chez les mordus du large en mono comme en multicoque, qui se préparent à la plus grande course en Méditerranée : les 900 Nautiques de Saint-Tropez by SFS, dont le départ sera donné dans le golfe le premier jour du printemps, samedi 21 mars à midi.

La pression monte chez les mordus du large en mono comme en multicoque, qui se préparent à la plus grande course en Méditerranée : les 900 Nautiques de Saint-Tropez by SFS, dont le départ sera donné dans le golfe le premier jour du printemps, samedi 21 mars à midi.

Première course offshore de la saison, cette "mise en jambe" au sortir de l'hiver demande une préparation toute particulière à laquelle sont rompus certains équipages, mais toujours un peu stressante pour la demi-douzaine de nouveaux venus. Les équipes de la Société Nautique de Saint-Tropez sont là pour les accompagner dans leur participation à cette épreuve d'ouverture du Trophée Offshore Méditerranée IRC.

"Notre objectif premier, c'est de finir la course au regard de notre jeune expérience" reconnaît Matteo Carli-Roy, 40 ans, qui joue la qualif pour la Transquadra, et s'aligne pour la première fois avec son JPK 960 Ansha et un jeune équipage de 3 personnes. Pour préparer la course, il a sa méthode. "Nous surveillons les BMS (avis de coup de vent) pour naviguer le plus possible avec des conditions de vent fort, et nous faisons des tours en Corse ou des boucles en Méditerranée. Ce qui nous fait le plus peur, c'est la casse mécanique". Son bateau, qui a eu une première vie en Atlantique, a notamment remporté plusieurs courses du RORC dont le Fastnet. L'équipage part donc confiant dans le potentiel de sa monture pour ce genre d’exercice. De l'expérience, ce n'est pas ce qui manque dans la famille Calicchio dont le père - Jean-Claude - licencié à l'UNM à Marseille, est un skipper émérite, et le fils, Jean-Christophe, un régatier de haut vol.

La caractéristique de cet équipage qui prendra le départ à 6 sur le plus petit bateau de la course - un Selection 37 nommé École de Voile 4ème Cap - se situe ailleurs. "Nous avons une école de voile à Berre-l'Etang (Bouches du Rhône) axée sur la course au large" explique Jean- Claude "Notre objectif, c'est de faire courir des élèves et de leur faire goûter le voyage en course : les 900 Nautiques sont une super bonne idée pour nous!" Quant au nom de son école : "Il y a 3 caps pour faire le tour du monde. Le 4ème, c'est celui qu'il faut prendre pour le réussir !"

Patrick Bascunana se présentera également sur la ligne avec un équipage de 6 personnes à bord de son First 40,7 Donna Lee-Beepeers, notamment grâce au soutien de la société spécialisée dans les applications pour Smartphone. Une première pour le bateau, mais pas pour le noyau dur de l'équipage qui a déjà fait les 900 Nautiques en 2013. C'est bien l'envie de revivre cette expérience humaine unique qui pousse notamment le père et le fils à "rempiler".

 

Toutes les places conviendront à Lionel Péan - même s'il ne part que pour gagner - tant la présence du nouveau SFS 2 au départ des 900 Nautiques de Saint-Tropez est déjà une victoire. Victime d'un incendie qui a entièrement détruit le VOR 70 SFS courant janvier, le skipper et son partenaire - le groupe SFS - n'ont pas baissé les bras. Au terme d'une incroyable succession d'opérations, ils ont réussi à racheter dans les élais un autre VOR 70, l'ancien Puma (sistership de Groupama le vainqueur de la Volvo), qui était aux Etats-Unis. SFS 2 arrive en cargo à Valence (Espagne) ce week-end, et sera réarmé juste à temps pour être au départ des 900 Nautiques, puis participer au 50ème anniversaire de la SNIM à Marseille du 3 au 6 avril, avant une mise en chantier pour la suite de la saison 2015.

 

L'équipe
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.