Vers une sortie des eaux, 252 ans après avoir sombré

Lundi 11 mai 2015 à 13h36

Long de 50 mètres, équipé de 64 canons, il gît depuis 252 ans au fond du Rio de la Plata, l'estuaire séparant l'Uruguay de l'Argentine : le navire anglais Lord Clive, chargé d'or, devrait bientôt sortir des eaux grâce à l'obstination d'un chasseur de trésors. Ce galion de six étages était tombé sous les tirs espagnols lors de la tentative d'invasion anglo-portugaise de 1763. A son bord? Des barriques de rhum, du mercure et surtout 100.000 pièces d'or.


Les restes du Lord Clive avaient été localisés dès 2004 par le plongeur professionnel argentin Ruben Collado. Ce n'est qu'en février de cette année que ce passionné d'épaves, désormais septuagénaire, a obtenu le droit d'aller la repêcher. Avant de réaliser enfin son rêve, "les eaux troubles et la vitesse des courants" seront les principaux obstacles, explique-t-il, montrant, crayon en main, le plan complexe qu'il a mis au point pour remonter le bateau, dont il veut ensuite faire un musée thématique.
Celui qui s'autoproclame "le Corsaire du Rio de la Plata" a de l'expérience en la matière, ayant extirpé des eaux une dizaine de navires. Son grand coup d'éclat avait été, dans les années 1990, de repêcher la frégate portugaise Notre-Dame de la Lumière au fond de la baie de Montevideo, avec "plus d'un million de pesos de l'époque déclarés et dix fois plus en contrebande" dans ses cales, un trésor ensuite vendu aux enchères.
Avec ses eaux boueuses, ses courants, son vent changeant, le Rio de la Plata, plus grand fleuve au monde, est devenu au fil des siècles un véritable cimetière de bateaux : au fond de son lit reposerait un millier d'épaves de navires européens.


Un bateau emblématique


Le Lord Clive fut englouti face à la ville uruguayenne de Colonia del Sacramento, cité fortifiée à 180 kilomètres à l'ouest de Montevideo, les opérations de sauvetage devraient commencer en août. L'épave se trouve à 350 kilomètres de la côte et à six mètres de profondeur.
Après son naufrage, les survivants des combats avaient recouvert le bateau de pierres extraites de la muraille de Colonia del Sacramento, pour empêcher son pillage. Pour accéder au Lord Clive, le chasseur de trésors argentin estime donc qu'il faudra retirer entre 80 et 100 tonnes de pierres. Deuxième étape, draguer, autour des restes de l'embarcation, toute la boue accumulée, qui donne justement cette couleur marron à l'immense fleuve. A l'issue de ce processus, il faudra creuser des tunnels sous l'épave pour y passer des cordages permettant ensuite de relever le bateau à la verticale et éviter ainsi de rompre sa structure en bois, éprouvée par ce long séjour sous-marin. Une grue devrait enfin soulever le navire et l'amener à la terre ferme.


Interrogé sur le coût et la durée de l'opération, Ruben Collado reste évasif, préférant souligner à quel point le Lord Clive est un "bateau emblématique", d'une valeur historique incalculable. Il ne peut toutefois pas s'empêcher d'avoir les yeux qui brillent quand il évoque la quantité d'or que pourrait contenir le vieux bateau : ses 100.000 pièces estimées devaient permettre de couvrir au moins trois à quatre ans d'expédition de guerre. L'explorateur argentin n'oublie pas qu'il devra partager ce trésor avec l'Etat uruguayen, à hauteur de 50%.

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.