Bénéteau Oceanis 35, un nouveau concept

Mardi 12 mai 2015 à 11h59

La nouvelle génération d’Oceanis est conçue dans l’esprit du loft. Les aménagements évolutifs peuvent convenir tout aussi bien au solitaire que pour la croisière entre amis ou familiale. Nous avons navigué sur le 35 qui est une suite logique du 38 présenté l’an dernier.

La nouvelle génération d’Oceanis est conçue dans l’esprit du loft. Les aménagements évolutifs peuvent convenir tout aussi bien au solitaire que pour la croisière entre amis ou familiale. Nous avons navigué sur le 35 qui est une suite logique du 38 présenté l’an dernier.

L’Oceanis 35 reprend le même concept que son grand frère le 38. Trois versions d’aménagement sont déclinées à partir d’une même coque. Pour ceux qui privilégient les sorties à la journée, le Daysailer est tout indiqué. Aucune cloison, un équipement intérieur minimaliste et un cockpit épuré. Le Weekender reprend le concept que l’on a connu il y a quelques années sur les bateaux de voyage « le lit breton ». On entend par là, une ou deux cabines à l’arrière fermées mais celle de l’avant n’a pas de cloison. Une solution qui offre un grand espace de vie dans le carré, tout en préservant l’intimité des cabines à l’arrière. Toutefois, ce bateau est configurable à la demande, on peut avoir deux ou trois cabines (ouvertes ou fermées) avec cabine de douche séparée ou encore la cuisine équipée. Reste la version Cruiser qui sera sans aucun doute la préférée de la clientèle européenne, avec la traditionnelle cabine avant fermée et une ou deux cabines à l’arrière. Mais, avec une nuance, la cloison de la cabine avant est démontable, ce qui permet de le transformer en version Weekender ou Daysailer. Si vous hésitez entre ces deux dernières versions, la solution est de vous orienter vers la plus complète (Cruiser) quitte à démonter la cloison en fonction de la navigation pour revenir aux précédentes. Un argument qui peut être un point fort lors de la revente. Le cabinet Finot Conq qui est à l’origine de ce concept (déjà présent sur le 38) a fait une étude très poussée, en particulier, au niveau de la structure et de la raideur en raison de l’absence de cloison structurelle à l’avant.

Autre innovation importante, la présence d’un arceau au-dessus de la descente donc plus de rail d’écoute de grand-voile dans le cockpit ou sur le rouf, il est placé sur l’arceau. Ce dernier n’est pas seulement esthétique, il est pratique et technique. Pratique car il permet de disposer d’une descente dans le carré plus large et moins pentue, technique en permettant de déplacer le mât vers l’arrière et d’avoir un plan de voilure bien adapté.

Coté carène, on trouve un bouchain qui joue sur la stabilité de route et augmente le volume intérieur (largeur 3.72 m) surtout à l’avant. Le cockpit large permet de recevoir, sans entraver le passage, deux barres à roue qui commandent un double safran. A l’intérieur du bateau, toutes les versions possèdent sur tribord un cabinet de toilette assez étroit et sur bâbord une table à carte et une penderie bienvenue pour les cirés. A l’arrière, se situe une plateforme basculante dans laquelle est intégrée l’échelle de bain. La manipulation de cette plateforme assistée par vérin à gaz se fait sans effort. L’échelle de bain télescopique intégrée est en inox. Coté motorisation, il est proposé en standard avec un moteur Yanmar de 20 CV (2 cylindres) et en option un de 30 CV (3 cylindres). Le modèle que nous avons essayé était équipé du 30 CV, à 2500 t/mn sur une mer plate, sans vent, nous marchions à 6.5 nœuds. Caractéristiques générales et prix

Longueur hors tout (Daysailer) : 9.99 m Longueur hors tout (autre versions) : 10.45 m Longueur de coque : 9.97 m Longueur flottaison : 9.70 m Largeur : 3.72 m Poids lège (suivant versions) : 5207 à 5533 kg Tirant d’eau long : 1.85 m Tirant d’eau court : 1.45 m Tirant d’eau dériveur : 1.15/2.30 m Eau douce : 130 litres Carburant : 130 litres Tirant d’air : 15.45 m Grand-voile : 27.50 m² Génois : 26.72m² Spi asymétrique : 83.45 m² Code 0 : 50.9 m² Foc autovireur : 25.5 m² Prix standard GTE : 100.380 € Supplément dériveur : 5724 € Pack cuisine (réchaud 2 feux, meuble, réfrigérateur 130 litres) : 3960 € Pack électricité (chargeur 40 A, prise de quai, 2 batteries servitude supplémentaires, éclairage et feux LED) : 2904 € Pack mouillage (guindeau 1000 W, davier basculant, chaîne et bout) : 3246 € Les options Beaucoup d’options sont proposées pour le personnaliser et l’équiper en fonction de son programme. Pour le gréement et les voiles 11 options sont proposées allant du gréement de spi, aux winches électriques en passant par les drisses de pavillons. Pour le pont, coque et cockpit, en en trouve 21 allant de la piscine gonflable que l’on place à l’arrière du bateau à la table de cockpit amovible. Restent les équipements intérieurs là, il y a 22 options. Nous pouvons citer la télévision, la sellerie intérieure confort ou le set accessoire spécialement conçu par Longchamp avec deux étuis à chemises et 2 trousses. Notre avis Un modèle d’un concept innovant avec beaucoup de points positifs. L’intérieur, dessiné par Nauta design, en Alpi chêne blond avec des planchers stratifiés chêne brun donne, dès que l’on entre dans le bateau, une impression de clarté et de volume. Ce que l’on peut regretter, c’est la longue liste d’options dont certaines sont impératives et devraient être comprises dans le prix de base.  

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.