Maxime Huscenot – « Le tube, l’essence même du surf »

Jeudi 30 juillet 2015 à 14h45

Actuellement en Californie pour participer au Vans US Open, épreuve du circuit mondial comptant pour le WQS, Maxime a répondu à nos questions avant la compétition. Champion du monde junior, c’est avec le sourire que le jeune réunionnais nous transporte dans son univers 100% surf.

Actuellement en Californie pour participer au Vans US Open, épreuve du circuit mondial comptant pour le WQS, Maxime a répondu à nos questions avant la compétition. Champion du monde junior, c’est avec le sourire que le jeune réunionnais nous transporte dans son univers 100% surf.

Comment avez vous débuté le surf ?

J’ai grandi à la Réunion. J’aimais être dans les vagues avec mon bodyboard, faire des 360° et essayer de me mettre debout. Vers mes 9 ans, on m’a conseillé d’essayer le surf et depuis je n’ai pas lâché ma planche !

 

Quel est votre parcours?

J’ai fait mes premières compétitions à 10 ans puis j’ai intégré le pôle espoir. Je surfais deux après-midi par semaine et tous les week-ends. Je suis resté à La Réunion jusqu’à l’obtention de mon bac. A 18 ans, soutenu par mes parents et avec l’aide de mon sponsor Quiksilver, je me suis lancé sur le circuit pro. En 2011, j’ai décroché un titre de champion du monde junior professionnel (moins de 21 ans), j'étais le premier français à remporter ce titre international. Encore aujourd’hui cela reste l’un de mes plus beaux résultats mais j’espère qu’il y en aura d’autres (Rires).

 

Quels sont vos spots favoris ?

Sans hésitation : La Réunion. J’aime l’ambiance des îles. Je me sens également bien à Hawaii, les paysages et les vagues y sont magnifiques.

Malheureusement, avec la prolifération des requins, je ne surfe plus à La Réunion. Lorsque je reviens sur l’ile, je décroche du surf, c’est assez paradoxal. Mais, je suis vraiment triste de cette situation. Les requins bouledogues sont maintenant sédentaires, la zone est très dangereuse.


Quelle est l’épreuve la plus mythique?

Pour moi, la plus belle épreuve est le Pipe Masters, à Hawaii. C’est l’une des dernières étapes du circuit mondial. Les vagues sont parmi les plus belles au monde. Il y a une histoire qui entoure cette épreuve car c’est en Polynésie que le surf s’est développé.

 

Quelle vague rêvez vous de surfer?

J’aimerais aller à Tahiti, surfer Teahuppo, (NDLR : Teahupoo est un spot de surf mondialement célèbre. On y trouve des vagues régulières larges et épaisses). J’aimerais aussi surfer une vague tubulaire exceptionnelle en Namibie : Skeleton Bay. Elle fait partie des vagues les plus longues du monde. Le lieu est assez incroyable, le spot se trouve en plein désert.

 

Que ressent-on lorsqu’on surf une vague ?

Nous faisons l’expérience de sensations de glisse et de vitesse uniques qu’il est très difficile de retrouver sur terre. Mais, l’océan reste un milieu exceptionnel que l' on ne peut pas contrôler. Il faut savoir l’appréhender et le redouter. Nous cherchons toujours à dépasser nos limites mais il faut aussi les connaître pour ne pas se faire de frayeur. Dès que les vagues atteignent les 4 m ca commence à être effrayant. Nous subissons également une puissante montée d’adrénaline. Ce que je préfère dans le surf c’est le tube cela provoque une montée d’adrénaline incroyable. Pour moi c’est l’essence même de mon sport.


Quels sont vos objectifs ?

Je souhaite me qualifier pour le circuit professionnel (WCT) avec les 30 meilleurs mondiaux dont Kelly Slater et Jérémy Florès. Pour entrer dans ce circuit, il faut faire ses preuves sur le World Qualifies Series (WQS). A la fin de l’année, les 10 meilleurs du circuit WQS remplacent les 10 derniers du WCT. A mi-saison, je suis 22ème et j‘espère atteindre les 10 premières places pour avoir la chance de me confronter aux meilleurs surfeurs du monde.


Avez-vous des conseils pour les surfeurs débutants ?

Je sais que les premières semaines sont très difficiles et décourageantes. Il faut persévérer car après on prend vraiment beaucoup de plaisir.

 

Vous pouvez retrouver Maxime sur son site officiel ou sur son compte facebook.  

 

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.