La menace d’Erika

Mercredi 26 août 2015 à 13h44

ERIKA, prénom scandinave à consonance de star, a pu marquer quelques mémoires au fer rouge. On ne peut oublier non plus que l’un des naufrages les plus noirs des côtes françaises est associé à ce prénom. Alors bien sûr, un cyclone nommé Erika, menaçant nos côtes Antillaises, ne peut que faire parler de lui. 

ERIKA, prénom scandinave à consonance de star, a pu marquer quelques mémoires au fer rouge. On ne peut oublier non plus que l’un des naufrages les plus noirs des côtes françaises est associé à ce prénom. Alors bien sûr, un cyclone nommé Erika, menaçant nos côtes Antillaises, ne peut que faire parler de lui. 

Un cœur chaud mais un tempérament égocentrique : le cercle (du grec kuklos), le cyclone, est un tourbillon qui prend naissance au-dessus des eaux tropicales. Ses vents s'enroulent et s'élèvent autour de son centre. Il se nourrit de l’évaporation. L'air monte, la pression diminue et la vapeur d'eau qu'il renferme se condense. La condensation relâche de la chaleur… On est en auto-allumage et les nuages s’amoncellent. En bas, l'air environnant est aspiré vers le centre de l'amas nuageux, dans un mouvement à la fois « convergent » et « cyclonique », c'est-à-dire montant en spirale. En altitude, l'air devenu plus froid s'échappe de l’ascenseur et s'écroule vers l'extérieur. La dépression continue à se creuser aussi longtemps que les eaux chaudes l’alimentent. L'œil s’élargit avec des courants atmosphériques qui redescendent dans le centre de la structure en asséchant l'air. Au calme et au chaud dans l’œil du cyclone, il faudrait pouvoir y rester car il est maintenant enveloppé d’une carapace d’énormes cumulo-nimbus.

Un caractère bien trempé mais doté d’une certaine lâcheté : le kuklos s’entoure donc de vents tempétueux et de pluies diluviennes. Mais quand il approche des côtes il attaque tout sans discernement, le fort comme le faible, et avec l’urbanisation croissante des littoraux nous avons augmenté notre vulnérabilité.

 


Pour s’en défendre le mieux est de pratiquer l’esquive. Les alertes météo permettent à la population de s’éloigner des côtes et de se mettre à l’abri. Mais quel abri ? Autrefois les plus nantis possédaient une « case à vent », une sorte d’abri en pierre avec contrevents en bois plein bloqués par des barres de sécurité. Aujourd’hui on préfère s’aligner sur la solution des moins riches. Ne pas résister au vent mais le laisser passer en réduisant tout ce qui pourrait l’accrocher. On préfère maintenant un toit à 4 pentes avec une inclinaison faible et installer des persiennes ajourées dans des appartements traversiers…

 


Quand la météo se fâche, on a souvent intérêt à prendre exemple sur le roseau de la Fontaine pour, contrairement au chêne, plier mais ne point rompre.

 

Déjà en 2009 une Erika avait chatouillé la Guadeloupe. Elle n'y avait heureusement pas laissé de traces indélébiles. Mais Erika revient...

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.