Philippe Potin : « Une partie de notre alimentation future viendra de la mer »

Par Figaronautisme.com
Dimanche 29 novembre 2015 à 8h23

Présent à Brest le week-end dernier à l’occasion de la conférence « Les algues et vous » qui s’est tenue dans le cadre du Seafood Fusion Festival, Philippe Potin, Directeur de recherche au CNRS à la Station biologique de Roscoff est revenu pour Nautisme.com sur les bienfaits des algues, consommées depuis toujours par certaines communautés littorales.

Présent à Brest le week-end dernier à l’occasion de la conférence « Les algues et vous » qui s’est tenue dans le cadre du Seafood Fusion Festival, Philippe Potin, Directeur de recherche au CNRS à la Station biologique de Roscoff est revenu pour Nautisme.com sur les bienfaits des algues, consommées depuis toujours par certaines communautés littorales.

Qu’est-ce qui vous a poussé à accepter de participer au Seafood Fusion Festival ?


Je suis le coordinateur scientifique du projet IDEALG, financé par le programme des investissements d’Avenir, et qui concerne l’étude génomique et post génomique des algues. Nous avons deux missions principales : transférer nos connaissances sur l’aquaculture des algues en domestiquant les espèces et en améliorant la performance des cultures existantes, et développer de nouveaux procédés permettant de les valoriser en mettant en avant leurs qualités en termes de santé et de nutrition, afin de permettre aux entreprises de créer de nouveaux produits à partir d’algues. Ces recherches et travaux demandent que l’on puisse communiquer dessus. Le Seafood Fusion Festival constitue une belle occasion de valoriser les algues auprès d’un vaste public afin d’essayer de faire sauter les verrous qui pèsent sur la consommation d’algues en Europe, tout en apportant un point de vue scientifique, ainsi qu’un témoignage sur les recherches qui sont faites. Dans un projet comme le nôtre, on intègre toutes les dimensions de la recherche, et notamment celles qui ont trait à la science humaine et sociale, pour comprendre la perception qu’ont les consommateurs des algues, comment ils les ont découvertes… En Asie, les algues sont largement cultivées et consommées. En Europe, on a une situation inverse. 98 % des algues que l’on consomme sont récoltées dans leur milieu naturel.


Les algues sont-elles consommées partout dans le monde ?

Les algues sont principalement consommées en Asie, mais on en consomme également depuis longtemps dans certains pays, comme au Pays de Galles, où l’on retrouve le traditionnel pain aux algues fabriqué à base d’une algue proche du Nori. On y consomme également une autre algue appelée « dillisk », l’une des algues qui attire le plus de transformateurs d’algues alimentaires. On retrouve d’autres traces d’utilisation d’algues en Europe assez anciennes. On pense d’ailleurs que les Vikings consommaient des algues sèches. En Amérique du Sud, on trouve encore des algues « cocayuyo » sur tous les marchés du Chili, qui sont consommées à l’état brut ou dans des soupes. On en fait également mâcher aux bébés lors des poussées dentaires. Ce qui est intéressant dans l’histoire de cette algue, c’est qu’on l’a retrouvée lors de fouilles du site Monteverde. On a la preuve qu’il y a 15 000 ans, des gens venus d’Asie en consommaient au Chili. On retrouve également des traces d’utilisation d’algues dans l’alimentation et la pharmacopée chinoise au Moyen-Âge. En Asie, la consommation n’a vraiment augmenté qu’au XXe siècle grâce à une culture plus systématique et plus scientifique. L’industrie s’est développée avec l’apparition de meilleurs conditionnements qui ont permis de les amener dans les régions où il n’y en avait pas. En France, les premières traces remontent au XIXe siècle en Bretagne. On pense également que certaines populations exposées à la famine ont dû se tourner vers les algues, mais on ne peut pas l’affirmer.

 

Comment explique-t-on cette disparité dans la consommation d’algues ?

Probablement parce qu’il y avait d’autres sources d’alimentation disponibles notamment avec l’agriculture. Le système de pensée culturelle a également sûrement influencé la consommation d’algues.

 

Quelles sont les qualités des algues ?

Elles ont à la fois des qualités nutritives et des vertus sur la santé. Leurs qualités nutritives varient en fonction des variétés, mais globalement, elles apportent des minéraux, de l’iode et des oligo-éléments, qui sont essentiels. Elles constituent également un apport en protéine et en acides gras tels que les Oméga-3 , tout en étant pauvres en graisse. Les algues sont riches en fibres différentes de celles que l’on retrouve dans le reste de notre alimentation, ce qui fait l’objet de nombreuses recherches. Ces fibres ont des effets positifs sur la flore intestinale, qui s’adapte à un régime riche en algues pour être capable de mieux en tirer profit. Cela pourrait donner lieu à une nouvelle utilisation des algues dans notre quotidien, que ce soit sous forme d’aliments partiellement transformés, de concentré ou de compléments alimentaires.

 

L’avenir de notre alimentation passe-t-il par les algues et par la mer de manière générale ?

Une partie de notre alimentation future viendra de la mer, mais il faut être prudent sur le sujet. Il faudrait que la capacité de cultiver en mer soit compatible avec la préservation de l’environnement. Il faut minimiser son impact sur le milieu marin. Et puis dans certains pays, cultiver la mer n’est pas accepté par les populations. La mer peut être une solution, mais il faudra montrer à la société tout le bénéfice que l’on peut en retirer sans pour autant développer ce système de maniée trop intensive. On recherche des solutions du côté de l’aquaculture multi trophique intégrée, même si l’aquaculture ne remplacera pas totalement la pêche.

 


Les changements climatiques ont-ils un impact sur les algues ?

Le réchauffement global va bouleverser certains écosystèmes très riches en algues. On assiste déjà à une réduction spectaculaire de certaines surfaces couvertes d’algues.

 

L'équipe
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade
Geoffroy Langlade est le directeur des contenus chez Figaro Nautisme. Il est également réalisateur et producteur de programmes tv & web dans le domaine du sport, de l'art de vivre et du nautisme. C’est également et surtout, un fan de motonautisme avec plus de 500 tests de bateaux à moteur ou yachts à son actif, à travers le monde, de Cannes à La Rochelle en passant par Istanbul ou Miami. Un métier passionnant qui lui permet de naviguer sur quelques unes des plus belles unités de la planète…
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau
Nathalie Moreau est l'atout voyage et évasion de l'équipe, elle est passionnée de croisières et de destinations nautiques. En charge du planning rédactionnel du site figaronautisme.com et des réseaux sociaux, Nathalie suit de très près l'actualité et rédige chaque jour des news et des articles pour nous dépayser et nous faire rêver aux quatre coins du monde. Avide de découvertes, vous la croiserez sur tous les salons nautiques et de voyages en quête de nouveaux sujets.
Sophie Savant Ros
Sophie Savant Ros
Sophie Savant-Ros, architecte de formation et co-fondatrice de METEO CONSULT est entre autres, directrice de l'édition des « Bloc Marine » et du site Figaronautisme.com. Sophie est passionnée de photographie, elle ne se déplace jamais sans son appareil photo et privilégie les photos de paysages marins. Elle a publié deux ouvrages consacrés à l'Ile de Porquerolles et photographie les côtes pour enrichir les « Guides Escales » de Figaro Nautisme.
Norbert Conchin
Norbert Conchin
Norbert Conchin est originaire de Paris mais très vite il prend le large pour découvrir le monde. Un premier voyage aux Antilles sur un Ketch puis un tour du monde dans la Marine lui donne le goût de la navigation. Il prend le chemin des côtes normandes pour exercer sa passion de la voile et de la régate. Décidé à vivre de sa passion, il travaille à partir de 1996 pour différents supports de la presse nautique avant de collaborer au Figaro Nautisme depuis 2017.
Albert Brel
Albert Brel
Albert Brel, parallèlement à une carrière au CNRS, s'est toujours intéressé à l'équipement nautique. Depuis de nombreuses années, il collabore à des revues nautiques européennes dans lesquelles il écrit des articles techniques et rend compte des comparatifs effectués sur les divers équipements. De plus, il est l'auteur de nombreux ouvrages spécialisés qui vont de la cartographie électronique aux bateaux d'occasion et qui décrivent non seulement l'évolution des technologies, mais proposent aussi des solutions pour les mettre en application à bord des bateaux
François Tregouet
François Tregouet
Depuis toujours, François est passionné de voile en général et de multicoques en particulier. En croisière ou en course, de l’Europe à l’Australie, il ne les délaisse que lorsque le règlement l’exige : Mini-transat, Fastnet, Giraglia… Jamais rassasié de nouveautés, il a assisté à la plupart des salons sur les cinq continents. Depuis 2018 il se consacre entièrement à la rédaction et à l’information, notamment pour Figaro Nautisme.
Eric Mas
Eric Mas
Eric Mas est l'un des fondateur de METEO CONSULT – La Chaîne Météo. Éminent spécialiste de météo, Eric est également un marin passionné qui a routé les plus grands skippers sur toutes les eaux du globe : VDH lors du premier Vendée Globe, Philippe Jeantot, Jean Maurel, Michel Desjoyeaux, Francis Joyon, et tant d'autres. Actuellement il participe au projet de Lalou Roucayrol sur son multi 50.
Michel Ulrich
Michel Ulrich
Après une carrière internationale d’ingénieur, Michel Ulrich navigue maintenant en plaisance sur son Targa 35+ le long de la côte atlantique. Par ailleurs, il ne rate pas une occasion d’embarquer sur des navires de charge, de travail ou de services maritimes. Il nous fait partager des expériences d’expédition maritime hors du commun.
Sophie Liman
Sophie Liman
Sophie est la dernière recrue de l'équipe de rédaction. Passionnée de loisirs nautiques et de voyages au bout du monde, Sophie est curieuse et dynamique, à l'affut des derniers évènements, bons plans, infos, bonnes adresses, mais ce n'est pas tout ! Douée pour le montage vidéo, elle est derrière la plupart de nos sujets multimédia et elle assure également l'animation des réseaux sociaux de Figaro Nautisme.
Thomas Darbois
Thomas Darbois
Passionné depuis son enfance par toutes les formes de glisse et par la mer, Thomas a longtemps vécu dans le nord de la Floride aux Etats-Unis. Une expérience qui lui a permis de découvrir l'univers du bateau à moteur et du catamaran à travers plusieurs essais et croisières notamment dans les Caraïbes. Il contribue régulièrement à la rédaction de Figaro Nautisme.